Chine - Le cameraman Jigme Gyatso libéré, déclare avoir été torturé en prison



    MONTREAL, le 20 oct. /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières, soulagé
par la libération de Jigme Gyatso, un des réalisateurs d'un documentaire sur
le Tibet, s'indigne contre les actes de torture infligés au moine durant sa
détention.
    "Ce témoignage prouve une nouvelle fois que l'usage de la torture est
toujours en vigueur dans les prisons tibétaines. Les autorités chinoises
doivent fournir des explications sur cette scandaleuse affaire. Depuis les
événements de mars 2008, le gouverment empêche toute diffusion de témoignagnes
sur la situation au Tibet et les arrestations se multiplient contre les voix
dissidentes. Un climat de peur s'est installé dans les villes et autour des
monastères", a déclaré l'organisation.
    Jigme Gyatso a été arrêté, en mars 2008, après le tournage d'un
documentaire sur le Tibet auquel il participait comme cameraman. Il a été
libéré du centre de détention de la ville de Kachu, dans la province du Gansu,
le 15 octobre 2008, et a été placé en liberté conditionnelle.
    Selon une déclaration de la société ayant produit le documentaire,
Filming For Tibet, basée en Suisse, il aurait rejoint le monastère de Labrang
Tashikyil, situé dans la province du Gansu, mais aucune information claire ne
permet de savoir si toutes les charges retenues contre lui ont été levées.
"Les autorités lui ont précisé qu'il resterait sous surveillance durant une
période probatoire d'une année", a déclaré la société de production.
    Dans cette même déclaration, Jigme Gyatso affirme avoir été sévèrement
torturé après son arrestation : "les gardiens le battaient continuellement, le
pendaient par les pieds durant des heures et le laissaient attaché des jours
entiers à une chaise."
    Le documentaire, d'une longueur de vingt-cinq minutes et intitulé Leaving
Fear Behind (www.leavingfearbehind.com) dévoile des témoignages de Tibétains
de la région de l'Amdo qui expriment leurs points de vue sur le dalai-lama,
les Jeux olympiques et la loi chinoise.
    Le réalisateur du documentaire, Dhondup Wangchen, est toujours détenu à
la prison de Ershilipu, dans le Xining.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.