Chine - Ching Cheong raconte les moments les plus durs de sa détention, et remercie ses soutiens



    MONTREAL, le 21 fév. /CNW Telbec/ - Le 21 février 2008, le journaliste
Ching Cheong a expliqué qu'il avait envisagé de mettre fin à ses jours lors de
sa détention en Chine populaire. "Quand ils m'ont formellement arrêté et que
la porte de la cellule s'est fermée derrière moi, mon coeur a été brisé. Je ne
savais pas pourquoi mon destin m'avait conduit en prison. Toutes les valeurs
que je chérissais me trahissaient. Plus j'y pensais, plus je perdais
confiance. Je suis tombé dans une horrible et implacable spirale de désespoir.
(...) J'ai alors pensé au suicide. Cela a été le plus difficile moment de ma
vie : j'étais vivant mais également en train de mourir", a déclaré Ching
Cheong lors d'une conférence de presse tenue à Hong Kong.
    "Je déclare solennellement que je n'ai jamais rien fait qui a menacé la
sécurité nationale ou a mis en danger les intérêts du pays", a ajouté le
correspondant du Strait Times qui a par ailleurs refusé de parler des détails
de l'affaire. Il a remercié tous ceux qui l'ont soutenu pendant sa détention.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4208, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.