"Cadre financier" de l'ADQ - L'ADQ continue de cacher le coût de la majorité de ses engagements



    MONTREAL, le 21 mars /CNW Telbec/ - Les Québécois ont la confirmation
aujourd'hui que le cadre financier de l'ADQ ne tient pas la route. "Mario
Dumont a passé 27 jours de campagne à tenir un discours que l'on ne retrouve
pas dans le cadre financier déposé aujourd'hui. Sur les 86 engagements
contenus dans son programme électoral, l'ADQ en chiffre seulement 16. Il
abandonne des priorités importantes pour les Québécois, comme l'arrivée de
médecins et d'infirmières et les baisses d'impôt attendues par la classe
moyenne, auxquelles aucune somme n'est consacrée. Il réduit de 125 millions de
dollars les investissements sur la dette et accorde moins aux régions que ce
qu'il a promis il y a deux semaines !" C'est ce qu'ont déclaré les membres de
l'équipe libérale Line Beauchamp, Monique Jérôme-Forget et Alain Paquet.
    "Ce que nous devons dire aux Québécois, c'est que si vos priorités sont
la santé, les réductions d'impôt, la réduction de la dette ou les régions,
vous ne vous retrouverez pas dans le programme de l'ADQ", a déclaré la
ministre de la Culture et des Communications et candidate dans Bourassa-Sauvé,
Line Beauchamp.

    D'une incohérence à l'autre

    - Après avoir promis aux personnes handicapées d'augmenter leur revenu de
    20 % pour toute la durée du mandat, Mario Dumont ne prévoit désormais
    qu'une année d'augmentation à 5 %.
    - En plein débat des chefs, devant près de 2 millions d'électeurs,
    le chef de l'ADQ a promis une politique d'efficacité énergétique
    chiffrée à 400 M$. Or, son cadre financier est muet à ce sujet.
    - Mario Dumont promettait le 5 mars dernier une injection annuelle de
    219 M$ dans les régions du Québec ; il leur accorde aujourd'hui 138 M$.
    - Bien que Mario Dumont prône devant les électeurs un discours sur la
    diminution de la dette, il présente aujourd'hui un cadre financier où
    il y consacre 25 % moins d'argent que le Parti libéral du Québec.
    - A la page 23 de son programme, l'ADQ avait promis de doter le Québec
    d'une stratégie de modernisation du secteur manufacturier, le chiffre
    zéro y est aujourd'hui associé.
    - A la page 27 de son programme, l'ADQ s'engageait à diminuer la taxe sur
    le capital, un engagement qui n'est toujours pas chiffré.

    "Le programme de l'ADQ manque totalement de rigueur et de réalisme. Les
Québécois ne seront pas dupes de ce travail bâclé et d'une pensée magique qui
promet de tout changer en neuf mois", a déclaré la présidente du Conseil du
Trésor et candidate dans Marguerite-Bourgeoys, Monique Jérôme-Forget.
    "Mario Dumont a laissé plus de 560 000 Québécois voter par anticipation
sans connaître ses chiffres. Ces citoyens n'auront pu tenir compte de la
triste manipulation que constitue le cadre financier adéquiste. D'ici le 26
mars, l'ADQ doit leur dire quels services il entend couper", a déclaré le
candidat libéral dans Laval-des-Rapides, Alain Paquet.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Melançon, Directrice des communications, Parti
libéral du Québec, (514) 288-4364


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.