Centre de recherche de l'Hôpital Saint-François d'Assise à Québec - Des négociations qui se corsent pour les professionnelles et professionnels de recherche

QUÉBEC, le 13 avril /CNW Telbec/ - Quelques jours après être parvenu à une entente de principe pour les professionnelles et professionnels de recherche du Centre de recherche de l'Hôpital Hôtel-Dieu à Québec, le Syndicat des professionnelles et professionnels de recherche de l'Université Laval (SPPRUL-CSQ), affilié à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), passe maintenant à l'action pour obtenir des gains semblables en faveur des professionnelles et professionnels de recherche de l'Hôpital Saint-François d'Assise à Québec.

Près d'un an après le début des négociations et 14 rencontres entre les parties, les négociations sont dans une impasse. Une première rencontre de conciliation aura lieu demain, 14 avril, pour tenter de rapprocher les parties.

Une journée de grève envisagée

Pour leur part, les professionnelles et professionnels de recherche de l'Hôpital Saint-François d'Assise, soit une quarantaine de syndiqués, sont déterminés à exercer les pressions nécessaires pour obliger leur employeur à manifester une plus grande ouverture à la table de négociation.

« Les membres se sont réunis en assemblée générale vendredi 8 avril dernier et c'est à l'unanimité qu'ils ont voté en faveur d'une accentuation des moyens de pression pouvant aller jusqu'au déclenchement d'une journée de grève au moment jugé opportun. Les professionnelles et professionnels de recherche de l'Hôpital Saint-François d'Assise sont profondément choqués d'être traités différemment de leurs collègues de l'Hôpital Hôtel-Dieu de Québec et ils entendent le faire savoir », explique la présidente du SPPRUL-CSQ, Mme Rachel Lépine.

Un employeur qui manque de cohérence

De plus, Mme Lépine dénonce le manque de cohérence de l'employeur qui tente d'imposer des conditions de travail différentes entre des groupes d'employés qui occupent pourtant les mêmes fonctions et font exactement le même travail.

« Tout comme le Centre de recherche de l'Hôpital Hôtel-Dieu de Québec, le Centre de recherche de l'Hôpital Saint-François d'Assise est lui aussi affilié au Centre hospitalier universitaire de Québec. Dans ce contexte, l'employeur peut difficilement demander à des professionnelles et professionnels de recherche d'accepter des conditions de travail moindres que celles consenties à leurs collègues œuvrant dans le même réseau », argumente la présidente du SPPRUL-CSQ.

Problèmes d'attraction et de rétention en vue

Mme Lépine ajoute qu'il n'est même pas dans l'intérêt de l'employeur de maintenir de telles différences de traitement puisque cette situation rendrait le Centre de recherche de l'Hôpital Saint-François d'Assise moins attrayant aux professionnelles et professionnels de recherche.

« Il est évident qu'à moyen terme, la perpétuation d'un tel déséquilibre risquerait de créer des problèmes d'attraction et de rétention du personnel de recherche à Saint-François d'Assise. Ce qui n'est certainement pas dans l'intérêt de personne », précise Mme Lépine.

Les points en litige

Les principaux points en litige portent sur les salaires, le champ d'application de la convention collective, l'invalidité, l'assurance collective, la retraite et le perfectionnement.

Une ombre à la renommée internationale du Centre

En terminant, la présidente du SPPRUL-CSQ demeure confiante que la conciliation qui s'enclenche devrait inciter l'employeur à manifester de meilleures intentions.

« Le Centre de recherche de l'Hôpital Saint-François d'Assise jouit d'une renommée internationale grâce à la large diffusion et à la grande qualité de ses travaux de recherche. Cela ne ferait pas honneur à la réputation d'un tel Centre que sa direction traite en professionnelles et professionnels de recherche de seconde zone ceux-là mêmes à qui elle doit en partie, aux côtés des chercheurs bien sûr, son succès », conclut Mme Rachel Lépine.


SOURCE CSQ

Renseignements :

Claude Girard
Conseiller aux communications CSQ
Cell.: (514) 237-4432
girard.claude@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.