Clinique d'infirmières SABSA - Le Parti Québécois demande une action immédiate du gouvernement

QUÉBEC, le 22 mars 2016 /CNW Telbec/ - À l'occasion d'un point de presse tenu conjointement avec Isabelle Têtu, représentant la Coopérative de solidarité SABSA, et Régine Laurent, présidente de la FIQ, les députées du Parti Québécois Diane Lamarre et Agnès Maltais, respectivement porte-parole en matière de santé et d'accessibilité aux soins, et députée de Taschereau, ont exigé une action immédiate du gouvernement libéral afin d'éviter la fermeture de la clinique SABSA le 1er mai prochain et, par le fait même, l'abandon des 1400 patients qui y sont suivis.

« Le ministre Barrette, quand il est question des médecins, trouve toujours de l'argent : en vertu d'une clause remorque qui leur a été consentie par le gouvernement libéral, 368 millions leur seront versés en hausses de rémunération supplémentaires. Mais les quelques milliers de dollars nécessaires à la survie de SABSA, une clinique sans médecins, semblent introuvables. C'est inconcevable de renoncer à cette approche complémentaire au réseau des GMF qui a fait ses preuves. Le ministre est réellement insensible au désespoir des Québécois face à leur difficulté d'avoir accès à des services de santé », a dénoncé Diane Lamarre.

« Pourtant, la clinique SABSA a fait ses preuves : elle prend en charge une population vulnérable que personne, dans le réseau institutionnel, n'a su rejoindre. La fermeture de cette clinique privera 1400 patients, souvent des cas complexes, de services de santé de base. Nous perdrons un outil développé par le milieu, pour le milieu. SABSA fait partie des ressources essentielles mises au service de la population de la Basse-Ville de Québec », a ajouté Agnès Maltais.

« Pour améliorer l'accès aux soins, une plus grande place doit être laissée aux infirmières. Pour le moment, tout ce que fait le ministre, c'est laisser les IPS quitter le réseau public et s'ouvrir des cliniques privées, alors qu'on devrait mieux utiliser ces professionnelles en première ligne. La clinique SABSA est un exemple à suivre, et nous demandons au ministre Barrette de trouver une solution qui permette de la maintenir en place et fonctionnelle, au bénéfice des patients de la Basse-Ville de Québec », ont conclu les députées.

Les citoyens peuvent consulter et signer une pétition en ligne parrainée par le Parti Québécois afin d'assurer la sauvegarde de la clinique SABSA à l'adresse suivante :
https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5883/index.html
.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.