Claire Montour élue présidente de la Fédération de la santé du Québec - La FSQ-CSQ lance la campagne De solitaire à solidaires

LÉVIS, QC, le 10 févr. /CNW Telbec/ - « Le temps où les travailleuses et les travailleurs de la santé prenaient sur leurs épaules les conséquences de la mauvaise gestion de nombreuses directions de nos établissements de santé, c'est fini ! Au cours des prochains mois, nous allons tenir une grande campagne d'information et de mobilisation auprès de nos membres pour qu'ils retournent à l'employeur les responsabilités qui lui reviennent et qu'ensemble nous puissions faire en sorte d'améliorer les conditions de travail. »

Jusqu'à tout récemment présidente du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes, infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ), Mme Claire Montour vient d'être élue à la présidence de la Fédération de la santé du Québec (CSQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec. La FSQ-CSQ, qui regroupe plus de 7 000 infirmières et infirmiers, infirmières et infirmiers auxiliaires et inhalothérapeutes œuvrant dans plusieurs régions à travers le Québec, lors de son congrès triennal qui se tenait à Lévis depuis mardi.

Des solutions collectives à des problèmes individuels

La nouvelle présidente explique que la centaine de déléguées et délégués présents ont adopté un plan d'action qui se traduira par le déclenchement de la campagne De solitaire à solidaires.

« Nous venons de terminer une tournée de nos syndicats à travers le Québec et nos membres ont exprimé de nombreuses demandes liées à une amélioration des conditions de travail et de pratique. Mais si les demandes sont individuelles, force est de constater que les solutions sont collectives. C'est ensemble que nous pouvons changer les façons de faire et c'est le message que nous allons transmettre aux travailleuses et travailleurs regroupés au sein de nos syndicats », soutient Mme Claire Montour.

Des employeurs qui devront reprendre leurs responsabilités

La présidente de la FSQ-CSQ déplore qu'au cours des dernières années, les travailleuses et les travailleurs du secteur de la santé aient eu tendance à se sentir responsables de situations pour lesquelles ils n'ont pourtant rien à voir.

« Non seulement nous devons subir une surcharge de travail due au manque de personnel, mais en plus les employeurs nous tiennent pour responsables de leur mauvaise gestion du personnel. Ce qui ne fait qu'aggraver la détresse psychologique qui affecte malheureusement de plus en plus de travailleuses et de travailleurs de la santé. Mais cela a assez duré et nous allons retourner à l'employeur les responsabilités qui lui reviennent pour plutôt concentrer nos énergies à donner les soins de qualité auxquels les gens ont droit », précise Mme Montour.

Des gestionnaires et des gouvernements qui ont failli à leurs responsabilités

La leader syndicale ajoute qu'il est essentiel pour les travailleuses et les travailleurs de resserrer leurs liens afin de pouvoir mieux se défendre contre des employeurs peu scrupuleux et des gouvernements pour qui le droit de la population à des services de santé de qualité, gratuits et universels n'est pas prioritaire.

« Les travailleuses et les travailleurs syndiqués demeurent la meilleure garantie de la population pour la préservation de son système public de santé contre des gestionnaires qui coupent les services tout en continuant d'augmenter le personnel-cadre et de lui verser des primes. Et que dire du gouvernement Charest qui avait promis de faire de la santé sa priorité alors que la situation n'a fait que se détériorer sous son règne ? Quant au gouvernement Harper, il a lui aussi une grande part de responsabilité puisqu'il s'entête à ne pas transférer au Québec les budgets nécessaires pour soutenir notre réseau, préférant financer une guerre en Afghanistan très coûteuse, aussi bien en matière d'argent qu'en vies humaines », dénonce la présidente de la FSQ-CSQ, Mme Claire Montour.

Retour à l'action et à la solidarité syndicale

En terminant, Mme Montour appelle ses membres à mettre fin à l'isolement et à un certain sentiment de découragement qui a pu les atteindre au cours des dernières années afin de retrouver dans l'action et la solidarité syndicale la force de changer leur milieu de travail.

« La syndicalisation nous a permis de faire des gains importants par le passé, qui ont eu des conséquences bénéfiques sur nos conditions de travail ainsi que sur la qualité des soins de santé assurés à la population. La force syndicale reste encore aujourd'hui le meilleur moyen de changer les choses et c'est le message que nous allons répéter partout à travers le Québec au cours des prochains mois et des prochaines années. Le collectif est notre meilleure force », conclut la présidente de la FSQ-CSQ.

Profils de la FSQ-CSQ  

La CSQ représente quelque 180 000 membres, dont plus de 100 000 dans le secteur public. La FSQ-CSQ représente près de 7000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et puéricultrices travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la santé : CHSLD, CH, CLSC, centres de réadaptation, dispensaires, régies régionales, établissements privés conventionnés et Héma-Québec.

SOURCE CSQ

Renseignements :

Claude Girard
Conseiller en communications CSQ
Cell. : 514 237-4432
girard.claude@csq.qc.net 


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.