Chine - Le journaliste Sun Lin condamné à quatre ans de prison



    MONTREAL, le 30 juin /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières s'insurge
contre la condamnation, le 27 juin 2008, de Sun Lin, plus connu sous le
pseudonyme de Jie Mu, à quatre ans de prison. Le journaliste collabore au site
d'informations Boxun basé à l'étranger. Le tribunal de première instance de
Nanjing (Est) l'a reconnu coupable d'avoir "rassemblé des foules pour causer
des troubles sociaux" et d'avoir "possédé illégalement des armes". Son épouse,
He Fang, également collaboratrice de Boxun, a été condamné à une peine de
prison avec sursis. Elle a été libérée.
    "A l'issue d'une enquête policière marquée par des accusations
mensongères et une procédure judiciaire entachée d'irrégularités, deux
collaborateurs d'un site d'informations réputé sont condamnés à des peines de
prison. C'est un nouvel exemple scandaleux de l'intolérance des autorités à
l'encontre des journalistes qui prennent le risque d'informer librement,
bravant la censure", a affirmé l'organisation.
    Reporters sans frontières demande la libération de Sun Lin, ainsi que de
la centaine de journalistes, cyberdissidents et défenseurs de la liberté de la
presse détenus en Chine.
    L'audience du 27 juin, au cours de laquelle le jugement a été prononcé
s'est tenue en l'absence de la famille et de l'avocat, qui n'avaient pas été
prévenus à l'avance. L'avocat de Sun Lin, Mo Shaoping, a déclaré à un
journaliste de Radio Free Asia : "Selon le code de procédure pénale, le
tribunal doit attendre trois jours entre l'annonce et la tenue de l'audience.
De plus, la juridiction de première instance doit prononcer le jugement
publiquement. La cour a violé ces deux principes." Mo Shaoping compte voir son
client dans les prochains jours pour discuter de l'appel.
    Dans un communiqué, les responsables de Boxun ont affirmé que Sun Lin
avait été puni pour son travail de journaliste citoyen, notamment ses
reportages vidéos.
    Sun Lin est détenu depuis le 30 mai 2007 à Nanjing. Le journaliste a
toujours réfuté les accusations de "possession illégale d'armes" et de
"trouble à l'ordre public". Sun Lin a expliqué à son avocat que la police
l'avait principalement questionné sur ses activités de journaliste. Des
policiers lui ont expliqué qu'il avait été arrêté car il refusait de cesser de
rédiger des articles et de réaliser des reportages pour le site d'informations
Boxun.
    Sun Lin a précisé que l'accusation de "possession illégale d'armes"
reposait sur de faux témoignages l'accusant d'avoir donné à des voisins des
pistolets à air comprimé. Le journaliste a dit ne même pas connaître l'une des
personnes qui l'accusent. L'évocation de "trouble à l'ordre public" est liée à
un événement intervenu en 2004. A l'époque, Sun Lin avait tenté d'aider des
personnes relogées de force, sans rien commettre d'illégal.
    Sun Lin, fondateur du journal aujourd'hui interdit Da Du Shi, avait
expliqué à Reporters sans frontières avant son arrestation qu'il avait dénoncé
des abus de pouvoir, mais qu'il n'avait jamais rien fait de répréhensible.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.