Conclusions insensées de l'IEDM: Les étudiants s'opposent à une vision élististe de l'éducation



    MONTREAL, le 20 oct. /CNW Telbec/ - C'est sans hésitation que la
Confédération des associations d'étudiants et étudiantes de l'Université Laval
(CADEUL) dénonce l'Institut économique de Montréal (IEDM) et sa proposition de
faire varier les droits de scolarité selon les domaines d'études. Il est
évident qu'une telle proposition s'attaque directement, et de manière fort peu
subtile, aux familles des classes moyennes et moins fortunées.
    L'expérience ontarienne démontre que l'augmentation des frais pour
étudier en médecine dans cette province a provoqué une baisse de la
fréquentation des jeunes issus des familles ayant un revenu annuel de 40 000 $
et moins. De même, il a été démontré que les augmentations différenciées des
droits de scolarité ont un impact négatif dans la poursuite des études. Dans
cinq écoles de droit de l'Ontario, ces augmentations ont entraîné une
augmentation des inscriptions d'étudiants issus du groupe des 40 % des
familles les plus riches et une diminution des inscriptions des jeunes issus
des familles des classes moyenne et pauvre.
    "Le modèle proposé par l'IEDM fera en sorte que seuls les riches auront
accès aux programmes menant vers des professions à revenus élevés. C'est
inacceptable et complètement tordu. Cela va à l'encontre de toutes les valeurs
de mobilité sociale", déclare le président de la CADEUL, Simon Bérubé.
    Quant à la proposition de déréglementation complète des droits de
scolarité à partir de 2017, elle relève tout simplement de l'inconscience.
L'Institut économique de Montréal ne semble pas comprendre quelle est la
mission sociale des universités. Avec une telle proposition, l'IEDM
saccagerait le système entier que notre société a mis tant d'années à bâtir.
    Avec ce genre de proposition, comme avec l'ensemble de ses positions,
l'IEDM s'inscrit en fossoyeur du modèle québécois. "C'est à se demander
pourquoi on accorde encore de la crédibilité à cet obscur organisme qui ne
s'est démarqué que par le biais de ses études et leurs conclusions
télescopées." conclut Simon Bérubé.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Leblanc, vice-présidente aux communications,
CADEUL, (418) 929-7934, communications@cadeul.ulaval.ca, www.cadeul.com

Profil de l'entreprise

CADEUL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.