CHUM 2010 : un projet bienvenu au centre-ville mais un concept à ajuster selon L'Office de consultation publique de Montréal



    MONTREAL, le 29 mars /CNW Telbec/ - C'est aujourd'hui que l'Office de
consultation publique de Montréal rend public le rapport de la consultation
tenue l'automne dernier sur l'implantation du Centre hospitalier de
l'Université de Montréal CHUM 2010, dans l'arrondissement Ville-Marie. Le
complexe hospitalier serait situé plus précisément entre les rues Saint-Denis
et Sanguinet, Saint-Antoine et René-Levesque.
    Les séances d'information, les ateliers et l'audition des mémoires ont
attiré 400 personnes et la commission a reçu 34 mémoires principalement de la
part de groupes et de regroupements.
    La commission constate en premier lieu que CHUM 2010 est bienvenu et
attendu au centre-ville. Le projet est perçu tout autant comme une occasion
d'améliorer les services de santé publique que de poursuivre le développement
et la revitalisation du centre-ville. Il représente aussi l'occasion à saisir
pour accroître l'accès et l'utilisation des transports en commun et pour
réparer la blessure urbaine que constitue l'autoroute Ville-Marie. Cependant,
des ajustements restent à faire pour assurer que l'implantation du CHUM 2010
permette de réaliser les promesses annoncées de revitalisation urbaine.
    Les questions de circulation et de gestion des déplacements en général
ont fait l'objet de nombreux commentaires. Le débit de la circulation et la
cohabitation entre piétons et automobilistes sont déjà problématiques sur
plusieurs grandes intersections du secteur, aux heures de pointe. Avec
l'arrivée de CHUM 2010, le nombre total de travailleurs sur le site devrait
plus que doubler et le nombre de visites et de déplacements être augmenté de
façon très significative. La démonstration qui a été faite concluant à
l'absence de problèmes de circulation automobile dans l'avenir n'est pas
convaincante.
    La commission estime qu'un plan de gestion intégrée des déplacements
devrait être mis en place. Il viserait à réduire la circulation automobile par
une meilleure desserte en transport en commun tout en garantissant l'accès à
ceux qui n'ont pas d'autre choix que de venir en automobile. De l'avis de la
commission, la présence de bretelles d'entrée et de sortie de l'autoroute
Ville-Marie à la hauteur de la rue Sanguinet est au coeur des problèmes
appréhendés de circulation. La fermeture ou le déplacement de ces bretelles
entraînerait une redistribution des débits et permettrait de rétablir le lien
avec le Vieux-Montréal en couvrant cette partie de l'autoroute.
    La commission croit aussi que le promoteur doit poursuivre ses efforts
d'intégration des édifices historiques de l'îlot D du projet en assurant une
présence tangible du patrimoine bâti ainsi qu'un rappel des paysages de la rue
Saint-Denis. La proposition déposée en audience par le promoteur n'est pas
considérée comme un geste de conservation du patrimoine. Bon nombre
d'intervenants considèrent qu'il est possible de marier édifices anciens et
modernes et de créer une grande oeuvre architecturale comme le prouvent la
Maison Alcan, le Quartier international et la Place Mercantile. Le secteur
d'implantation du CHUM 2010 est l'un de plus anciens de Montréal. On y
retrouve un patrimoine bâti caractéristique ainsi que des atouts urbains et
culturels significatifs. La rue Saint-Denis est l'une des rues d'ambiance les
plus recherchées notamment à cause du mariage entre les édifices anciens et
les fonctions modernes et à cause de la présence de commerces sur rue. Le CHUM
2010 devrait permettre de prolonger jusqu'au Vieux-Montréal l'ambiance animée
de cette rue.
    Pour ce qui est de l'intégration dans le milieu, la commission estime que
le CHUM 2010 s'intégrerait mieux dans le quartier si la volumétrie des
bâtiments projetés était redistribuée sur les îlots sélectionnés en reportant
les hauteurs le long du boulevard René-Lévesque. Les édifices pourraient aussi
être étalés sur quelques îlots limitrophes dont l'espace récupéré par le
déplacement des bretelles de l'autoroute. L'objectif est d'éviter l'effet de
masse que produiraient des bâtiments de 15 à 18 étages dans un environnement
qui en compte en moyenne 6, notamment à proximité du Vieux-Montréal et de
l'Hôtel-de-Ville. Plusieurs alternatives ont été proposées en audience et la
commission propose de revoir les scénarios qui explorent ce type d'hypothèses.
    Le projet d'implantation du CHUM 2010 pourrait transformer le quartier en
vaste chantier pour la prochaine décennie. La population résidente a besoin
d'être informée et sécurisée quant aux soins de santé qui seront disponibles
pendant cette période et quant à la réduction des nuisances occasionnées par
un tel chantier. La commission suggère au promoteur et à l'arrondissement
Ville-Marie de prendre des mesures pour prendre en compte ces préoccupations
des résidents.
    A la lumière de ces considérations et dans l'optique de faire en sorte
que les retombées du CHUM 2010 profitent à toute la communauté, la commission
estime qu'il vaut la peine de revoir et d'affiner le concept d'aménagement
pour l'ajuster aux orientations du Plan d'urbanisme de la Ville dans sa
volonté de recréer un lien avec le Vieux-Montréal et aux considérations mises
de l'avant par les participants à la consultation publique.
    Le rapport de l'Office a été remis au maire par la présidente de l'OCPM
le 15 mars et sera déposé au conseil municipal lors de sa séance du 23 avril.
Toute l'information pertinente sur cette consultation, incluant le rapport de
la commission, est disponible sur le site internet de l'OCPM ainsi qu'en
version papier aux bureaux de l'Office, à la Direction du greffe de la Ville
ainsi qu'au bureau de l'arrondissement Ville-Marie

    Créé par la Charte de la Ville de Montréal, l'OCPM a, depuis sa création
en 2002, géré une soixantaine de consultations et tenu près de 250 séances
publiques qui ont réuni plus de 15 000 citoyens. Vous êtes invités à consulter
le site de l'OCPM, www.ocpm.qc.ca, pour une information complète sur l'Office.




Renseignements :

Renseignements: Luc Doray, (514) 872-3568, Cell. (514) 977-8365


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.