Centraide ne déshabille pas que les vedettes…

MONTRÉAL, le 29 nov. 2011 /CNW Telbec/ - Cette année encore, Centraide du Grand Montréal retire le soutien financier qu'il accordait à des organismes communautaires depuis 15, 20 ou même 30 ans! Au moment où Centraide dénude les vedettes afin d'inviter la population à contribuer à sa campagne de financement, on déshabille des groupes communautaires sous prétexte que la santé physique n'est plus un axe prioritaire de lutte contre la pauvreté. Or, ces organismes offrent du support psychologique aux personnes aux prises avec le cancer, le VIH-sida, la toxicomanie, la sclérose en plaques et les personnes âgées en perte d'autonomie, conditions menant souvent à la pauvreté. « Ces coupes ne constituent qu'un très faible pourcentage du budget global de Centraide, alors que cela peut représenter une lourde perte pour un organisme et pour les personnes qui le fréquentent. S'il fut un temps où donner à Centraide c'était donner au plus grand nombre, cela n'est plus le cas aujourd'hui, et la population l'ignore », a déploré la Dr Dominique Synnott.

Nancy Caron, de l'Association Sclérose en plaques Rive-Sud (ASPRS) explique : « Centraide nous invite à nous tourner vers les Agences de santé et services sociaux afin de compenser cette perte, et il n'y a pas d'argent. On pourrait penser que puisque Centraide se retire de la santé, il nous laisserait la place pour solliciter les intervenants du réseau de la santé, mais non, ils sont nos compétiteurs directs, notamment dans les hôpitaux!» Anita Muzard, membre de l'ASPRS, et Jeannine Lavigne, des Loisirs thérapeutiques de St-Hubert, ont témoigné de l'impact de ces coupes dans leur vie : « Notre condition est pénible et nous empêche d'avoir un revenu décent. Ces coupes menacent non seulement le soutien dont on bénéficie, mais également la survie même de certains organismes. » Les organismes ayant subi la perte de leur financement sont : l'Association de Sclérose en plaques Rive-Sud (ASPRS), Les Loisirs thérapeutiques de Saint-Hubert, l'Organisation multiressources pour les personnes atteintes de cancer (OMPAC), la Corporation Félix Hubert d'Hérelle et le Centre ASPA (Approche sécurisante des polytoxicomanes anonymes).

Le Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM) appuie la démarche de ces groupes, tout comme la Table régionale des organismes communautaires de la Montérégie (TROC-M), la Corporation de développement communautaire de Laval (CDC-Laval), la Corporation de développement communautaire de Longueuil (CDC-Longueuil), la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-sida), la Coalition priorité cancer et le Groupement des Associations de Personnes Handicapées de la Rive-Sud de Montréal (GAPHRSM). Plusieurs députés ont également signifié leur appui.

SOURCE REGROUPEMENT INTERSECTORIEL DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES DE MONTREAL (RIOCM)

Renseignements :

Monique Moisan, responsable des communications du RIOCM
Cellulaire : (514) 806-2118; Bureau : (514) 277-1118; info@riocm.ca

Profil de l'entreprise

REGROUPEMENT INTERSECTORIEL DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES DE MONTREAL (RIOCM)

Renseignements sur cet organisme

TABLE REGIONALE DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES ET BENEVOLES DE LA MONTEREGIE (TROC-MONTEREGIE)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.