Commission de vérité et de réconciliation des pensionnats indiens - Communiqué de presse



    OTTAWA, le 21 oct. /CNW Telbec/ - Les commissaires Claudette Dumont-Smith
et Jane Brewin Morley, c.r., de la Commission de vérité et de réconciliation
(CVR) relative aux pensionnats indiens ont déclaré aujourd'hui être déçues et
attristées d'apprendre que le juge LaForme avait décidé de se démettre de ses
fonctions de président de la CVR en date du 20 octobre 2008.
    Le juge Harry LaForme, Claudette Dumont-Smith et Jane Brewin Morley,
c.r., ont été nommés commissaires par décret, à l'issue d'un processus de
sélection auquel ont participé toutes les parties à la Convention de règlement
relative aux pensionnats indiens. La Commission a été créée le 1er juin 2008.
    "Le processus de la CVR, élaboré par les parties à la Convention de
règlement conclue en réaction au recours collectif intenté relativement aux
pensionnats indiens, est unique en son genre et n'a jamais été mis à l'essai
au Canada ni dans le monde. Il n'est pas étonnant que nous ayons eu quelques
difficultés de démarrage", a commenté la commissaire Dumont-Smith. "Il est
malheureux que les commissaires ne se soient pas réunis depuis le 26 août. Si
nous nous étions réunis plus souvent, je suis convaincue que nous aurions su
aplanir ces difficultés."
    Les commissaires Dumont-Smith et Morley s'entendent sur le fait que le
processus de vérité et de réconciliation se veut une démarche de guérison et
de réconciliation tant pour les Autochtones que pour l'ensemble des Canadiens.
"Dans le cadre de leur démarche de guérison, il est important de donner
l'occasion aux survivants des pensionnats indiens, qui sont restés silencieux
si longtemps, de raconter leurs histoires. Il est tout aussi important pour le
Canada en tant que pays de renouer les liens brisés avec les Autochtones",
ont-elles dit. "En prenant connaissance des expériences vécues par ceux et
celles qui ont fréquenté les pensionnats indiens et en y réfléchissant, les
Canadiens non autochtones arriveront à mieux comprendre les peuples
autochtones, ce qui permettra l'instauration de relations futures fondées sur
le respect mutuel."
    "Je suis honorée d'avoir été choisie par les parties pour exercer les
fonctions de commissaire, et j'estime qu'il m'incombe de mener à bien cette
tâche importante qui m'a été confiée", a indiqué la commissaire Morley depuis
Prince George (C.-B.), où elle participe à un rassemblement régional de
survivants des pensionnats indiens. "Il est clair que les parties à la
Convention de règlement souhaitaient un processus axé sur les survivants.
J'estime qu'il est de mon devoir envers ces survivants, leurs familles, leurs
communautés, les Premières nations, ainsi que les Métis et les Inuits du
Canada de faire de mon mieux pour assurer la réussite de ce processus."
    Tout au long de son mandat de cinq ans, la Commission recueillera les
déclarations de survivants et d'autres personnes qui ont été au coeur de
l'expérience des pensionnats indiens. La Commission sera l'hôte d'événements
nationaux qui se tiendront dans différentes régions du Canada en vue se
sensibiliser la population canadienne, et participera à des événements
communautaires conçus par les communautés mêmes.




Renseignements :

Renseignements: Kimberly Phillips, Commission de vérité et de
réconciliation Des pensionnats indiens, (613) 919-5872

Profil de l'entreprise

COMMISSION DE VERITE ET DE RECONCILIATION DES PENSIONNATS INDIENS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.