Carte électorale et réforme du mode de scrutin : saisir l'occasion



    MONTREAL, le 12 juin /CNW Telbec/ - "Bien que nécessaire, la révision de
la carte électorale n'est pas suffisante parce qu'elle laisse entier le
problème de la représentation politique des régions. Québec solidaire appelle
à une réelle politique de décentralisation démocratique qui confierait aux
régions tous les leviers dont elles ont besoin pour se développer. La présente
révision devrait également s'attaquer à un autre déficit démocratique, celui
qui fait en sorte que chaque vote ne compte pas encore pleinement. Pour ce
faire, nous proposons une réforme du mode de scrutin faisant une large place à
la proportionnelle" a fait valoir la porte-parole de Québec solidaire
Françoise David aux auditions publiques sur la révision de la carte électorale
qui se déroulaient aujourd'hui à Montréal.
    "Tous les partis représentés à l'Assemblée nationale se sont à un moment
ou à un autre mouillés sur cette question. Le Premier ministre Charest
n'a-t-il pas commandé l'an dernier au DGE un rapport étudiant des scénarios
possibles de proportionnelle ? Mario Dumont n'a-t-il pas défendu cette idée
pendant de nombreuses années, jusqu'à ce qu'il se rapproche du pouvoir ? Le PQ
n'a-t-il pas maintes fois promis de réformer le mode de scrutin ? René
Lévesque lui-même avait promis de s'attaquer à cette réforme. Le fondateur du
Parti québécois n'avait pas de mots assez durs pour qualifier le mode de
scrutin actuel, qu'il trouvait "démocratiquement infect" a rappelé Stéphane
Lessard, membre du comité exécutif de Québec solidaire.
    "Aucun parti une fois arrivé au pouvoir n'a eu le courage politique de
proposer à la population un nouveau mode de scrutin. Les 3 partis ont pourtant
souffert dans le passé de ce mode de scrutin inéquitable. Faut-il encore
rappeler qu'en 1973, le PQ n'a fait élire que 6 députés avec 30% des voix ?
Qu'en 1998, l'ADQ n'a fait élire qu'un député, malgré ses 12 % d'appuis ? Que
la même année, le PQ prenait le pouvoir malgré son pourcentage de voix
inférieur au PLQ (43.5 % au PLQ, contre 42.9 au PQ) ?" a indiqué M. Lessard.
    "Une réforme du mode de scrutin permettrait d'élargir l'éventail des
positions politiques représentées à l'Assemblée nationale. Ainsi, des
Solidaires et des Verts pourraient faire leur entrée à l'Assemblée nationale,
eux qui ont récolté ensemble 300 000 votes lors des dernières élections
provinciales. On le voit, notre système électoral actuel, réforme de la carte
électorale comprise, n'assure pas la représentation effective de la population
et ne traduit pas sa volonté en sièges à l'Assemblée nationale. Avec la carte
électorale, c'est le mode de scrutin lui-même qui doit être réformé. A quand
un projet de loi soumis à la consultation publique?" a conclu Mme David.




Renseignements :

Renseignements: Francis Boucher, responsable des communications, (514)
710-0466


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.