Comment les recteurs ont triché à l'examen - La FEUQ lance une note d'information sur le financement des universités

MONTRÉAL, le 10 févr. /CNW Telbec/ - La Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) lance aujourd'hui une première note d'information, intitulée Comment les recteurs ont triché à l'examen, qui invalide le chiffre de 620 millions $ en sous-financement avancé par les recteurs. « Comme tout travail universitaire, nous avons soumis celui des recteurs à la critique. Les chiffres avancés par ces derniers ne tiennent pas la route : ils ne visent qu'à aggraver la situation réelle des universités pour faire passer leur hausse des frais de scolarité, alors qu'ils reçoivent 202 M$ de plus, par année, des étudiants depuis 2007 ! », indique Louis-Philippe Savoie, président de la FEUQ.

En effet, en établissant 2007-2008 comme année de référence, les recteurs n'ont pas pris en considération 319 millions $ récurrents qui auront été investis dans les universités en 2012, année qui termine la hausse de 30 % des frais de scolarité. De ce montant, 46 % provient directement de la poche des étudiants et seulement 27 % du gouvernement Charest. « Jean Charest nous avait promis qu'il multiplierait par dix les sommes investies par les étudiants. Force est de constater qu'il n'a pas rempli sa promesse. Et maintenant, son gouvernement utilise un travail bâclé pour augmenter encore plus la pression financière sur les étudiants. C'est inadmissible », constate M. Savoie.

De plus, la méthode de calcul utilisé par les recteurs évacue des pans entiers de l'activité universitaire comme la recherche et les investissements en immobilisations. Sur ce point, la Fédération québécoise des professeures et professeurs d'université ont démontré que les universités utilisaient les fonds destinés au fonctionnement vers les budgets d'immobilisation. « Il faut arrêter de se comparer bêtement aux autres universités du Canada et mettre en place un système qui permette le développement de nos universités de manière coordonnée et stratégique et non pas un système où les universités se cannibalisent entre elles », poursuit Louis-Philippe Savoie en faisant référence à la concurrence universitaire.

Alors que le budget du Québec approche, la FEUQ se mobilise afin de contrer la nouvelle hausse des frais de scolarité avec, entre autres, l'Alliance sociale qu'elle a contribué à fonder en novembre dernier. Des délégués de partout au Québec se réuniront aussi cette fin de semaine à l'Université Concordia pour orienter le travail de la FEUQ des prochains mois.

La note d'information est disponible sur le site internet de la FEUQ au www.feuq.qc.ca

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 15 associations membres et forte de plus de 125 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec. www.feuq.qc.ca 

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements :

Mathieu Le Blanc, attaché de presse FEUQ, bureau : (514) 396-3380, Cell. : (514) 609-3380 attpresse@feuq.qc.ca

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.