Colombie - Une radio communautaire du département d'Arauca harcelée depuis un mois par des individus se réclamant du paramilitarisme



    MONTREAL, le 3 juin /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières est très
préoccupée par les menaces dirigées contre la rédaction de la radio
communautaire Sarare Estéreo, basée dans la localité de Saravena (département
d'Arauca, Nord-Est). Le 28 mai 2008, l'entrée du siège de la station a été
peinte avec les lettres AUC, sigle du groupe paramilitaire Autodéfenses unies
de Colombie. Cet incident est venu s'ajouter aux intimidations dont l'équipe
de la station est victime depuis le 8 mai dernier.
    "Une enquête doit déterminer au plus vite si ces menaces contre la
station Sarare Estéreo émanent des paramilitaires. Sans attendre, le média et
son personnel doivent bénéficier d'une protection. En dépit du plan de
démobilisation, le paramilitarisme n'a pas désarmé. Il conserve des connexions
dans certains rangs, parfois haut placés, de la classe politique et continue
de représenter un sérieux danger pour les médias. La presse de province
demeure la plus exposée. Une évaluation précise des risques doit être menée et
des mesures de sécurité doivent être prises par les autorités, en lien avec
les organisations professionnelles et de défense des droits de l'homme", a
déclaré Reporters sans frontières qui se tient prête à contribuer à ce
travail.
    Dans la matinée du 28 mai, les employés de Sarare Estéreo ont retrouvé
l'entrée des locaux de la station siglée des lettres AUC, abréviation
d'Autodéfenses unies de Colombie, le principal groupe paramilitaire du pays,
officiellement démobilisé depuis juin 2006. Ella Patricia Ardila, directrice
du média communautaire, a confié à Reporters sans frontières que, depuis le
début du mois de mai, l'ensemble du personnel de la radio a reçu des messages
d'intimidation signés des Autodéfenses d'Arauca, les sommant de "ne pas se
mêler de sujets qui ne le concernaient pas."
    Sarare Estéreo consacre la quasi-totalité de sa programmation à la
musique. La seule émission d'informations, diffusée quotidiennement de six à
sept heures du matin, avait annoncé, au cours du mois de mai, la capture du
narcotrafiquant Pablo Arauca, accusé de constituer des groupes paramilitaires
dans le département d'Arauca. Cependant, pour Ella Patricia Ardila,
l'arrestation avait été largement couverte par les médias nationaux et ne
saurait constituer une raison suffisante pour expliquer les intimidations
envers Sarare Estéreo. Cette thèse est soutenue par certaines sources locales,
pour qui des délinquants ordinaires utilisent la "marque de fabrique" des AUC,
afin d'instaurer un climat d'insécurité.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org; www.rsfcanada.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.