Cabinet du chef de l'opposition officielle - Exigences budgétaires de l'opposition officielle - L'ADQ exige un budget famille



    BECANCOUR, QC, le 22 fév. /CNW Telbec/ - Le chef de l'opposition
officielle, M. Mario Dumont, et le porte-parole adéquiste en matière de
finances, M.Gilles Taillon, ont fait connaître leurs attentes en vue du
prochain budget libéral. Pour l'opposition officielle, le budget 2008-2009
devra être celui du changement pour les familles du Québec. "Nos exigences
sont claires et le gouvernement devra nous suivre dans la voie du changement.
Les familles veulent que le Québec sorte de l'immobilisme et l'ADQ demeure le
seul parti qui peut forcer le gouvernement libéral à bouger" a indiqué Mario
Dumont.
    Selon Gilles Taillon, l'heure est au rétablissement de l'équité pour les
familles du Québec et l'opposition officielle en a fait sa principale
exigence. "On ne peut plus laisser de côté près de 50 % des familles du
Québec. Nous demandons au gouvernement de mettre en place notre proposition
famille de la dernière campagne électorale. Dès le 1er janvier 2009, le
gouvernement devra verser 100 $ par semaine pour chaque enfant de 0 à 4 ans
qui n'a pas accès à une place en service de garde subventionné. Nous ajoutons
à cela, une majoration de l'aide aux aidants naturels pour les quatre
prochaines années. Nos exigences sont raisonnables et les familles du Québec
méritent cette aide supplémentaire que nous avons chiffré à 245 millions de
dollars pour 2008-2009."
    Le chef adéquiste a souhaité que le prochain budget soit celui où les
libéraux mettront fin à leur laxisme en matière d'éducation et de santé. "Jean
Charest ne peut plus reporter à demain les changements nécessaires pour le
Québec. Nous exigeons de la ministre des Finances que le prochain budget soit
celui où le gouvernement libéral fera de vrais changements en éducation et en
santé. Les dépenses du système de santé sont hors contrôle et, en matière
d'éducation, l'élève doit redevenir le centre des priorités."
    Le député de Chauveau a aussi réclamé d'autres mesures concernant
l'économie et l'emploi. "Pour stimuler l'investissement et la productivité,
nous demandons au gouvernement de mettre en place un crédit d'impôt à
l'investissement pour toutes les entreprises du Québec. Le pourcentage de ce
crédit d'impôt devrait être modulé en fonction de l'éloignement et de l'indice
de développement économique de chaque région. Pour faire face à la pénurie de
main d'oeuvre, il faut accélérer l'intégration et la francisation des
immigrants. Ca représente 30 M $ pour offrir plus de ressources pour la
francisation et accélérer la reconnaissance de l'expérience et des diplômes
des immigrants. Nous exigeons aussi que le gouvernement investisse plus dans
l'accompagnement des assistés sociaux aptes au travail pour qu'ils retournent
sur le marché du travail."
    Le chef adéquiste a aussi demandé au gouvernement libéral de reprendre
les négociations avec Ottawa pour rétablir l'équilibre fiscal en matière
d'éducation post-secondaire et aller chercher la juste part du Québec des
fonds annoncés pour la crise dans les secteurs forestier et manufacturier.
"Jean Charest a fait preuve d'un triomphalisme maladroit en annonçant le
règlement du déséquilibre fiscal l'automne dernier. Il doit reculer et exiger
d'Ottawa plus de transferts pour l'éducation post-secondaire. Sa ministre des
Finances chiffrait le manque à gagner à 1 milliard de dollars dans son dernier
budget. Les libéraux ont brisé leur rapport de force avec Ottawa et le
prochain budget doit amorcer un véritable virage.
    En matière de contrôle des dépenses et de réforme de l'Etat, Gilles
Taillon a exigé du gouvernement libéral qu'il amorce le virage de la rigueur.
"En plus de rétablir l'équilibre budgétaire, le gouvernement doit amorcer une
vraie revue de programmes et enclencher une révision des modes d'organisation
dans les grands réseaux de l'éducation et de la santé. Le gouvernement doit
aussi cesser de financer les dépenses courantes par la dette et revoir ses
pratiques concernant la comptabilisation des dividendes versées par
Hydro-Québec."
    -%SU: SOC,CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Jean-Nicolas Gagné, Attaché de presse, Cabinet du chef
de l'opposition officielle, (418) 643-2743

Profil de l'entreprise

Cabinet du chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.