Casino de Montréal : la sécurité de la clientèle est en jeu



    MONTREAL, le 19 sept. /CNW Telbec/ - Le lock-out des agentes et agents de
sécurité au Casino de Montréal a créé une situation avec laquelle des joueurs
compulsifs et d'autres personnes interdites d'accès sont capables d'entrer
sans difficulté dans l'établissement laissé sans protection professionnelle.
C'est le constat fait aujourd'hui, en conférence de presse, par le syndicat
représentant les 193 agents de sécurité mis en lock-out par Loto-Québec le
27 août.
    "Loto-Québec risque non seulement la sécurité de ses clients au Casino de
Montréal, mais il joue cavalièrement avec l'argent des contribuables, a
observé Rick Scopelletti, président du Syndicat des employées et des employées
de la Société des casinos du Québec (CSN). Depuis le 27 août, nous savons que
les joueurs compulsifs sur la liste d'autoexclusion et toutes sortes de gens
bannis du casino y entrent facilement. De l'extérieur, on voit régulièrement
les voitures de gens exclus dans les stationnements."
    Cette semaine, l'audience d'un recours collectif de près de 1 milliard de
dollars intenté contre Loto-Québec par des joueurs ayant développé une
dépendance au jeu sur les appareils vidéo a commencé au palais de justice de
Québec. La poursuite, qui a vécu sept ans de débats devant les tribunaux,
réclame 4800 $ pour chacun des quelque 119 000 joueurs pathologiques.
    "Le seul programme d'autoexclusion qui fonctionne réellement dans les
différents casinos de Loto-Québec est au Casino de Montréal. Or, non seulement
Loto-Québec ne remplit pas ses devoirs sociaux au Casino de Montréal devant le
fléau du jeu pathologique, il parie avec notre argent !" a scandé
M. Scopelletti.
    Effectivement, la semaine dernière, un joueur banni du casino après y
avoir battu un autre client, en 2007, a réussi à y entrer et même à empocher
1,175 million de dollars. Dans une tentative de camoufler ce scandale,
Loto-Québec a décidé, sur-le-champ, de lever son interdiction. Par contre, la
société d'Etat n'a pas publicisé ce gros lot dans ses publicités et ses
publications, comme c'est son habitude.
    Le syndicat a écrit à la ministre des Finances du Québec, madame
Monique Jérôme-Forget, cette semaine, afin de la prévenir des risques que
courent Loto-Québec en employant des cadres comme force de sécurité.
    "Si ces cadres ne sont pas en mesure d'identifier les visiteurs
indésirables ou ayant accepté l'autoexclusion, quelle serait leur compétence
si un événement majeur survenait ? a demandé M. Scopelletti. Imaginez les
conséquences d'un incendie sans le personnel compétent pour évacuer en ordre
la foule qui se précipite vers les sorties."
    Alain Desrivières, un spécialiste des listes d'exclusion, a expliqué que
près de 10 000 repérages de gens exclus sont effectués chaque année. "On les
connaît. C'est toujours les mêmes personnes. Pourtant, un cadre qui n'est pas
formé ni expérimenté ne connaît pas toutes les stratégies d'un joueur
compulsif pour déjouer la sécurité du casino," a tranché M. Desriviéres.
    Gaétan Châteauneuf, le président du Conseil central du Montréal
métropolitain de la CSN, s'est questionné sur les motifs de Loto-Québec
concernant le lock-out des agents de sécurité. "Le désaccord entre ces deux
parties concerne des changements à l'horaire de travail de ses employés ; il
n'y a aucune incidence pécuniaire, a noté M. Châteauneuf. Le syndicat n'était
même pas en demande sur ce sujet. Et c'est pour une raison aussi mince que
Loto-Québec juge nécessaire de mettre la sécurité du public en jeu ?"
    La convention collective des agents de sécurité est expirée depuis
18 mois. La question du régime général d'horaire de travail est le seul motif
du rejet d'une entente de principe conclue le 1er août pour leur unité de
négociation.

    Le Syndicat des employés de la Société des casinos du Québec est affilié
à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN).




Renseignements :

Renseignements: Lyle Stewart, Service des communications de la CSN (514)
796-2066


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.