Campagne électorale d'André Boisclair - Interpellé à Gatineau par une vingtaine de militants de Logemen'occupe - M. Boisclair s'engage à maintenir et bonifier les programmes existants de développement de logements sociaux



    GATINEAU, QC, le 20 mars /CNW Telbec/ - Une vingtaine de militants de
Logemen'occupe ont interpellé le chef du Parti québécois, M. André Boisclair,
en début de soirée lors de son passage à Gatineau. D'entrée de jeu, le
coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy, a indiqué à M. Boisclair "qu'à
Gatineau, même si avec un taux moyen de vacance de 4,1%, la situation du
logement semble s'être améliorée dans les faits pour les ménages à modeste
revenu mais il n'en est rien puisque ceux-ci sont toujours incapables de se
trouver un logement convenable et abordable.
    A titre d'exemple, François Roy a mentionné à M. Boisclair que dans cette
ville "aucun logement de 3 chambres à coucher ou plus ne se loue à moins de
600$ et n'est disponible pour les familles à faible revenu avec enfants". Il a
également ajouté "que pour se loger ici à Gatineau, déjà en 2001, bien avant
les importantes hausses de loyer qu'ont connues les locataires gatinois, 3 000
d'entre eux devaient y consacrer plus de 80 % de leur revenu. Depuis, a-t-il
ajouté, les loyers ont grimpé de 23 % alors que l'augmentation de l'indice des
prix à la consommation n'était que de 8,9 % durant la même période".
    "Citant l'exemple de M. Jacques Parizeau qui, en 1995 lors du retrait du
gouvernement fédéral, avait accepté de donner suite à certaines revendications
des organismes de défense des mal-logés et de mettre sur pied un tout nouveau
programme de développement de logement social, François Roy a mentionné au
chef du PQ que celui-ci ne pouvait pas ignorer les centaines de milliers de
ménages québécois et gatinois qui doivent toujours consacrer la plus grande
partie de leur revenu pour se loger tout en lui demandant de s'engager à
nouveau dans cette voie tel que son prédécesseur l'avait fait dans le passé".

    De façon spécifique, le coordonnateur de Logemen'occupe a demandé à
M. Boisclair que son parti s'engage à:

    
    - reconduire et bonifier le programme AccèsLogis;
    - créer de nouveaux programmes permettant notamment de transformer les
      logements locatifs existants à des fins de logement social;
    - concrétiser le financement du soutien communautaire en habitation afin
      de favoriser des interventions spécifiques auprès des locataires les
      plus vulnérables;
    - adopter de nouvelles mesures pour protéger les locataires contre les
      hausses abusives de loyer ou la discrimination et;
    - adopter une politique de lutte à l'itinérance tel que réclamé par le
      Réseau SOLIDARITE Itinérance du Québec (RSIQ).

    Devant ce constat et après s'être fait demander ce que son parti entendait
faire de ces demandes s'il était élu le 26 mars prochain, M. Boisclair a
reconnu les besoins et s'est publiquement engagé, devant les militants et
militantes de Logemen'occupe et les médias présents, à:

    - maintenir et bonifier les programmes de développement existants;
    - concrétiser le financement du soutien communautaire en habitation afin
      de favoriser des interventions spécifiques auprès des locataires les
      plus vulnérables et;
    - adopter une politique de lutte à l'itinérance tel que réclamé par le
      Réseau SOLIDARITE Itinérance du Québec (RSIQ).
    

    Bien qu'il accueille favorablement les engagements verbaux de
M. Boisclair, Logemen'occupe estime important que ce dernier les confirme par
écrit au cours des prochains jours.

    187,4 $ millions prêts à être utilisés

    Logemen'occupe rappelle que le Québec dispose déjà de 187,4 millions $
versés par le fédéral pour desinitiatives en logement abordable. Selon
l'organisme, en y ajoutant ses propres investissements, Québec serait en
mesure non seulement de maintenir le rythme des investissements des dernières
années, mais il pourrait également se doter de nouveaux moyens pour accroître
l'offre de logements sociaux et répondre aux besoins les plus pressants.
    Enfin, François Roy a rappelé à M. Boisclair que "le logement est l'un
des principaux déterminants de la santé et que des investissements majeurs
dans ce secteur auraient des impacts significatifs sur la santé des mal-logés
qui sont contraints de vivre dans des logements insalubres et inabordables.




Renseignements :

Renseignements: François Roy, (613) 277-6507

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme

LOGEMEN'OCCUPE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.