Commission Johnson, une enquête inachevée



    QUEBEC, le 18 oct. /CNW Telbec/ - L'Association professionnelle des
ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) remercie la Commission Johnson
d'avoir rouvert son enquête. "Il a fallu un certain courage de la part des
commissaires pour acquiescer à la demande de l'APIGQ et ainsi admettre, alors
que la preuve avait été déclarée close, que les expertises faites sur le
viaduc de la Concorde étaient incomplètes. La Commission a diminué
l'imprécision relative à la détermination des causes techniques de
l'effondrement" de déclarer le président de l'APIGQ, l'ingénieur Michel
Gagnon.
    Outre les causes de l'effondrement, la Commission avait pour mandat
d'enquêter sur les circonstances de l'effondrement du viaduc de la Concorde.
L'APIGQ était d'avis, et demeure d'avis, que la Commission aurait dû enquêter
sur les budgets insuffisants alloués par le Gouvernement pour réparer les
viaducs, dont celui de la Concorde. "La population aurait pu apprendre
pourquoi un ouvrage, inscrit à la programmation (liste prioritaire de viaducs
à réparer) dès 2001, n'avait toujours pas fait l'objet de travaux le 30
septembre 2006, soit le jour de l'effondrement" d'affirmer le président de
l'APIGQ.
    Un tel complément d'enquête sur les aspects budgétaires aurait pu
permettre à la Commission de recommander au Gouvernement une stratégie
d'investissements éclairée. "Bien sûr, cela aurait pu mettre le gouvernement
Charest dans l'embarras en remettant en question sa stratégie
d'investissements présentée en grande pompe le 11 octobre dernier" de
commenter le président de l'APIGQ.
    Bien que la Commission n'ait pas rempli entièrement son mandat, l'APIGQ
croit que les cinq victimes ne sont pas décédées en vain. L'ampleur de la
tragédie, les travaux de la Commission et les médias ont permis de
sensibiliser la population sur l'état lamentable des infrastructures au
Québec. "A preuve, le 11 octobre, le premier ministre Charest a déclaré que la
santé n'est plus la priorité de son gouvernement. C'est maintenant la création
de richesse qui passe par des infrastructures de qualité" de conclure M.
Gagnon.

    L'APIGQ est le syndicat qui représente tous les ingénieurs oeuvrant dans
la fonction publique québécoise. Il compte 1150 membres dont la majorité
travaille au MTQ, au MDDEP et à la CSST.




Renseignements :

Renseignements: Monsieur Michel Gagnon, ing., Président, Association
professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ), (418)
683-3633, Télécopie (418) 683-6878, lepont@apigq.qc.ca,
http://www.apigq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.