CHINE - Huang Qi officiellement accusé de "possession illégale de secrets d'Etat" et privé de droit de visite de son avocat



    MONTREAL, le 21 juill. /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières dénonce
l'attitude de la police de Chengdu (province du Sichuan, centre du pays) à
l'encontre du cyberdissident Huang Qi, détenu depuis le 10 juillet 2008 pour
"possession illégale de secrets d'Etat". Selon la loi chinoise, il a le droit
de recevoir la visite de son avocat mais la police de Chengdu s'y oppose. Il
risque trois ans de prison.
    "En interdisant à Huang Qi de voir son avocat, les autorités chinoises
prouvent, encore une fois, que rien n'a changé en matière de liberté
d'expression dans le pays. Huang Qi est le 49e cyberdissident emprisonné en
Chine en raison de son combat pour la démocratie et la liberté d'expression
sur Internet. Nous demandons aux autorités de le libérer en attendant son
jugement", a déclaré l'organisation.
    Le 10 juillet 2008, la police avait confirmé à la famille du militant des
droits de l'homme que les résultats de l'enquête avaient déjà été transmis au
bureau du procureur, qui a trois mois pour rendre sa décision.
    La femme de Huang Qi, Zeng Li, a confié son étonnement à Reporters sans
frontières : "Je suis désolée pour mon mari et je ne comprends pas les raisons
qui poussent les autorités à retenir cette charge contre lui. Huang Qi ne
faisait que rapporter les conditions de vie des victimes après le tremblement
de terre au Sichuan."
    Son avocat, Mo Shaoping, a contacté la police de Chengdu le 18 juillet
pour demander un droit de visite, qui lui a été refusé. D'après lui, la
notification d'arrestation qui a été délivrée par la police de Chengdu à la
mère de Huang Qi, le même jour, n'est pas claire.
    Huang Qi, 44 ans, est le fondateur du site Internet www.64tianwang.com.
Le 20 mai, il avait critiqué la couverture des conséquences du tremblement de
terre par les médias chinois : "Les reportages que nous voyons sont biaisés.
En réalité, il est très difficile pour les organisations privées de délivrer
de l'aide alimentaire. Elles sont obligées de passer par le canal des
autorités. Peu importe la manière dont le gouvernement sert sa propagande et
s'érige en sauveteur, peu de citoyens ont confiance en lui en raison des
scandales de corruption qui ont déjà eu lieu par le passé lors de telles
catastrophes."
    A l'origine, Huang Qi avait créé www.64tianwang.com pour diffuser des
avis de recherche de personnes disparues en Chine. En 2004, Reporters sans
frontières lui avait décerné le prix "Cyberlibertés" pour le combat qu'il mène
en faveur de la liberté d'expression et de la défense des droits de l'homme
sur Internet. Une pétition circule à Chengdu et dans d'autres régions
affectées par le tremblement de terre, pour demander sa libération.
    De 2000 à 2005, Huang Qi a été détenu à la prison de haute sécurité de
Nanchong (nord-est de la province du Sichuan) pour "subversion." Il avait été
arrêté le 3 juin 2000, la veille du onzième anniversaire du massacre de la
place Tiananmen (4 juin 1989), et inculpé en vertu des articles 103 et 105 du
code pénal. Les autorités lui avaient reproché la publication d'articles sur
le massacre, écrits par des dissidents basés à l'étranger. Il souffre depuis
de problèmes de santé assez graves en raison des violences qu'il a subies en
prison. Les autorités refusent de lui fournir les soins médicaux appropriés.
    Consulter le certificat d'inculpation de Huang Qi émis par la police de
Chengdu le 18 juillet 2008 à 15h (heure de Pékin) sur le site de Reporters
sans fronitières : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=27884




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.