Comptes économiques, 1er trimestre 2008 - Recul du produit intérieur brut au Québec au premier trimestre



    QUEBEC, le 27 juin /CNW Telbec/ - Le produit intérieur brut (PIB) aux
prix du marché diminue de 0,2 % en termes réels au premier trimestre 2008,
après des croissances anémiques au cours des deux trimestres précédents. La
croissance annualisée s'établit à - 0,8 %, comparativement à - 0,3 % au
Canada. En regard du premier trimestre 2007, le PIB réel aux prix du marché
augmente de 1,4 % au Québec et de 1,7 % au Canada. Tant au Québec qu'au
Canada, la décroissance du PIB résulte du ralentissement de la croissance de
la demande intérieure finale et de l'évolution des stocks, tandis que le
secteur extérieur sauve quelque peu la mise. C'est ce que nous apprend la
publication de l'Institut de la statistique du Québec Comptes économiques du
Québec, 1er trimestre 2008.

    L'investissement diminue et la consommation des ménages ralentit

    Au premier trimestre 2008, l'investissement total en capital fixe en
termes réels diminue (- 0,8 %), et ce, pour la première fois depuis le
deuxième trimestre 2005. Ce recul provient en partie de l'investissement des
administrations publiques (- 0,1 %), mais surtout de celui des entreprises (-
0,9 %). Du côté des entreprises, la construction résidentielle (- 3,0 %)
décroît, de façon moins marquée qu'au dernier trimestre 2007 (- 4,6 %). De
même, la construction non résidentielle accuse un recul de 0,5 % au premier
trimestre, après celui plus prononcé de 1,1 % du trimestre précédent. Seuls
les investissements en machines et matériel (1,7 %) évoluent toujours à la
hausse, bien qu'à un rythme plus lent que celui des trois derniers trimestres.
La faiblesse de l'investissement résidentiel est imputable principalement aux
dépenses au titre de la construction résidentielle neuve (- 7,7 %), tandis que
les dépenses en améliorations et modifications (1,8 %) recommencent à
augmenter après trois trimestres de baisse.
    La croissance des dépenses de consommation ralentit à 0,8 %,
essentiellement en raison de la baisse de 0,1 % des dépenses en services alors
que les dépenses en biens démontrent encore de la vigueur avec une hausse de
1,6 %. Les dépenses en biens durables (4,7 %) font plus que doubler leur
croissance et celles en biens semi-durables (1,9 %) augmentent de façon plus
rapide, pendant que celles en biens non durables font du surplace, après avoir
crû de 1,5 % au trimestre précédent. Plus particulièrement, les dépenses en
transport et communications (2,8 %) présentent de bons résultats, notamment
grâce aux achats de véhicules automobiles neufs et d'occasion stimulés par des
incitatifs généralisés, des modalités de financement à faible taux d'intérêt
et la réduction du taux de la TPS.

    Le commerce extérieur atténue la baisse du PIB

    Le solde du commerce extérieur s'améliore marginalement au premier
trimestre, malgré un recul de 2,1 % des exportations totales de biens et
services, alors que les importations régressent un peu plus, soit de 2,4 %. La
diminution des exportations provient surtout des exportations internationales
(- 2,9 %), tandis que du côté des importations, la baisse s'explique
principalement par les importations internationales (- 2,7 %) mais, aussi, par
celles en provenance des autres provinces (- 1,7 %).

    Hausse marquée du revenu personnel et du revenu disponible

    Le revenu personnel affiche un taux de croissance de 1,9 %, soutenu par
la forte hausse des transferts des administrations publiques. Compte tenu de
la progression de 1,6 % des impôts, le revenu personnel disponible monte de
2,0 % au premier trimestre. Exprimé en termes réels, le revenu personnel
disponible augmente de 1,7 %, après avoir enregistré une hausse de 1,6 % au
quatrième trimestre. L'augmentation du revenu disponible en dollars courants,
supérieure à celle des dépenses de consommation (1,1 %), conduit à une
remontée marquée de l'épargne personnelle. Ainsi, le taux d'épargne passe de
0,8 %, au quatrième trimestre 2007, à 1,6 % au premier trimestre. Au Canada,
le taux d'épargne passe de 1,9 % à 2,8 % pendant la même période.

    Le produit intérieur brut par industrie

    Sur une base mensuelle, le produit intérieur brut réel aux prix de base
diminue de 0,4 % en mars après une baisse de 0,3 % en février et une hausse de
0,5 % en janvier. La baisse enregistrée en mars est la troisième en quatre
mois. C'est ce que nous indique la publication de l'Institut de la statistique
du Québec Produit intérieur brut par industrie au Québec, mars 2008. En mars,
la baisse du PIB provient surtout de la production de biens qui diminue de
1,2 %, soit un cinquième recul consécutif. Quant à la production de services,
elle diminue de 0,1 % en mars, ce qui constitue une deuxième baisse seulement
au cours des neuf derniers mois.
    Les industries principalement responsables de la baisse du PIB en mars
sont la fabrication, le commerce de gros et de détail, ainsi que la
construction résidentielle. La production du secteur de la fabrication diminue
de 2,1 % en mars, après un recul de 2,5 % en février et une hausse de 0,3 % en
janvier. Cette neuvième baisse en 11 mois confirme la forte tendance négative
dans cette industrie qui fait face à plusieurs contraintes, dont le
ralentissement de l'économie états-unienne, la vigueur du dollar canadien
ainsi que la forte croissance des coûts de l'énergie. En mars, la baisse du
secteur de la fabrication est généralisée, puisque 15 groupes majeurs sur 20,
à l'origine de 71,9 % de la production manufacturière, voient leur production
diminuer. L'industrie qui s'en tire le mieux est celle de la fabrication de
matériel de transport dont la production augmente de 5,6 %.

    -------------------------------------------------------------------------

    L'Institut de la statistique du Québec produit et diffuse une information
statistique pertinente, fiable et actuelle sur l'évolution socioéconomique du
Québec et de la société québécoise. Il constitue le lieu privilégié de
production et de diffusion de l'information statistique officielle pour les
ministères et organismes du gouvernement, et il est responsable de toutes les
enquêtes d'intérêt général.

    
    Sources :       Richard Barbeau
                    Tél. : (418) 691-2411, poste 3195
                    Réjean Aubé
                    Tél. : (418) 691-2411, poste 3142
                    Economistes
                    Institut de la statistique du Québec

                    Centre d'information et de documentation
                    Tél. : 418 691-2401
                    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada
                    et aux Etats-Unis)

                    Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
    

    -%SU: INF,TAX
    -%RE: 42




Renseignements :

Renseignements: Richard Barbeau, (418) 691-2411, poste 3195; Réjean
Aubé, (418) 691-2411, poste 3142, Economistes, Institut de la statistique du
Québec; Centre d'information et de documentation, (418) 691-2401 ou 1 800
463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux Etats-Unis); Site Web de
l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.