Comment vivent les personnes avec une incapacité au Québec?

MONTRÉAL, le 10 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Au Québec, la population de 15 ans et plus vivant avec une incapacité légère est estimée à environ 1 504 500 personnes, alors que près de 711 000 présentent une incapacité modérée ou grave. Les femmes et les personnes âgées sont plus touchées par ces derniers niveaux d'incapacité susceptibles d'entraîner d'importantes répercussions dans leur vie de tous les jours. Voilà ce que révèle le rapport statistique tiré de l'Enquête québécoise sur les limitations d'activités, les maladies chroniques et le vieillissement 2010-2011 et publié aujourd'hui par l'Institut de la statistique du Québec. Ce rapport dresse un portrait détaillé des personnes de 15 ans et plus qui vivent avec une incapacité, c'est-à-dire une limitation d'activités en raison d'un état physique ou mental ou d'un problème de santé de longue durée.

Les 50 ans et plus sont davantage concernés par les incapacités liées à l'agilité et à la mobilité

Parmi les personnes de 15 ans et plus avec incapacité, environ 46 % présentent une incapacité liée à l'agilité (par exemple une difficulté à se pencher, à s'habiller, à couper sa nourriture, à tendre les bras, etc.) et 40 %, une incapacité liée à la mobilité (par exemple une difficulté à marcher, à monter et à descendre un escalier, à transporter un objet, etc.). Les incapacités liées à l'audition, à la vision et à la parole touchent respectivement 22 %, 14 % et 4,5 % des personnes avec incapacité. On remarque également que l'incapacité liée à l'apprentissage est la plus courante chez les 15 à 24 ans.

Une plus grande vulnérabilité sur les plans de la santé et des conditions socioéconomiques

Les personnes de 15 ans et plus ayant une incapacité modérée ou grave se considèrent plus souvent en moyenne ou en mauvaise santé que les personnes sans incapacité du même âge, probablement en raison des difficultés ou des limitations multiples découlant de leur condition. En outre, les personnes avec incapacité sont plus susceptibles de vivre seules, d'être moins scolarisées, d'être sans emploi ou de faire partie d'un ménage vivant sous le seuil de faible revenu. À noter aussi que plus le niveau de gravité de l'incapacité augmente, plus ces conditions sont présentes.

La majorité des personnes avec incapacité ont un médecin de famille ou un endroit habituel de soins

Plus de 8 personnes avec incapacité sur 10 ont un médecin de famille, alors qu'une sur 10 a exprimé le besoin d'en avoir un. Le besoin non comblé de consulter un médecin spécialiste a été mentionné par 13 % des personnes avec incapacité, tandis que celui de consulter un professionnel de la santé ou des services sociaux concerne 3,9 % de ces personnes. Chez les personnes ayant une incapacité modérée ou grave, les besoins non comblés de consultation sont encore plus présents. Par ailleurs, les besoins non comblés en matière de soins de santé à domicile sont mentionnés par 3,4 % des personnes avec incapacité.

La participation sociale des personnes avec incapacité : de bons résultats dans l'ensemble

Si une majorité de personnes avec incapacité vivent peu ou pas d'obstacles dans leur participation sociale, il y a tout de même près de 3 personnes sur 10 pour qui la participation sur ce plan est modérément ou fortement entravée; il est question ici de leurs activités courantes (par exemple s'occuper de leurs soins personnels, faire leurs achats ou entretenir leur maison) et de leurs rôles sociaux (par exemple occuper un emploi rémunéré, être aux études ou participer à des activités communautaires).

L'enquête

L'Institut a mené l'Enquête québécoise sur les limitations d'activités, les maladies chroniques et le vieillissement 2010-2011 à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l'Office des personnes handicapées du Québec. Au total, 24 772 personnes de 15 ans et plus vivant dans un ménage privé ou collectif non institutionnel ont été interrogées dans le cadre de cette enquête.


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :  Sylvain Carrier, conseiller en communication
Tél. : 418 691-2403, poste 3329
Cellulaire : 418 655-2411
Institut de la statistique du Québec
   
  Centre d'information et de documentation
Tél. : 418 691-2401 ou 1 800 463-4090
(Sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
   

Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec

  

SOURCE : Institut de la statistique du Québec

Renseignements :

Sylvain Carrier, conseiller en communication
Tél. : 418 691-2403, poste 3329
Cellulaire : 418 655-2411
Institut de la statistique du Québec

Centre d'information et de documentation
Tél. : 418 691-2401 ou 1 800 463-4090
(Sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)

Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.