Chapeau à Danny Williams!



    OTTAWA, le 18 juin /CNW Telbec/ - Contrastant nettement avec la faible
défense de l'industrie forestière mise de l'avant hier par le Parti
conservateur fédéral, la position de Danny Williams, premier ministre de
Terre-Neuve-et-Labrador, affirme notre souveraineté à l'égard des ressources
pétrolières.
    Dave Coles, dont le syndicat représente 420 travailleurs et travailleuses
d'Hibernia, félicite le premier ministre provincial :

    "Heureuse est la population de Terre-Neuve-et-Labrador d'avoir un chef
    tel que Danny Williams. La participation de dix pour cent dans Hibernia
    Sud qu'il a négociée fait honte au parti conservateur dans des provinces
    telles que l'Alberta qui donnent leur or noir à toutes fins utiles. La
    ténacité de M. Williams donne un avenir plus sûr aux travailleurs et
    travailleuses et à leurs familles."

    Cela révèle le désespoir qui règne dans le domaine du pétrole. L'Energy
Information Administration des Etats-Unis, qui surveille les
approvisionnements en pétrole du globe, soutient qu'on atteindra le "pic
pétrolier" beaucoup plus rapidement que quiconque n'avait prévu. La Chine est
de plus en plus gourmande de pétrole et il se peut que sa consommation dépasse
bientôt celle des Etats-Unis. En somme, le monde est sur le point de manquer
de pétrole.
    Cela donne à Terre-Neuve-et-Labrador et à d'autres ressorts riches en
pétrole et en gaz naturel un énorme pouvoir de négociation.
    M. Coles signale ce qui suit : "Rares sont les gouvernements de ressorts
riches en ressources naturelles et en énergie qui sont disposés à employer
leur pouvoir comme M. Williams l'a fait dans l'intérêt de
Terre-Neuve-et-Labrador. Le SCEP félicite M. Williams d'avoir tenu tête aux
grandes pétrolières et de nous donner une bonne nouvelle en ces temps
sombres."
    La faible annonce faite hier par Lisa Raitt, ministre des Ressources
naturelles, n'a pas empêché Fraser Paper de demander la protection de la loi
sur les faillites aujourd'hui, compromettant ainsi gravement l'avenir de ses
usines de Thurso (Québec) et de Bathurst (N-B).
    Le SCEP demande encore aux Conservateurs de fournir des garanties de prêt
aux usines viables, de protéger les pensions des travailleuses et travailleurs
forestiers en cas de faillite de leur employeur et d'uniformiser les règles du
jeu avec l'industrie américaine de la pâte et du papier.

    Dave Coles, président du Syndicat canadien des communications, de
l'énergie et du papier (SCEP), 613-299-5628 (cellulaire)




Renseignements :

Renseignements: Dave Coles, (613) 299-5628; Gaétan Ménard, (613)
230-5800, poste 265, (819) 775-6980 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.