Changements à Toronto Pearson



    TORONTO, le 13 févr. /CNW/ - A la lumière du climat économique actuel qui
entraîne des projections à la baisse du trafic de passagers à Toronto Pearson
en 2009, l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (GTAA) a annoncé des
changements visant à réduire les dépenses et à augmenter les revenus. La
conjoncture économique s'est aggravée considérablement depuis que la GTAA a
déposé son budget pour 2009, soit à l'automne 2008. Transport Canada prévoit
maintenant une réduction de 5,8 % du nombre de passagers, ce qui se traduira
par environ 1,8 million de déplacements de moins à Toronto Pearson cette
année.
    A titre d'organisation sans but lucratif qui administre l'aéroport
Toronto Pearson avec un objectif de budget équilibré chaque année, la GTAA
doit faire des ajustements qui tiennent compte de l'écart entre le budget
approuvé et la nouvelle réalité économique.

    Ainsi, la GTAA adoptera les quatre mesures importantes qui suivent :

    
    1.  Des mesures additionnelles de restriction des dépenses seront mises
        en place immédiatement - un gel de l'embauche, la fermeture de
        certaines installations du côté piste et du côté ville, la
        consolidation de certains services sous contrats et un gel des
        salaires des cadres.

    2.  Les programmes d'investissements seront reportés - tous les projets
        d'investissements, exception faite des plus cruciaux, ont été
        reportés.

    3.  Un programme incitatif destiné aux transporteurs aériens sera créé -
        un rabais sur les redevances d'atterrissage sera accordé aux
        transporteurs aériens qui offriront de nouveaux services nets à
        Toronto Pearson.

    4.  Les frais d'améliorations aéroportuaires (FAA) augmenteront - à
        compter du 1er juin 2009, les FAA augmenteront de 5 $, passant de
        20 $ à 25 $, par passager en partance. Les FAA servent au financement
        des dépenses en immobilisations et au service de la dette qui y est
        associée.

    Lloyd McCoomb, président et chef de la direction de la GTAA, a déclaré :
"Ces décisions n'ont pas été prises à la légère, mais elles témoignent d'une
gestion actuelle responsable de l'aéroport Toronto Pearson. Nous devons nous
assurer que l'organisation est bien positionnée pour tirer parti des occasions
de croissance qui se présenteront quand l'économie reprendra."

                                 INFORMATION

           REACTION AU RALENTISSEMENT ECONOMIQUE A TORONTO PEARSON
    

    En cette période d'incertitude économique, l'industrie aéronautique fait
face à des difficultés. Le nombre de passagers dans le monde diminue et
devrait diminuer davantage en 2009. Les répercussions économiques de ces
facteurs et de la conjoncture économique seront importantes. C'est pourquoi
l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (GTAA) a adopté des mesures
adéquates visant à affronter ces problèmes.
    La première mesure touche la réduction des coûts. Il y a toutefois une
limite aux réductions financières, car les deux tiers des dépenses de la GTAA
sont fixes, ce qui comprend le loyer versé au gouvernement fédéral, le service
de la dette et les paiements versés en remplacement d'impôts. Malgré cela, de
nombreuses réductions de coûts ont été mises de l'avant pour 2009 et il faut
en faire d'autres. En voici des exemples : fermeture de certaines
installations du côté piste et du côté ville, consolidation de services sous
contrats et gel des salaires des cadres.
    Le report des dépenses en immobilisations constitue la deuxième mesure.
L'infrastructure actuelle de Toronto Pearson fait en sorte que l'aéroport sera
en excellente position lorsque l'économie reprendra. Dans le cadre économique
actuel, il serait imprudent de la part de la GTAA d'utiliser ses fonds
d'investissement à des fins d'expansion, c'est pourquoi certains projets ont
été reportés à un avenir proche. Voici quelques-uns de ces projets :
planification et conception du quai G, agrandissement du stationnement
intérieur de l'aérogare 1, plan directeur de l'aérogare 3 et démolition du
garage de l'aérogare 2.
    Une bonne façon d'utiliser Toronto Pearson pour orienter l'économie dans
une direction positive sera de stimuler le trafic à l'aéroport. Ce qui nous
mène à la troisième mesure adoptée par la GTAA - un programme incitatif
destiné aux transporteurs aériens. Dans le cadre de ce programme, les
transporteurs aériens qui amèneront de nouveaux services à Toronto Pearson
profiteront de rabais sur les redevances d'atterrissage pouvant atteindre 50 %
sur une période de 12 mois. Ces services comprennent de nouvelles routes
aériennes actuellement absentes et une augmentation nette du service sur les
routes existantes. Ce programme vise à augmenter le trafic à Toronto Pearson,
ce qui entraînera un avantage économique notable pour l'aéroport ainsi que
pour la collectivité environnante.
    La quatrième mesure consiste en l'augmentation des frais d'améliorations
aéroportuaires (FAA). Les FAA, programme en place dans tous les autres grands
aéroports canadiens, ont été adoptés le 1er juin 2001 à Toronto Pearson. A
cette époque, la GTAA procédait au réaménagement de l'aéroport, au coût de 4,4
G$, et a adopté les FAA pour aider à financer le réaménagement et le service
de la dette qui y était associée et qui se poursuit aujourd'hui. Grâce à ce
réaménagement, Toronto dispose des infrastructures aéroportuaires qui sont un
catalyseur puissant de la croissance économique de la région.





Renseignements :

Renseignements: Bureau des médias de la GTAA, (416) 776-3709


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.