Cancer du sein - UNE DECISION QUI AURAIT DU ETRE PRISE BIEN AVANT



    QUEBEC, le 4 juin /CNW Telbec/ - Le député de Marie-Victorin et
porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, Bernard
Drainville, estime que le ministre de la Santé, Yves Bolduc, doit reconnaître
l'erreur de son gouvernement d'avoir tardé à assurer un meilleur contrôle de
la qualité dans les laboratoires de pathologie.
    "Le gouvernement libéral a ignoré depuis 2005 tous les signaux que lui
envoyait le réseau de la santé, que ce soit les pathologistes, le Collège des
médecins, les technologistes médicaux ou encore l'AETMIS. Malgré la décision
prise et les mesures annoncées, des centaines de femmes vivront avec une
certaine inquiétude pendant encore quelques semaines. Pourtant, cette crise et
cette inquiétude auraient pu être évitées si le gouvernement libéral n'avait
pas été aussi négligent", a déclaré Bernard Dranville, réagissant au rapport
du comité d'experts dévoilé aujourd'hui.
    Le Parti Québécois reproche au ministre Bolduc d'avoir tardé à rassurer
les patientes et d'avoir caché le fait que lui et son gouvernement étaient au
courant depuis longtemps que la fiabilité des tests en laboratoire était
remise en cause.
    "Plutôt que d'agir dans l'intérêt de tous les Québécois, le gouvernement
libéral a voulu étouffer l'affaire la semaine dernière en discréditant l'étude
et la sortie du président de la Fédération des médecins spécialistes, Dr
Barrette. Résultat : c'est en catastrophe qu'un comité d'experts doit
aujourd'hui recommander ces mesures, notamment la reprise de plus de 2000
tests. Il faut maintenant faire confiance aux spécialistes et espérer que les
femmes soient un peu plus rassurées. Une chose est certaine, sur cette
importante question, nous faisons plus confiance aux spécialistes qu'au
ministre", a ajouté M. Drainville.
    Le député de Marie-Victorin souhaite par ailleurs que le ministre de la
Santé agisse de manière transparente et s'engage à faire part des résultats
des recommandations au fur et à mesure qu'elles seront mises en oeuvre. "Nous
allons nous assurer que le ministre Bolduc ne se défile pas et rende compte à
la population du suivi de son plan, déjà qu'il ait trop tardé à agir. Nous le
devons pour les femmes du Québec", a conclu Bernard Drainville.
    -%SU: SAN,CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.