Commission Bouchard-Taylor - Le PLQ propose cinq grandes orientations



    MONTREAL, le 9 déc. /CNW Telbec/ - A la veille de la participation du
Parti libéral du Québec aux audiences de la Commission Bouchard-Taylor, le
président du Parti, M. Marc-André Blanchard, a présenté aux médias
d'information le mémoire que la commission politique du PLQ y soumettra. Il
était accompagné, pour l'occasion, du président de la commission politique
M. Christian Ouellet, ainsi que par les trois membres du groupe de réflexion
sur l'identité et le fédéralisme, M. Marc Tanguay, Mme Dominique Fortin et
M. Saul Polo, lesquels viennent de compléter une vaste consultation à travers
le Québec sur l'enjeu identitaire.
    "Avec la présentation de ce mémoire aux audiences de la commission, le
PLQ fait preuve de responsabilité. Beaucoup de choses ont été dites et écrites
sur ce sujet. Nous avions l'obligation de réfléchir à cette question et de
proposer des pistes de solutions", a expliqué le président du PLQ,
M. Blanchard.
    "Notre commission politique a fait ses devoirs et je suis heureux de
rendre public le fruit de nos discussions. Pour nous, le Québec est une nation
qui, forte de sa langue française, sa culture, son histoire et ses
institutions, doit aborder la question identitaire avec une vision pluraliste,
moderne, égalitaire, ouverte et confiante", a précisé le président de la
commission politique, M. Ouellet.
    Le mémoire du PLQ propose plusieurs solutions qui se résument en
5 grandes orientations :

    
    1. Mieux faire connaître l'apport de l'immigration au développement
       économique, démographique, social et culturel du Québec;

    2. Demander à tout nouvel arrivant de prendre un engagement moral, sous
       la forme d'une déclaration de connaissance des valeurs québécoises,
       qui pourrait être signée par celui-ci en vue de sa sélection, dans le
       but de lui permettre de mieux connaître la réalité québécoise avant de
       faire le choix de s'établir au Québec;

    3. Reconnaître la double nécessité pour le Québec d'augmenter à la fois
       ses niveaux d'immigration ainsi que les ressources liées à la
       francisation et à l'intégration des nouveaux arrivants;

    4. Faciliter la reconnaissance des acquis académiques et professionnels
       des nouveaux arrivants, afin de leur permettre d'intégrer le marché du
       travail à la hauteur de leurs compétences et de leurs talents;

    5. Garantir que l'égalité entre les femmes et les hommes ne puisse faire
       l'objet d'aucun accommodement qui en diminuerait la portée ou la
       signification;
    

    En ce qui a trait à la laicité, les participants à la tournée de
consultation menée par le PLQ cet automne ont majoritairement soutenu que le
Québec avait atteint un juste équilibre à ce chapitre et, conséquemment, qu'il
n'y avait pas lieu d'intervenir davantage pour exclure les symboles religieux
des institutions publiques. Le PLQ fait donc le pari d'une laicité ouverte,
telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui, permettant de préserver le patrimoine
historique du Québec.

    L'ADQ et le PQ : même stratégie

    Par ailleurs, MM. Blanchard et Ouellet reprochent à l'ADQ et au PQ leur
stratégie commune : celle d'exploiter politiquement la question identitaire et
de refuser par la suite d'en faire état devant la Commission Bouchard-Taylor.
Alors que l'ADQ a tout simplement refusé de participer à cette commission, le
PQ y participe mais refuse de parler des éléments controversés de son projet
de loi sur l'identité.
    "L'ADQ a exploité à fond la question des accommodements raisonnables,
notamment pendant les dernières élections. Où est l'ADQ aujourd'hui, alors
qu'on élabore des solutions ? Surtout que la Commission Bouchard-Taylor a
prévu une période spécifique pour la participation des partis politiques,
l'absence totale de l'ADQ est à la fois gênante et irresponsable", a résumé le
président du PLQ.
    "Le PQ, plutôt que de calmer les esprits, a exploité à son tour la
question identitaire en présentant un projet de loi qui propose de retirer des
droits démocratiques à ceux qui ne maîtriseraient pas "suffisamment bien" le
français. Etrangement, on ne trouve pas un mot de cette idée dans le mémoire
que le PQ viendra proposer à la Commission Bouchard-Taylor. Pourtant, il y a
quelques semaines, Pierre Curzi précisait que le PQ avait même réfléchi à
l'idée de retirer littéralement le droit de vote à ces gens, advenant la
souveraineté. Ca me semble assez fondamental que le PQ vienne en parler à
cette commission", a rappelé M. Blanchard.

    Le Parti libéral du Québec présentera son mémoire aux audiences de la
Commission Bouchard-Taylor le lundi, 10 décembre, à 15h.




Renseignements :

Renseignements: Michel Rochette, Directeur des communications, Parti
libéral du Québec, (514) 288-4364; www.plq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.