"C'est une cause juste!" - La députée bloquiste Christiane Gagnon



    QUEBEC, le 11 oct. /CNW Telbec/ - La députée bloquiste de Québec,
Christiane Gagnon, considère que les revendications des travailleurs en
conflit du Journal de Québec sont légitimes. "C'est une cause juste",
dit-elle.
    Mme Gagnon a fait la distribution du MédiaMatinQuébec près de son bureau
de comté, angle Saint-Joseph et Dorchester, hier matin, en compagnie des
présidents des syndicats des bureaux, de l'imprimerie et de la rédaction.
    Par moments, elle courait littéralement dans la rue pour remettre des
exemplaires du quotidien des lockoutés aux automobilistes. "Ca m'a permis de
sentir le pouls de la population et de constater que les gens aiment ce
journal", a-t-elle dit pendant une pause.
    Mme Gagnon considère légitime la lutte des travailleurs pour garder les
emplois de qualité à Québec et fournir à la population de Québec de
l'information locale en qualité et en quantité. "Ca vaut la peine qu'on
s'arrête aux buts poursuivis par les gens en lock-out, a-t-elle affirmé. Ca
fait partie de l'ensemble des revendications pour garder des emplois à
Québec."
    "Surtout dans ces domaines-là (culture et communications), il faut se
battre", dit-elle, ajoutant que le conflit au Journal de Québec soulève
également toute la question de la concentration de la presse.
    Jeudi dernier, Mme Gagnon a participé au dîner-bénéfice organisé par la
FTQ pour venir en aide financièrement aux lockoutés.
    Les propos de Mme Gagnon rejoignent ceux de sa collègue péquiste de
Taschereau, Agnès Maltais, qui, mardi soir, a salué le travail des artisans du
MédiaMatinQuébec. "Ils se battent pour nous", a-t-elle dit.
    Mme Maltais a appelé à la mobilisation pour éviter que la population de
la région de Québec ne perde la bataille de l'information régionale.
    Il y a quelques semaines, la députée de Taschereau a dénoncé publiquement
les pratiques de Quebecor qui continue de publier le Journal de Québec en
ayant recours à des personnes qui prétendent travailler pour Canoe ou Keystone
Press. "J'aime la vérité et ils ont triché", a-t-elle résumé.
    Prenez note que cet article est publié aujourd'hui dans le
MédiaMatinQuébec, le quotidien gratuit des lockoutés du Journal de Québec. Cet
article est présentement accessible en ligne sur le site Internet
www.mediamatinquebec.com .




Renseignements :

Renseignements: Denis Bolduc, porte-parole des syndiqués en conflit,
(418) 564-8772; Robert Bellerose, Information SCFP, cell. (514) 247-9266;
SOURCE: SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.