/C O R R E C T I O N de la Source -- Centrale des Syndicats du Québec/



    Dans le communiqué c5223 diffusé aujourd'hui à 13:00e, une erreur s'est
    glissée dans le titre. En effet, au lieu de lire "La CSQ revendique une
    place importante accordée à l'éducation" nous aurions dû lire "La CSQ
    revendique une place importante pour l'éducation". La copie corrigée
    suit:

    Réaction de la CSQ au Pacte pour l'emploi - La CSQ revendique une place
    importante pour l'éducation

    MONTREAL, le 18 mars /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec
(CSQ) trouve intéressante l'annonce faite ce matin du Pacte pour l'emploi,
mais elle avertit le gouvernement qu'elle jugera l'arbre à ses fruits. "Nous
souhaitons que le ministère de l'Education soit un partenaire majeur pour tous
les aspects touchant la formation dans ce Pacte pour l'emploi", a déclaré
Diane Charlebois, vice-présidente de la CSQ et représentante à la Commission
des partenaires du marché du travail.

    Pour la formation continue

    En effet, il est très important qu'il y ait un meilleur arrimage entre
les besoins de main-d'oeuvre et l'offre de formation. "Cela est d'autant plus
important que depuis 10 ans, il y a eu une diminution de l'offre de formation
continue dans les commissions scolaires et dans les cégeps. De nombreuses
personnes en emploi ou sans emploi souhaitent avoir accès à une offre de
formation qui corresponde à leurs besoins et à leurs disponibilités. Il faut
donc trouver des façons de concilier famille, travail et formation et nous
espérons que cette initiative favorisera une telle conciliation", ajoute la
vice-présidente de la CSQ.
    Mais cela sera possible uniquement si les centres d'éducation des
adultes, les centres de formation professionnelle et les cégeps obtiennent les
budgets nécessaires pour offrir de la formation continue à temps partiel.
    De plus, l'offre de formation offerte par le réseau de l'éducation doit
être qualifiante et mener vers un diplôme, que ce soit le diplôme d'études
secondaires pour les milliers de travailleuses et de travailleurs qui n'en ont
pas, le diplôme d'études professionnelles et le diplôme d'études collégiales,
car une telle reconnaissance permet une véritable mobilité de la
main-d'oeuvre.

    Pour la formation en entreprise

    La Centrale prend note de l'effort du secteur privé pour améliorer la
formation en entreprise. En ce sens, la CSQ collabore depuis des années avec
les partenaires du marché du travail pour favoriser une meilleure formation de
la main-d'oeuvre. Elle appuie les efforts annoncés dans le Pacte en faveur
d'un accès facilité à des services d'évaluation et de reconnaissance des
compétences acquises en milieu de travail.

    Pour les personnes éloignées du marché du travail

    Bien que la Centrale reconnaisse qu'il est important de soutenir les
personnes éloignées du marché du travail, afin de leur permettre d'intégrer ce
marché, la cible de 50 000 personnes sur trois ans nous semble difficile à
atteindre. La majorité des experts s'entendent pour considérer que seulement
10 % des 150 000 personnes considérées aptes au travail ont le niveau de
formation et de qualification nécessaire pour obtenir et conserver un emploi.
En conséquence, la Centrale s'interroge sur l'effet réel que peut avoir
l'incitatif de 200 $ par mois alors que la majorité de ces personnes ont
besoin de mesures d'insertion sociale, notamment sur le plan de la santé
physique et mentale.
    La CSQ constate que le Pacte sur l'emploi est silencieux sur la
rémunération actuelle et future. Elle aurait souhaité que le gouvernement
s'engage vers une augmentation graduelle du salaire minimum pour atteindre
10,50 $ de l'heure, parce que les personnes travaillant à temps plein vivent
toujours sous le seuil de la pauvreté avec le salaire minimum actuel.
    En conclusion, la Centrale assure le gouvernement de son entière
collaboration à la réalisation des objectifs visés par le Pacte pour l'emploi.

    Profil de la CSQ

    La CSQ est la plus importante organisation syndicale en éducation. Elle
compte près de 155 000 membres, dont plus de 100 000 dans le secteur public.
Elle est présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des
services de garde, des loisirs, de la culture, du communautaire et des
communications.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse CSQ, (514)
356-8888, poste 2610, Tél. cell.: (514) 235-5082,
perreault.marjolaine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.