Choix écologique et financièrement intelligent, l'immobilier vert est la nouvelle norme



    - D'après l'étude de Royal LePage sur les maisons écologiques, 88 pour
    cent des Canadiens désirent que leur maison possède des caractéristiques
    écologiques -

    TORONTO, le 30 oct. /CNW/ - La rénovation "verte" offrira fort
probablement un solide rendement de l'investissement à la vente, car près des
trois quarts des Canadiens (72 %) affirment que pour leur prochain achat de
maison, ils rechercheront une propriété rénovée de façon à augmenter le
respect de l'environnement, et 63 pour cent seront prêts à débourser davantage
pour une maison écologique, selon l'étude de Royal LePage sur les maisons
écologiques diffusée aujourd'hui.
    Cette étude, qui porte sur l'attitude et l'opinion des Canadiens en
matière d'habitudes de vie écologiques, révèle que les Canadiens sont prêts à
payer davantage pour obtenir plus de caractéristiques vertes dans leur maison.
En fait, la plupart des Canadiens sont prêts à débourser davantage pour une
propriété écologique; ainsi, 62 pour cent des répondants paieraient entre
5 000 $ et 20 000 $ pour des caractéristiques vertes, tandis que huit pour
cent (8 %) des répondants accepteraient de débourser au moins 20 000 $ de plus
pour une maison jugée respectueuse de l'environnement.
    "L'attitude des acheteurs et vendeurs de maisons au Canada suit
l'évolution de notre époque, car les préoccupations d'ordre environnemental
influencent les décisions que les gens prennent au sujet de leur domicile. Des
efforts simples de conservation de l'énergie à l'utilisation poussée de
matériaux de construction organiques, la conscientisation que nos agents
constatent à l'égard de l'environnement est là pour durer, affirme Phil Soper,
président et chef de la direction, Services immobiliers Royal LePage. C'est
avec plaisir que, pour servir ce segment croissant sur le marché immobilier,
nous lançons notre partenariat avec l'Association Nationale des Agents
Ecologiques ainsi que notre programme d'accréditation écologique. Ce programme
fournit à nos agents et à nos courtiers, de même qu'aux consommateurs, les
connaissances et les compétences requises pour faire des choix écologiques
relativement aux habitations."
    Grâce à divers cours de formation et de documents de vente financés en
partie par le Ministère de l'Environnement et de l'Energie de l'Ontario, les
agents immobiliers de Royal LePage seront formés par l'Association Nationale
des Agents Ecologiques afin de pouvoir évaluer les éléments environnementaux
dans les maisons et de déterminer les caractéristiques qui respectent les
normes en matière d'écologie. Les membres de Royal LePage qui auront suivi la
formation de l'Association Nationale des Agents Ecologiques seront facilement
reconnaissables grâce à un logo spécial.
    "Peu de gens se rendent compte que les immeubles résidentiels,
commerciaux et institutionnels produisent plus de 33 pour cent de nos
émissions totales de gaz à effet de serre, explique Elden Freeman, fondateur
et directeur administratif de l'Association Nationale des Agents Ecologiques.
Bien qu'on ne puisse raisonnablement pas éliminer complètement le dioxyde de
carbone émis par les habitations, les propriétaires peuvent mettre en
application diverses mesures, par exemple l'installation de fenêtres, de
portes et d'isolant à rendement énergétique élevé, l'utilisation d'une
chaudière et d'appareils à rendement énergétique élevé, ainsi que des
économiseurs d'eau tels qu'un pommeau de douche et une toilette qui réduisent
la consommation d'eau; ces mesures diminuent significativement les effets
négatifs des habitations sur l'environnement."
    Même si des changements positifs sont constatés dans le grand public, il
reste encore beaucoup à faire. Plus de la moitié (51 %) de tous les répondants
se disent très préoccupés par l'environnement et croient qu'il est urgent de
changer les choses, mais certains ne sont pas prêts à effectuer des
changements concrets. A la question "Qu'est-ce qui vous empêche de rendre
votre maison plus écologique?", plus de la moitié (54 %) des répondants ont
indiqué le prix trop élevé, tandis que 15 pour cent ont dit ne pas savoir par
où commencer.
    D'ajouter M. Soper : "Les Canadiens doivent savoir qu'ils peuvent tout à
fait avoir les moyens et la capacité de prendre le virage écologique. Il
existe de nombreuses mesures simples et abordables qui peuvent se traduire par
des gains importants pour l'environnement et, souvent, par des économies de
coûts pour les propriétaires."

    Des petits gestes pour un grand changement

    Lorsqu'il s'agit de décrire dans quelle mesure leur style de vie est
vert, 72 pour cent des Canadiens affirment avoir adopté des pratiques de
recyclage conventionnel. Faire une différence peut être aussi aisé que suivre
des pratiques écologiques simples. Les modifications écologiques les plus
populaires que les répondants ont déjà apportées dans leur domicile
comprennent le remplacement des ampoules ordinaires par des ampoules
fluocompactes (74 %), l'ajout de scellant autour des fenêtres et des portes
afin de prévenir la déperdition de chaleur (61 %), l'adoption de machines à
laver et de sécheuses à haut rendement énergétique et l'utilisation
d'économiseurs d'eau et d'appareils sanitaires à débit d'eau réduit (54 %).
    Certains propriétaires vont encore plus loin. Caryn Thompson,
professionnelle en promotion de la santé à Toronto et propriétaire d'une
maison écologique, fait partie des Canadiens qui ont opté pour des
modifications vertes, depuis que son mari et elle ont décidé de rénover leur
résidence. Pour créer leur refuge écologique, ils ont choisi des fenêtres à
rendement énergétique élevé faites de verre avec revêtement à faible
émissivité qui diminuent l'apport de chaleur en été et qui retiennent la
chaleur de la maison en hiver, installé un système central de conditionnement
d'air qui utilise du Puron, et ont employé de la peinture ne contenant pas ou
peu de composés organiques volatils (COV).
    "Quand nous avons décidé de rénover notre maison, nous voulions faire des
choix qui auraient le moins d'incidence possible sur l'environnement et qui
créeraient un milieu sain chez nous", explique Caryn Thompson.

    La force de motivation de la nature

    A la question "Quel facteur vous a-t-il le plus incité à rendre votre
domicile plus vert ou totalement vert?", 35 pour cent des répondants ont
mentionné qu'ils faisaient ce choix pour leurs enfants, afin que ceux-ci
héritent d'une planète plus en santé; 32 pour cent font ce choix en raison des
économies de coûts; et, enfin, un quart d'entre eux (25 %) le font pour leur
santé et la paix d'esprit apportée par le fait de vivre de la meilleure façon
possible.
    Les Canadiens d'âge mûr surpassent les plus jeunes en ce qui a trait au
recyclage. Les répondants de 55 ans et plus (77 %) sont plus susceptibles
d'avoir adopté des pratiques de recyclage traditionnel que les répondants de
18 à 34 ans (67 %).
    Les femmes (31 %) sont plus nombreuses que les hommes (18 %) à choisir
des pratiques écologiques pour des raisons de santé. Par contre, les hommes
(41 %) sont plus nombreux que les femmes (23 %) à mentionner les économies de
coûts comme étant le facteur qui les a le plus incités à faire un changement.

    
    Autres faits saillants de l'étude
    ---------------------------------

    -  Les résidents de l'Atlantique (72 %) sont les plus susceptibles de
       payer plus, et les résidents de l'Ontario (60 %) de payer moins, pour
       une propriété respectueuse de l'environnement.

    -  Quatorze pour cent (14 %) des propriétaires ont déjà un domicile
       écologique.

    -  L'étude révèle que 16 pour cent des répondants disent mettre en
       pratique leur côté vert à l'occasion, lorsqu'il est commode de le
       faire, et seulement neuf pour cent (9 %) affirment être à l'unisson
       avec la planète Terre et mener une vie très respectueuse de
       l'environnement.

    -  Soixante-dix-huit pour cent (78 %) des répondants croient qu'il existe
       un lien direct entre le temps anormalement chaud et le manque de
       sensibilisation à l'égard de l'environnement qui a sévi pendant des
       décennies à l'échelle mondiale. Les Albertains sont ceux qui croient
       le moins à ce lien : 68 pour cent des répondants de l'Alberta voient
       un lien entre ces deux éléments, contre 82 pour cent des habitants du
       Québec.
    

    Méthodologie du sondage

    Angus Reid Strategies a mené la partie sondage de l'étude Royal LePage
sur les maisons écologiques; la cueillette de données a été terminée le mardi
16 octobre 2007. Le sondage a été effectué en ligne auprès d'un échantillon
national représentatif composé de 1 266 répondants canadiens de 18 ans et
plus. Les résultats présentent une marge d'erreur maximale de +/- 2,75 % 19
fois sur 20.

    A propos de Royal LePage

    Royal LePage est le premier fournisseur au Canada de services de
franchise aux maisons de courtage immobilier résidentiel, grâce à son réseau
de plus de 13 000 agents répartis dans 600 bureaux partout au Canada, qui
exercent leurs activités sous les raisons sociales de Royal LePage, Johnston &
Daniel et Realty World. Royal LePage assure la gestion du Fonds Royal LePage
Franchise Services, une fiducie de revenus inscrite à la Bourse de Toronto
sous le symbole "RSF.UN."
    Pour en savoir davantage, visitez le site www.royallepage.ca.

    A propos de l'Association Nationale des Agents Ecologiques

    L'Association Nationale des Agents Ecologiques est la plus importante
association sans but lucratif au Canada d'agents immobiliers qui sont engagés
à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ses cours sur l'immobilier
vert, Greenrealestate(MC), constituent un programme de formation et
d'accréditation à l'intention des agents immobiliers. Grâce aux offres
novatrices de l'association, les agents immobiliers assurent la promotion des
avantages liés à la conservation de l'énergie auprès de leurs clients
acheteurs et vendeurs. L'Association Nationale des Agents Ecologiques, qui
compte plus de 15 000 membres affiliés d'un océan à l'autre, reçoit un appui
important de la part de sociétés et de gouvernements. Pour en savoir
davantage, visitez le site www.nagab.org.




Renseignements :

Renseignements: ou pour communiquer avec une personne-ressource,
veuillez vous adresser à Mark Cohen, Mansfield Communications Inc., par
téléphone au (416) 599-0024 ou par courriel à mark@mcipr.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.