Commission sur les 55 ans et plus - Des enjeux clairs, des pistes d'action à évaluer, mais attention au fardeau indu pour les entreprises

MONTRÉAL, le 22 sept. 2011 /CNW Telbec/ - La Fédération des chambres de commerce du Québec a pris connaissance du rapport de la commission nationale sur la participation marché du travail des travailleuses et travailleurs de 55 et plus. Le document expose avec clarté les enjeux associés aux changements démographiques que va bientôt connaître le Québec. Les pistes d'action qu'elle avance sur la gestion des ressources humaines et sur la nécessité de cesser de subventionner la retraite hâtive sont, dans l'ensemble, fort pertinentes. Par contre, la suggestion d'obliger, à moyen terme, les employeurs à cotiser à un régime de retraite représenterait un fardeau inacceptable pour les entreprises du Québec.

« La Commission fait œuvre de pédagogie en faisant clairement ressortir les effets de la diminution du nombre de personnes en âge de travail sur la croissance économique, reconnaît Mme Bertrand. Elle documente clairement les efforts qu'il faudra déployer, notamment sur le plan de la gestion des ressources humaines, l'organisation du travail, la formation de la main-d'œuvre, l'immigration et la productivité. La Commission avance des pistes d'action et j'espère que les entreprises, les syndicats, les institutions et le gouvernement accepteront d'envisager ces changements de manière sereine et constructive. »

La FCCQ ne partage cependant pas le point de vue de la Commission à l'effet de porter graduellement de 1 % à 2 % de la masse salariale l'investissement des entreprises dans la formation de la main-d'œuvre. « D'ailleurs, plusieurs entreprises investissent déjà davantage en formation, mais l'imposer à toutes les entreprises, dans le contexte de précarité actuelle, risquerait de leur poser un important préjudice », a expliqué Mme Bertrand.

Par ailleurs, la FCCQ salue les propositions de la Commission visant à transformer les mesures des régimes de retraite qui incitent à la retraite hâtive en dispositions qui bonifieraient les rentes futures pour ceux et celles qui acceptent de retarder leur départ à la retraite.

« Nous sommes surpris de constater que certains régimes de retraite sont à ce point généreux, surtout dans les municipalités et certaines universités, que les retraités ont un revenu net plus élevé à la retraite que lorsqu'ils étaient au travail (un revenu net de 112 % et même au-delà), a déclaré Mme Bertrand. Selon nous, il faut examiner dans les prochains mois le problème du déficit des nombreux régimes de retraite en lien avec les bénéfices offerts aux retraités. »

La Commission, comme la presque totalité des autres experts qui ont examiné la situation, constate que les Québécois n'épargnent pas suffisamment en prévision de la retraite et qu'en conséquence, une forte proportion d'entre eux risque fort de subir une importante diminution de leur niveau de vie à la retraite.

« La solution à ce problème ne réside pas dans la mise en place de régimes de retraite obligatoire dans les entreprises, compte tenu de la pression qu'une telle décision exercerait sur la masse salariale, a ajouté Mme Bertrand. Quand on taxe l'emploi, on fait disparaître l'emploi. »

Dans les consultations à venir, la FCCQ va s'opposer à cette suggestion puisque c'est au Québec où les taxes sur la masse salariale sont parmi les plus élevées en Amérique du Nord.

À propos de la FCCQ

Grâce à son vaste réseau de plus de 150 chambres de commerce, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d'affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. La FCCQ est l'ardent défenseur des intérêts de ses membres au chapitre des politiques publiques, favorisant ainsi un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

SOURCE FEDERATION DES CHAMBRES DE COMMERCE DU QUEBEC

Renseignements :

Mathieu Filion
Directeur des communications par intérim
Fédération des chambres de commerce du Québec
514 844-9571, poste 3242
514 808-9156
mathieu.filion@fccq.ca

Profil de l'entreprise

FEDERATION DES CHAMBRES DE COMMERCE DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.