Comptes économiques et PIB par industrie - 2e trimestre 2008 - Faible hausse du produit intérieur brut au Québec au deuxième trimestre



    QUEBEC, le 26 sept. /CNW Telbec/ - Le produit intérieur brut (PIB) aux
prix du marché monte de 0,2 % en termes réels au deuxième trimestre 2008,
après un temps d'arrêt au premier trimestre. La croissance annualisée
s'établit à 0,9 % comparativement à 0,3 % au Canada. Pour l'ensemble des deux
trimestres, le PIB réel augmente de 1,0 % au Québec en regard des mêmes
trimestres de 2007, comparativement à 1,1 % au Canada. Tant au Québec qu'au
Canada, la faiblesse de la croissance du PIB est imputable à l'évolution du
commerce extérieur, alors que la croissance de la demande intérieure finale
demeure relativement ferme, et ce, encore plus au Québec (0,9 %) qu'au Canada
(0,5 %). C'est ce que nous apprend la publication de l'Institut de la
statistique du Québec Comptes économiques du Québec, 2e trimestre 2008..

    L'investissement progresse et la consommation des ménages ralentit
    légèrement

    L'investissement en capital fixe en termes réels s'accroît de 1,7 % après
une hausse de 0,7 % au trimestre précédent. Les administrations publiques,
avec des progressions de 6,0 % et 5,4 % aux premier et deuxième trimestres,
contribuent de façon significative à cette amélioration de la croissance. Les
entreprises y participent aussi avec une hausse de 0,9 %, après avoir connu
deux trimestres à la baisse. La construction résidentielle (3,1 %) rebondit
après trois trimestres de diminution. Les dépenses au titre de la construction
résidentielle neuve recommencent à augmenter et les investissements au
chapitre des rénovations affichent un deuxième trimestre consécutif de
croissance. La construction non résidentielle fléchit de 1,4 % et une
réduction de 0,3 % de l'investissement en machines et matériel est
enregistrée. Malgré ces baisses, la croissance cumulative des deux trimestres
de 2008 en regard de 2007 pour ces deux composantes s'établit respectivement à
0,4 % et 8,9 %.
    La croissance des dépenses de consommation passe de 0,8 % à 0,7 %, en
raison du ralentissement des dépenses en biens, alors que les dépenses en
services se redressent après une légère diminution au premier trimestre.
Malgré tout, les dépenses de consommation sont en hausse de 4,7 % sur une base
cumulative en regard de 2007. Ce sont essentiellement les dépenses en biens
non durables qui expliquent le ralentissement au deuxième trimestre
puisqu'elles se situent pratiquement au même niveau qu'au trimestre précédent,
alors que les dépenses en aliments, boissons et tabac diminuent de 0,4 %. Par
ailleurs, les dépenses en transports et communications augmentent à peine
(0,1 %) en raison des dépenses en véhicules automobiles, qui adoptent un
rythme nettement moins rapide que celui des deux trimestres précédents, et des
dépenses en carburants et lubrifiants qui régressent pour un deuxième
trimestre consécutif devant les hausses substantielles des prix de cette
catégorie de dépenses.

    Le commerce extérieur atténue la hausse du PIB

    Le solde du commerce extérieur se détériore au deuxième trimestre, en
vertu d'une légère diminution des exportations totales de biens et services
(- 0,3 %), alors que les importations croissent de 1,8 %. La baisse des
exportations provient essentiellement des exportations interprovinciales
(- 1,9 %) alors que les exportations internationales (0,7 %) sont en hausse.
Du côté des importations, la hausse s'explique autant par les importations
internationales (1,4 %) que par celles en provenance des autres provinces
(2,4 %).

    Le produit intérieur brut par industrie

    Sur une base mensuelle, le produit intérieur brut réel aux prix de base
augmente de 0,2 % en juin, après une baisse de 0,5 % en mai et une hausse de
0,8 % en avril. La hausse enregistrée en juin est la troisième depuis le début
de l'année. C'est ce que nous indique la publication de l'Institut de la
statistique du Québec Produit intérieur brut par industrie au Québec, juin
2008. En juin, les principales industries en hausse sont la construction
résidentielle et non résidentielle, l'énergie électrique, les services de
soins de santé ainsi que les administrations publiques. On observe une baisse
dans les industries de la fabrication, du commerce de gros, de l'hébergement
et de la restauration ainsi que des arts, spectacles et loisirs.

    La progression récente de l'économie repose sur la production de services

    En juin, la hausse du PIB est due à la fois aux industries productrices
de biens et de services, dont la production augmente de 0,1 % et de 0,2 %
respectivement. Cependant, la progression récente de l'économie ne repose que
sur la production de services. En effet, au premier semestre, la production de
services augmente de 2,6 % par rapport à la période correspondante de 2007. La
croissance est généralisée puisque les 13 grands secteurs des industries
productrices de services affichent une augmentation de leur production.
    Pour sa part, depuis mai 2007, la tendance est négative dans les
industries productrices de biens. Ainsi, au premier semestre, la production de
biens est inférieure de 2,3 % à celle de la période correspondante de 2007. La
faiblesse des industries productrices de biens provient surtout du secteur de
la fabrication dont la production diminue de 5,3 % au cours de la même
période.

    -------------------------------------------------------------------------

    L'Institut de la statistique du Québec produit et diffuse une information
statistique pertinente, fiable et actuelle sur l'évolution socioéconomique du
Québec et de la société québécoise. Il constitue le lieu privilégié de
production et de diffusion de l'information statistique officielle pour les
ministères et organismes du gouvernement, et il est responsable de toutes les
enquêtes d'intérêt général.

    
    Sources : Richard Barbeau
              Tél. : 418 691-2411, poste 3195
              Réjean Aubé
              Tél. : 418 691-2411, poste 3142
              Economistes
              Institut de la statistique du Québec

              Centre d'information et de documentation
              Tél. : 418 691-2401
              ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada
              et aux Etats-Unis)

              Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
    
    -%SU: TAX
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Richard Barbeau, (418) 691-2411, poste 3195; Réjean
Aubé, (418) 691-2411, poste 3142, Economistes, Institut de la statistique du
Québec; Centre d'information et de documentation, (418) 691-2401, 1 800
463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux Etats-Unis);
www.stat.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.