Centre psychanalytique de traitement pour jeunes adultes psychotiques à Québec - LE MINISTRE COUILLARD DOIT REDONNER L'AUTONOMIE AU 388



    QUEBEC, le 19 sept. /CNW Telbec/ - Le député de Marie-Victorin et
porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, Bernard Drainville, et la
députée de Taschereau et porte-parole pour la Capitale nationale,
Agnès Maltais, accueillent avec satisfaction le rapport du médiateur
Jean Bernard Trudeau, concernant le conflit entre le Centre psychanalytique de
traitement pour jeunes adultes psychotiques, le 388, et le Centre Hospitalier
Robert-Giffard.
    "Le rapport et les recommandations cernent bien l'urgence d'agir pour
redonner un environnement de soins de qualité aux jeunes fréquentant le 388.
Depuis 25 ans, ce centre a obtenu de bons résultats, reconnus ailleurs en
Amérique du Nord. Le ministre a maintenant en main ce qu'il faut pour dénouer
l'impasse qui perdure depuis des années entre les deux établissements", a
déclaré Bernard Drainville.
    "Le médiateur précise bien que le statu quo n'est plus possible. Le
ministre Couillard n'a plus le choix : il doit répondre positivement au
médiateur, à l'Agence, aux parents et aux usagers, qui tous demandent qu'on
envisage sérieusement et rapidement de redonner l'autonomie dont a besoin le
388 Saint-Vallier. La loi le lui permet. Qu'il agisse", a conclu Agnès
Maltais.
    -%SU: SAN,SOC
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.