Camping Québec dénonce les impacts de la pénurie de sauveteurs et demande au gouvernement d'agir



    LONGUEUIL, QC, le 29 juill. /CNW Telbec/ - Camping Québec, l'Association
des terrains de camping déplore la pénurie de sauveteurs accrédités et la
perte de revenus que subissent les exploitants de terrains de camping des
quatre coins du Québec. Cette pénurie entraîne également d'autres conséquences
sur l'industrie québécoise du camping :

    
    - Surenchère des salaires occasionnant des coûts de gestion difficiles à
      supporter pour des PME n'opérant des bains publics que quelques
      semaines par année.
    - Gestion accrue des plaintes de campeurs qui déplorent la fermeture des
      bains publics et qui comprennent mal pourquoi le Québec n'adopte pas la
      pratique mise en vigueur aux Etats-Unis ou en Ontario où la
      responsabilité de la surveillance des baigneurs est assumée par les
      campeurs.
    - Pertes financières importantes dues aux annulations de locations
      d'emplacements de camping et à l'absence de revenus provenant des
      baigneurs d'un jour qui fréquentent les plans d'eau des terrains de
      camping.
    

    La vice-présidente de Camping Québec, Danielle Paquin, rapporte que
l'industrie s'est ajustée à la situation en déployant diverses mesures pour
attirer les sauveteurs, voire les retenir jusqu'à la fin de l'été, car le mois
d'août marque le retour en classe. Elle explique : "Un récent sondage confirme
des actions mises de l'avant par les exploitants de terrains de camping :
majoration des salaires variant entre 38 % et 80 % de plus que le taux horaire
de base de 8 $, nombre minimum d'heures garanti, remboursement de la formation
et des frais de déplacement, hébergement gratuit sur place pour les terrains
de camping situés en région éloignée". Elle ajoute : "Malgré ces actions, les
sauveteurs sont une denrée rare qu'on va même jusqu'à se partager entre
municipalités et terrains de camping".
    La Régie du bâtiment du Québec (responsable de la mise en application du
Règlement sur la sécurité dans les bains publics) reconnaît qu'il y a un
problème puisqu'elle octroie, depuis les dernières années, des dérogations
permettant d'assurer la gestion sécuritaire de la baignade. Mais selon Camping
Québec, ces mesures sont nettement insuffisantes et ne règlent pas la
situation.
    Du côté de la formation des sauveteurs, Camping Québec souligne que le
salaire n'est pas l'unique raison responsable de cette situation. Camping
Québec est d'avis qu'il est impératif de revoir en profondeur les modalités
administratives qui encadrent la gestion de la formation. "En plus de gérer
une pénurie, les sauveteurs doivent faire face à des normes de requalification
qui sont inadéquates et méritent d'être revues et adaptées aux réalités des
bains publics du Québec. Il faut faire preuve de solutions créatives et voir
comment récupérer une main-d'oeuvre d'ex-sauveteurs, maintenant plus âgés et
disponibles".
    Camping Québec demande au gouvernement québécois d'accélérer la refonte
du règlement dès cet automne pour éviter que la situation ne se répète l'an
prochain. Les exploitants de terrains de camping sont privés de revenus
importants qui menacent l'ensemble de notre industrie. "Les campeurs nous
disent être exaspérés, souligne madame Paquin, et ils nous menacent de quitter
le Québec" : "Si on ne peut pas se baigner au Québec, on va aller ailleurs !".
Selon elle, si cette situation perdure, le public pourrait rester sur
l'impression qu'il est devenu impossible de se baigner dans les terrains de
camping du Québec, occasionnant des retombées encore plus négatives à long
terme sur l'industrie.

    Camping Québec regroupe plus de 550 membres, exploitants de terrains de
camping privés, municipaux et publics, ce qui en fait la plus importante
association de son secteur au Canada. Les retombées fiscales de notre secteur
représentent plus de 170 millions de dollars annuellement. Pour chaque dollar
dépensé dans un terrain de camping type de 150 emplacements, on évalue à près
du double les retombées économiques dans la communauté.




Renseignements :

Renseignements: Julie Trahan, Conseillère aux communications et affaires
publiques, Camping Québec, jtrahan@campingquebec.com

Profil de l'entreprise

Association des Terrains de Camping du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.