Chine - JO 2008 - Reporters sans frontières manifeste à Olympie au départ du relais de la flamme des JO de Pékin



    MONTREAL, le 24 mars /CNW Telbec/ - Trois représentants de Reporters sans
frontières, dont son secrétaire général Robert Ménard, ont déployé aujourd'hui
une banderole représentant les anneaux olympiques sous la forme de menottes
pendant la cérémonie officielle d'allumage de la flamme olympique, à Olympie,
en Grèce. Les trois militants des droits de l'homme ont été interpellés par
les forces de sécurités.
    "Si le feu olympique est sacré, les droits de l'homme le sont plus
encore. Nous ne pouvions pas laisser le gouvernement chinois se saisir de la
flamme olympique, un symbole de paix, sans dénoncer la situation dramatique
des droits de l'homme dans le pays, à moins de cinq mois de l'ouverture des
JO. Le traitement réservé en Chine à ceux qui s'expriment librement, la
censure imposée à la presse et le black-out sur le Tibet appellent à une telle
mobilisation. Tous les moyens sont bons aujourd'hui pour dénoncer les
violations graves des libertés fondamentales en Chine. Nous manifesterons
chaque fois que nous le pourrons", a affirmé l'organisation.
    Reporters sans frontières appelle, par ailleurs, au boycott de la
cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques par les chefs d'Etat, chefs de
gouvernement et membres des familles royales, le 8 août prochain.
    L'organisation tiendra le jeudi 27 mars 2008 à 11 heures une conférence
de presse sur la situation de la liberté d'expression en Chine, à la Maison
des Avocats à Athènes.
    Une centaine de journalistes, internautes et cyberdissidents sont
emprisonnés en Chine simplement pour s'être exprimés pacifiquement. Depuis le
12 mars 2008, les journalistes sont interdits de séjour au Tibet et chassés
des provinces voisines. La répression des manifestations des Tibétains se
déroule à huis clos.
    Les journalistes chinois continuent de travailler sous les diktats du
Département de la publicité (ex-Département de la propagande) qui impose la
censure sur de très nombreux sujets. L'Etat garde un contrôle général sur
l'information et dispose de lois autoritaires pour punir les contrevenants.
Les accusations de "subversion", de "diffusion de secrets d'Etat" ou
d'"espionnage" sont utilisées contre les journalistes et les cyberdissidents.
L'autocensure règne dans les rédactions. Les médias indépendants en chinois,
basés à l'étranger, sont bloqués, harcelés ou brouillés, interdisant
l'émergence d'un pluralisme de l'information.
    Pour plus d'informations sur la campagne internationale de Reporters sans
frontières sur les JO Pékin 2008 (en français, anglais, espagnol, arabe et
chinois) : www.rsf.org




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4208, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme

JEUX OLYMPIQUES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.