CABINET DU CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE - Bilan de la session parlementaire - "Une saison marquée par les idées adéquistes" - Mario Dumont



    QUEBEC, le 21 juin /CNW Telbec/ - "Au cours des six derniers mois, ce
sont l'ADQ et ses idées qui ont teinté le paysage politique au Québec. Pendant
la campagne électorale, nous avons gagné le combat des idées et à la suite de
l'élection, le gouvernement a dû constater l'évidence et intégrer plusieurs de
nos propositions à son menu pour la session. Nous avons été proactifs et les
résultats sont là pour en témoigner. La récupération des idées que nous avons
amenées sur la place publique ont mené aux seuls gestes constructifs de ce
gouvernement." C'est en ces termes que le chef de l'Opposition officielle,
M. Mario Dumont, a tracé le bilan de la session parlementaire, se disant
satisfait de l'impact que l'Action démocratique du Québec a eu sur la saison
politique qui se termine.
    Dénonçant l'absence de plan des libéraux, Mario Dumont a rappelé les
idées du programme adéquiste reprises par le gouvernement. "Le gouvernement a
reculé sur le Mont-Orford et s'est rabattu sur la solution adéquiste; notre
intervention dans le conflit de la STM a forcé le gouvernement à agir; le
gouvernement a reculé et s'est opposé à l'affaiblissement de la
représentativité du Québec au Parlement fédéral ; le premier ministre est
revenu sur le PPP du CHUM pour y inclure une obligation de contenu québécois;
le ministre de la Justice a émis une directive pour hausser les peines des
récidivistes de l'alcool au volant. Sans compter tous les autres éléments de
notre programme qui ont été récupérés comme les bulletins chiffrés, le
redoublement, une consultation sur les conditions de vie des aînés et une
commission sur le financement de la santé."

    Un gouvernement rattrapé par la réalité

    Constatant que le gouvernement a agi depuis décembre selon un calendrier
strictement électoraliste, Mario Dumont est revenu sur les crises provoquées
par les libéraux. "L'UQAM, la santé, les hausses de tarifs, Option Canada, le
gouvernement libéral a pelleté les problèmes par en avant en vue de
l'élection. Il a tout préparé avec l'intime conviction qu'après le 26 mars, il
serait toujours majoritaire. Le gouvernement est maintenant victime de ses
propres manoeuvres partisanes. Aujourd'hui, il concentre toute son énergie à
réparer les pots cassés au lieu de s'occuper du développement du Québec."

    La santé: un vrai constat d'échec

    Le chef adéquiste a constaté également qu'après quatre années au
ministère de la Santé, Philippe Couillard est le grand responsable du pire
échec de ce gouvernement. "Qu'il s'agisse des problèmes dans les urgences, des
éclosions de C. difficile, des listes d'attente interminables, du financement
de la santé, dans tous ces cas, le ministre de la Santé se décharge de ses
responsabilités et semble en confrontation complète avec son réseau. Après les
démissions de chefs d'urgence et la menace que d'autres emboîtent le pas, cela
devient de plus en plus évident. C'est même la ministre des Finances qui a
pris sur elle la responsabilité de trouver des solutions aux problèmes du
système de santé."

    Charest: champion de l'endettement

    Mario Dumont est revenu sur le budget libéral qui, selon l'Opposition
officielle, placera le Québec dans une impasse à court terme. "Cette année, on
a vendu les meubles pour payer l'hypothèque. Pour éviter un déficit l'an
prochain, le premier ministre est tenté d'augmenter la TVQ de 1 %. Les
Québécois commencent à saisir les impacts de la panique de fin de campagne qui
a poussé monsieur Charest à promettre ses baisses d'impôt. Dans les dernières
semaines, le premier ministre est même devenu le champion de l'endettement en
martelant que la qualité de son gouvernement se mesure à sa capacité à
endetter le Québec."

    Bilan législatif

    Au point de vue législatif, le chef de l'Opposition officielle s'est
indigné de l'absence de bilan des libéraux. "Le seul élément que ce
gouvernement s'était engagé à régler d'ici la fin de la session, ce sont les
conseils d'agglomération avec le projet de loi 6. Il était sensé trouver la
position qui ferait consensus pour régler le problème et on se retrouve
aujourd'hui avec une crise encore plus grave, avec des déchirements sans
précédent entre les élus."
    Constatant l'absence de bilan législatif des libéraux, Mario Dumont est
revenu sur les projets de loi déposés par l'Opposition officielle. "Le projet
de loi sur le doublage et celui sur le Code du travail pour garantir la
continuité des services publics de transport en commun en cas de grève
représentent des gestes importants. Ce sont des projets qui touchent à des
enjeux réels pour le Québec et le gouvernement ne pourra pas les rejeter du
revers de la main."

    L'absence de coupable

    Enfin, le chef de l'Opposition officielle a dénoncé le manque de volonté
des libéraux à prendre leurs responsabilités "Le gouvernement refuse de
prendre ses responsabilités dans l'affaire de l'UQAM. Il est incapable
d'avouer ses échecs pour relancer l'industrie forestière et pour limiter les
hausses successives du prix de l'essence. Il se décharge de ses
responsabilités concernant les hausses de tarifs à la SAAQ et pour
l'assurance-médicaments. Il ne faut pas oublier la dilapidation des fonds
publics dans le scandale d'Option Canada et le désastre du viaduc de la
Concorde qui met en évidence la décrépitude de nos infrastructures publiques.
Dans tous ces domaines ce qui saute aux yeux, c'est que le gouvernement se dit
libre de toute responsabilité. On doit se demander aujourd'hui qui gouverne le
Québec."

    Rentrée parlementaire de l'automone

    En vue de la rentrée de l'automne, le chef de l'Opposition officielle a
fait part de ses réflexions sur les enjeux qui seront au coeur du débat.
"Notamment, avec la Commission Castonguay, le Québec vivra un de ses automnes
politiques les plus importants depuis longtemps. Ce sera l'occasion d'une
profonde réflexion sur le financement du réseau de la santé et au contraire du
ministre de la Santé, nous n'avons pas l'intention d'écarter d'emblée les
propositions les plus audacieuses. La réputation et la compétence de
M. Castonguay nous commandent de lui laisser la pleine liberté d'explorer et
de proposer des solutions", a conclu Mario Dumont en rappelant que l'ADQ a été
la premier parti à mettre sur la table une proposition de réforme du
financement de notre système de santé.

    
                        LES IDEES DE L'ADQ A L'OEUVRE

    REPRESENTATIVITE DU QUEBEC AU PARLEMENT FEDERAL

    - "Cette bataille-là pour le poids du Québec à l'intérieur du Canada,
      pour la place du Québec, le nombre de représentants du peuple du Québec
      à l'intérieur de la Chambre des communes, vont-ils la mener, oui ou
      non?" Mario Dumont, Journal des débats, le 15 mai 2007

    - "Que l'Assemblée nationale demande au Parlement du Canada le retrait du
      projet de loi C-56, Loi modifiant la Loi constitutionnelle de 1867,
      présentée le 11 mai dernier à la Chambre des communes. Que l'Assemblée
      nationale demande également au Parlement du Canada de retirer le projet
      de loi C-43, Loi sur les consultations concernant la nomination des
      sénateurs, lequel vise essentiellement à transformer le mode de
      sélection des sénateurs sans le consentement du Québec." Motion adoptée
      à l'unanimité, 16 mai 2007

    BULLETIN ET REDOUBLEMENT

    - "Faire adopter un bulletin universel, explicatif et chiffré." Programme
      de l'ADQ, p. 11

    - "Pour que vous les parents, sachiez comment progressent vos enfants à
      l'école, nous ferons en sorte qu'un bulletin chiffré soit en vigueur
      dès la prochaine rentrée scolaire." Jean Charest, Discours inaugural,
      le 8 mai 2007

    GREVE A LA STM

    - "Combien de temps le gouvernement (...) a l'intention de tolérer une
      telle situation... Combien de temps? Et est-ce que le gouvernement est
      prêt, advenant que le conflit veuille perdurer, à aller jusqu'à une loi
      spéciale pour redonner aux citoyens..." Mario Dumont, le 22 mai 2007

    - "Aujourd'hui, je donne 48 heures aux parties pour faire progresser le
      dossier et permettre le retour au travail, la fin de la grève." David
      Whissell, le 23 mai 2007

    COMMISSION CASTONGUAY

    - "L'ADQ planifiera et encadrera la transition d'un monopole d'Etat en
      santé vers un véritable système de santé mixte (public, privé,
      coopérative, etc.)." Programme de l'ADQ, p. 13

    - "J'annonce la formation d'un groupe de travail chargé d'examiner les
      moyens d'assurer un financement adéquat de la santé, de voir comment le
      secteur privé peut appuyer le système public de santé et d'examiner les
      modifications qui pourraient être nécessaires à la Loi canadienne sur
      la santé." Monique Jérome-Forget, Discours sur le budget,
      le 24 mai 2007

    AINES

    - "Instaurer une commission d'enquête publique sur les conditions de vie
      des aînés." Programme de l'ADQ, p. 15

    - "C'est à cette génération d'aînés que nous devons aujourd'hui respect
      et reconnaissance. C'est pour eux que nous mettrons sur pied, après
      discussion avec les partis d'opposition, une consultation publique sur
      les conditions de vie des aînés." Jean Charest, Discours inaugural, le
      8 mai 2007

    PARC DU MONT-ORFORD

    - "Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement du Québec de
      suspendre le processus d'appel d'offres en cours dans le cadre de la
      vente d'une partie du Parc national du Mont-Orford." Motion proposée
      par M. Claude Roy, député de Montmagny-L'Islet, le 3 mai 2007

    - "Le gouvernement du Québec s'engage à conserver les terres du mont
      Orford dans le domaine public de l'Etat. Toute solution future à la
      gestion de ces terres devra désormais tenir compte du maintien de leur
      caractère public." Communiqué du Cabinet de la ministre du
      Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, le 7 mai 2007

    
    -%SU: CPN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Jean-Nicolas Gagné, Cabinet du Chef de l'Opposition
officielle, Attaché de presse, (418) 643-2743

Profil de l'entreprise

Cabinet du chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.