Colloque de la CSQ - Ensemble pour une meilleure éducation au Québec



    MONTREAL, le 18 févr. /CNW Telbec/ - Quelque 400 partenaires provenant
des milieux de l'éducation, universitaire, syndical, politique, étudiant,
communautaire et international ont participé au colloque de la CSQ dans le but
de discuter des meilleures façons d'améliorer l'éducation et la réussite
scolaire des Québécoises et des Québécois. "Les partenaires présents à notre
colloque partagent notre passion pour l'éducation et veulent agir pour
favoriser la réussite éducative. Nous partageons cet objectif et sommes
convaincus de la nécessité de travailler ensemble pour y arriver. C'est donc
pour cette raison que nous sommes ravis de la réponse positive de nos
partenaires à notre invitation", affirme le président de la CSQ, Réjean
Parent.
    Le colloque L'éducation une priorité nationale : Des propositions pour
une meilleure éducation au Québec est l'aboutissement d'une consultation
lancée par la Centrale auprès du personnel de l'éducation de l'ensemble du
Québec, au cours des trois dernières années, afin de faire le point sur la
situation de l'éducation québécoise. Près de 15 000 personnes provenant de
toutes les régions du Québec ont eu l'occasion d'exprimer leur point de vue
sur les meilleurs moyens à mettre en oeuvre pour assurer une éducation de
qualité pour tous les jeunes et tous les adultes en formation, du préscolaire
à l'université. Les résultats de cette vaste consultation sont à la base des
discussions qui ont eu lieu au cours du colloque. La CSQ s'est également
associée à onze organisations syndicales et étudiantes du réseau de
l'éducation et a adhéré au manifeste Faire de l'éducation la priorité
nationale du Québec, en novembre dernier.

    Faire de l'éducation une priorité nationale et agir dès la petite enfance

    "Au Québec, c'est un élève sur quatre qui décroche et un élève sur trois
qui n'obtiendra pas son diplôme avant 20 ans. Il y a un large consensus à
l'effet de faire de l'éducation une priorité nationale. Il devient prioritaire
de viser l'obtention d'un premier diplôme pour le plus grand nombre et agir
dès la petite enfance pour obtenir de meilleures chances de réussite", affirme
Réjean Parent. En ce sens, certains modèles européens peuvent devenir des
modèles intéressants. De plus, la CSQ plaide pour de meilleures politiques
sociales, favorables à l'amélioration des conditions de vie des jeunes et des
adultes en formation.

    Eliminer la concurrence entre les établissements

    Nous assistons à une saignée de l'école publique au Québec et cela,
malgré tous ses efforts et ses bons coups. Alors que le réseau public connaît
une baisse de son effectif de 7,6 %, le réseau privé enregistre, de son côté,
une hausse de 12 %. Entre 2002 et 2008, le réseau public a perdu 76 551 élèves
et le réseau privé a gagné 13 361 élèves.
    La CSQ milite pour la constitution d'un véritable réseau éducatif afin de
promouvoir la coopération et d'éliminer la concurrence entre les
établissements. Il est essentiel de financer adéquatement l'éducation
publique, du préscolaire à l'université. Il faut abolir progressivement le
financement public de l'enseignement privé conditionnellement à l'intégration
du personnel au secteur public. Cela passe également par l'ouverture de
projets pédagogiques particuliers à tous les élèves, par l'offre d'une
formation diversifiée sur l'ensemble du territoire et par une meilleure
collaboration entre les établissements d'enseignement supérieur.

    Assurer de meilleures conditions d'apprentissage et de réussite pour
    toutes et tous

    "Classes surpeuplées, intégration massive des élèves en difficulté au
sein des classes dites ordinaires sans les ressources nécessaires, ou
l'absence de services professionnels ou de soutien ne favorisent en rien des
conditions d'apprentissage et d'exercice favorables à la réussite du plus
grand nombre. Les conditions d'apprentissage et de réussite ne sont pas
toujours au rendez-vous", affirme le président de la plus importante
organisation syndicale en éducation.
    Pour la CSQ, il faut privilégier de meilleures conditions d'apprentissage
et de réussite pour toutes et tous. Cela passe par la réduction du nombre
d'élèves par classe, et par l'offre de services professionnels et de soutien
de qualité en quantité suffisante, du préscolaire à l'université, en passant
par l'éducation des adultes et la formation professionnelle. Il est également
nécessaire de revoir l'intégration des élèves en difficulté pour mieux en
baliser les limites et les possibilités.

    Améliorer les conditions d'exercice du personnel de l'éducation.

    La CSQ réaffirme la nécessité d'améliorer les conditions d'exercice du
personnel afin non seulement d'assurer un service de qualité, mais également
d'éviter les départs précipités en début de carrière ou bien avant l'heure de
la retraite. De plus, comme dans bien d'autres secteurs, nous sommes aux
prises avec des pénuries de personnel, des départs hâtifs, de l'épuisement
professionnel et de la précarité d'emploi. La CSQ plaide la nécessité de
mettre en place des mesures pour favoriser l'attraction, l'insertion
professionnelle, le maintien en emploi et de meilleures conditions de fin de
carrière pour le personnel de l'éducation. Il faut également revaloriser les
métiers et les professions de l'éducation et cultiver la fierté de notre
contribution au développement des jeunes.
    "Comme bien d'autres intervenants du milieu de l'éducation, nous
réitérons l'importance de faire de l'éducation une priorité nationale. L'heure
est à dégager un consensus social autour de certaines questions et à faire
preuve de courage dans nos choix", conclut le président de la CSQ, Réjean
Parent.

    Profil de la CSQ

    La CSQ représente près de 170 000 membres, dont plus de 100 000 dans le
secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en
éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la
santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des
loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse CSQ, Cell.:
(514) 235-5082, perreault.marjolaine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.