Cabinet du chef de l'opposition officielle - Réunion du Conseil de la fédération - Mario Dumont souhaite que la nation québécoise soit reconnue au sein de la Constitution



    QUEBEC, le 15 juill. /CNW Telbec/ - A la veille de la rencontre du
Conseil de la fédération à Québec, le chef de l'opposition officielle,
M. Mario Dumont, a souhaité que le premier ministre place en priorité la
reconnaissance de la nation québécoise dans la Constitution canadienne. "Jean
Charest profite d'un double avantage pour mettre l'agenda du Québec à
l'avant-plan : la rencontre se tient chez nous au moment où Québec fête son
400ième anniversaire et c'est Jean Charest qui est le président cette semaine.
Il doit amorcer sa présidence avec un agenda Québec et placer en priorité la
reconnaissance constitutionnelle de la nation québécoise et la modification de
l'article 27 sur le multiculturalisme dans la Charte canadienne des droits et
libertés pour reconnaître le Québec comme une société d'accueil distincte", a
affirmé d'emblée le chef autonomiste.
    Sur l'enjeu des changements climatiques, Mario Dumont a appelé le premier
ministre à réaffirmer la stratégie québécoise qui s'appuie sur une bourse du
carbone. "Devant la stratégie alternative d'une taxe sur le carbone, Jean
Charest doit amener le Conseil de la fédération à réaffirmer sa stratégie de
Bourse du carbone. Le premier ministre ontarien s'est montré favorable à cette
taxe et le Conseil de la fédération doit servir à éviter des glissements de la
sorte."
    Posté devant la statue d'Honoré Mercier en compagnie du porte-parole
adéquiste en matière d'affaires intergouvernementales canadiennes, M. François
Desrochers, Mario Dumont a indiqué qu'un nouveau pas devait être franchi
depuis que le gouvernement fédéral a reconnu la nation québécoise. "Le
3 juillet dernier, pour marquer le 400e anniversaire de Québec, le premier
ministre du Canada a abondamment fait référence à la nation québécoise. A
défaut d'avoir donné un nouvel élan à la défense des intérêts du Québec, Jean
Charest doit maintenant surpasser sa peur de l'échec pour faire avancer la
question."
    Enfin, Mario Dumont a de nouveau tendu la main au premier ministre pour
mettre fin aux luttes partisanes sur la question de la reconnaissance
constitutionnelle de la nation québécoise afin de pousser le gouvernement
fédéral à passer de la parole aux actes. "Honoré Mercier disait Cessons nos
luttes fratricides et unissons-nous ! C'est cet appel que je lance au premier
ministre du Québec. Le gouvernement fédéral doit sentir que la reconnaissance
constitutionnelle de la nation québécoise est un enjeu majeur pour le Québec.
En vue de la prochaine élection fédérale, nous devons arriver à un consensus
pour forcer le fédéral à passer de la parole aux actes", a conclu le chef de
l'opposition officielle.
    -%SU: CPN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Marianne Drouin, Attachée de presse, Cabinet du chef de
l'opposition officielle, (418) 643-2743

Profil de l'entreprise

Cabinet du chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.