Chine - Les "21 directives" du département de la Propagande prouvent que la couverture des JO était politique et biaisée



    MONTREAL, le 26 août /CNW Telbec/ - "Le contenu des 21 directives
adressées par le Département de la propagande aux médias chinois révèle à quel
point la couverture des Jeux olympiques était biaisée et politique. Il n'y a
rien d'étonnant à ce que l'organe du Parti communiste chinois chargé de la
censure interdise la diffusion d'informations sur les manifestations de
groupes pro-tibétains ou l'existence de zones pour manifester à Pékin. En
revanche, les consignes sur la sécurité alimentaire ou les résultats de
l'équipe chinoises sont stupéfiantes. Nous demandons au Comité international
olympique de mener une enquête sur ces directives officielles, qui sont à la
fois une violation des engagements de 2001 et une nouvelle entorse à la libre
circulation de l'information en Chine, pour ne rien dire du mépris qu'elles
révèlent pour l'esprit olympique", a affirmé Reporters sans frontières. Un
blogueur chinois a mis sur Internet un document présenté comme une directive
en 21 points adressée par le Département de la propagande aux médias chinois.
Le quotidien South China Morning Post, basé à Hong Kong, avait fait état
depuis quelques semaines de l'existence d'un tel document. En raison de
l'actualité du moment, la plupart des thèmes abordés concernent les Jeux
olympiques. Le Parti communiste chinois, grand superviseur des Jeux
olympiques, avait visiblement peur que certains sujets sportifs, politiques ou
internationaux ne perturbent les compétitions. A tel point qu'il a interdit
aux médias de critiquer le processus de sélection de la délégation olympique
chinoise (point 21).
    Très sensible sur la question sécuritaire, les autorités demandent aux
journalistes chinois de ne pas s'écarter de la version officielle si des
étrangers sont impliqués dans une situation d'urgence (point 17). Plus
généralement, il est demandé aux médias d'être "positifs" quand ils couvrent
les mesures de sécurité prises avant et pendant les JO (point 19). Sur les
affaires internationales, le Parti recommande vivement aux médias de limiter
leur couverture des récents conflits, notamment la Birmanie, le Darfour ou la
Corée du Nord (point 13). Comme à son habitude, le Département de la
propagande incite les médias à reprendre les dépêches de l'agence officielle
Xinhua quand ils souhaitent traiter un sujet sensible. La censure interdit par
ailleurs de mentionner que des dizaines de sites Internet, notamment celui de
Reporters sans frontières, ont été débloqués le 1er août (point 2) ; de parler
de l'affaire Lai Changxing, du nom d'un entrepreneur chinois corrompu réfugié
au Canada (point 11); ou des problèmes de sécurité alimentaire (point 8).
    Toute critique de la cérémonie d'ouverture est également censurée dans la
presse (point 10).




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.