Ce qui se passe en usine continuera d'être plus important que ce qui se passe en forêt!



    LONGUEUIL, QC, le 23 juin /CNW Telbec/ - La Fédération des producteurs de
bois du Québec a pris connaissance du document de travail "L'Occupation du
territoire forestier québécois et la constitution des sociétés d'aménagement
des forêts"présenté la semaine dernière par le gouvernement du Québec. Elle
fait aujourd'hui connaître sa déception face aux projets du gouvernement en
matière de politique forestière.
    Le président de la Fédération, M. Pierre-Maurice Gagnon, ne cache pas sa
déception. "C'est pas du réchauffé, mais c'est pas loin. C'est la même vieille
recette mise aux goûts du jour, ceux de la régionalisation et du
multiressources". "On a pris le temps de bien lire ce document et ça ne promet
rien de bon pour les vrais forestiers, ceux qui font pousser le bois avant de
le couper. On prend soin des intérêts des actionnaires et des banquiers et on
se préoccupe des emplois industriels. Les autres n'auront qu'à se contenter
des miettes... quand il y en aura!"
    Tout en reconnaissant que ce document de travail propose des changements
importants et nécessaires dans la gestion des forêts publiques, la Fédération
des producteurs de bois est particulièrement déçue des propositions pour la
vente du bois de ces forêts. Elle est aussi très déçue de l'absence de la
forêt privée dans l'énoncé sur la sylviculture intensive. Pour les producteurs
de bois de la forêt privée, il est clair que les précisions apportées par ce
document de consultation constituent un recul important par rapport à certains
énoncés du Livre vert.
    De dire M. Gagnon, "Le gouvernement s'incline encore pour faire passer
les intérêts du secteur de la transformation devant ceux des gens qui oeuvrent
en forêt. C'est comme s'il était incapable d'apprendre des erreurs du passé.
On parle de compétition sur les marchés mais on maintien d'importantes
garanties d'approvisionnement pour les usines. On parle de juste valeur des
bois de forêt publique mais on lie celle-ci à ce que les industriels seront
prêts à payer, en les assurant à répétition que le nouveau régime n'entraînera
pas de hausses du coût de la fibre au Québec. Tout ce discours n'a plus rien
de crédible. Ce que nous annonce ce document, c'est que ce sont les ouvriers
de la forêt et les contribuables qui vont continuer de payer pour que le
secteur industriel se développe et s'enrichisse."
    Alors que le Livre vert affirmait proposer un projet porteur pour la
forêt privée et mettait de l'avant des notions de priorité d'utilisation du
bois de la forêt privée et d'avantages pour les propriétaires de forêts
privées à poursuivre leurs activités d'aménagement, la Fédération des
producteurs de bois du Québec constate que ces idées sont disparues du
document de travail du MRNF. De conclure M. Gagnon "C'est pas un projet
porteur, c'est un projet pour qu'on redevienne des porteurs d'eau! En forêt
privée, on n'a pas les contribuables derrière nous pour financer des cadeaux
aux usines. La population doit réaliser que des phrases creuses cachent une
future politique de liquidation à bas prix de nos ressources."

    Références : P.M. Gagnon et Daniel Roy




Renseignements :

Renseignements: Daniel Roy, Directeur adjoint FPBQ, (450) 679-0530 poste
8207

Profil de l'entreprise

Fédération des producteurs de bois du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.