Chantier naval de Lauzon - Appel au nouveau gouvernement fédéral pour la signature du contrat du ravitailleur de la Marine royale canadienne

QUÉBEC, le 19 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Les travailleuses et les travailleurs membres de deux syndicats du Chantier naval de Lauzon et la CSN s'inquiètent que le contrat de reconversion d'un porte-conteneurs en ravitailleur ne soit pas encore signé alors qu'il aurait dû l'être depuis juillet dernier. Ils invitent le nouveau premier ministre Justin Trudeau à concrétiser la réalisation de ce navire essentiel à la Marine royale canadienne, tout en lui réitérant l'importance de respecter ses engagements pour assurer le l'avenir de l'industrie maritime et en particulier celui du Chantier de Lauzon.

« Il est crucial que le contrat du ravitailleur MS Asterix soit signé rapidement, fait valoir Raphael Jobin, le nouveau président du Syndicat des travailleurs du Chantier naval de Lauzon inc. (CSN). Le navire est à quai depuis le 8 octobre. Nos travailleurs veulent entreprendre sa reconversion, ce qui leur assurerait des emplois de qualité pour les 18 mois à venir. Il faut que le gouvernement donne vite le coup d'envoi aux travaux en signant le contrat, sans quoi il y aura encore d'importantes mises à pied d'ici les prochaines semaines, en plus de faire peser une menace sur l'avenir du chantier qui est loin de crouler sous les contrats. »

En pleine campagne électorale, les conservateurs de Stephen Harper avaient semé l'émoi chez les travailleurs du chantier en affirmant en septembre qu'ils avaient « du travail par-dessus la tête » grâce aux contrats attribués en 2011, alors que les 234 mises à pied survenues au printemps 2015 et la sous-utilisation des installations et des équipements prouvaient plutôt le contraire.

« En outre, ajoute Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CCQCA-CSN), jamais le chantier n'a été considéré quand les conservateurs ont octroyé 33 milliards de dollars de contrats à Vancouver et à Halifax. De ces contrats, la seule chose que le chantier a obtenu est une lettre d'intention signée par le gouvernement fédéral, le 31 juillet dernier, à l'effet de construire éventuellement un ravitailleur, le tout annoncé en grande pompe peu avant le déclenchement des élections ! Nous espérons que le nouveau gouvernement comprendra toute l'importance que revêt ce chantier pour les travailleuses et les travailleurs ainsi que pour l'économie de la région. »

Pour Jean Lortie, « Le nouveau gouvernement de Justin Trudeau s'est engagé à réviser l'investissement lié à l'acquisition d'avions CF-35 et à investir davantage dans l'industrie maritime. Il a donc une occasion en or de rétablir l'équité de traitement entre les différents chantiers canadiens et québécois. À la CSN, nous sommes disposés à travailler de concert avec le gouvernement pour l'aider à concrétiser ses promesses de soutenir l'industrie navale au Québec. »

Dans son programme officiel, le Parti libéral du Canada a identifié les besoins en matière de constructions navales au pays, dont la nécessité de se doter de « brise-glaces, navires de ravitaillement, navires de patrouille extracôtiers de l'Arctique, navires de combat de surface, et autres ressources dont la marine a besoin ».

Pour Alain Lampron, président de la Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN) : « Le Chantier de Lauzon est non seulement le plus grand au Canada, mais il a aussi la capacité technologique, la main-d'œuvre et l'expertise nécessaires pour répondre aux différents besoins maritimes. Le gouvernement fédéral doit enfin reconnaître que le chantier peut contribuer, comme les autres chantiers, au renforcement de l'industrie navale au Canada, comme il le fait depuis maintenant 190 ans ! »

À propos de la CSN
Le Syndicat des travailleurs du Chantier naval de Lauzon inc. représente 800 membres, et le Syndicat des employés du corps de sécurité de Davie Inc. regroupe 30 membres. Ils sont affiliés à la FIM-CSN, qui représente sur une base sectorielle près de 30 000 syndiqué-es partout au Québec, de même qu'au CCQCA-CSN qui compte sur une base régionale 45 000 membres provenant des secteurs public et privé. Pour sa part, la CSN rassemble plus de 325 000 membres présents dans tous les secteurs d'activité privés et publics.

 

SOURCE CSN

Renseignements : François Forget, Service des communications de la CSN : 514 212-7383, francois.forget@csn.qc.ca

RELATED LINKS
www.csn.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.