Bulletin final de L'Alliance sur les temps d'attente au sujet des points de repère provinciaux : Un "A" pour les pontages coronariens; un "F" pour n'avoir pas réussi à mettre l'emphase sur l'ensemble des problèmes reliés aux soins cardiaques



    OTTAWA, le 19 avril /CNW Telbec/ - Même si la Société canadienne de
cardiologie (SCC) donne un "A" aux gouvernements provinciaux pour avoir
atteint ou dépassé les points de repère concernant l'accès aux pontages
coronariens, elle ne peut que donner un "F" à ces mêmes gouvernements pour
n'avoir pas su mettre en valeur l'ensemble de la situation reliée aux soins
cardiaques qui sont offerts aux patients.
    Le Dr. Blair O'Neill, président du Comité de travail sur l'accès aux
soins, affirme, "L'adoption de points de repère pour les pontages coronariens
est un bon début. Mais les premiers ministres avaient initialement promis de
s'attaquer aux soins cardiaques dans leur ensemble, et c'est pourquoi la SCC
avait établi des points de repère pour les soins cardiaques centrés sur les
patients - des soins qui regroupent une vaste gamme de services et
d'interventions. Selon ces points de repère, le patient est dirigé vers un
spécialiste dès l'apparition des premiers symptômes et il doit avoir accès à
divers services et procédures jusqu'à ce que la réhabilitation soit complétée
et qu'il puisse reprendre une vie saine et productive. Cependant, en
choisissant de ne se concentrer que sur une seule intervention chirurgicale
comme le pontage, qui n'est utilisé que pour une petite partie de la
population et qui n'est plus aussi courant que des interventions comme
l'angioplastie, les gouvernements ne contribuent pas à réduire de façon
importante les temps d'attente pour les Canadiens - dont un sur trois mourra
des suites d'une maladie cardiaque. Le pontage coronarien est important, mais
il ne représente qu'un seul aspect des soins cardiaques."
    "De plus, ajoute le Dr. Chris Simpson, co-président du Comité de travail,
l'accès au pontage coronarien méritait déjà un "A" avant que les premiers
ministres n'adoptent le point de repère, l'objectif n'était donc pas trop
difficile à atteindre. Nous souhaitons que toutes les provinces adoptent des
points de repère pour tout le continuum des soins cardiaques, et que ceux-ci
soient intégrés à la stratégie de santé cardiaque canadienne qui est
présentement en voie de développement."
    La SCC entend continuer à contribuer au dialogue continu sur les
stratégies de temps d'attente pour la santé cardiovasculaire de tous les
Canadiens. Veuillez consulter le www.ccs.ca pour obtenir une copie des points
de repère de la SCC ainsi qu'un commentaire sur les temps d'attente. Notes
documentaires ci-jointes.

    La SCC est une association professionnelle qui représente
approximativement 1 600 médecins et scientifiques en santé cardiovasculaire.
La mission de la SCC est de promouvoir la santé et les soins cardiovasculaires
par l'entremise du transfert des connaissances - incluant la diffusion de la
recherche et l'encouragement des pratiques d'excellence - le développement
professionnel et le leadership en matière de politiques de santé.

    
                             NOTES DOCUMENTAIRES
    

    La Société canadienne de cardiologie (SCC) est membre de L'Alliance sur
les temps d'attente ATA). L'ATA a été fondée en 2005 par l'Association
médicale canadienne pour répondre aux premiers ministres qui se sont engagés à
développer des points de repère pour des temps d'attente médicalement
acceptables dans cinq domaines prioritaires, incluant les soins cardiaques.
Veuillez consulter le site www.cma.ca pour obtenir plus d'information sur
l'ATA.

    Les points de repère de la SCC pour l'accès aux soins cardiovasculaires

    La SCC a développé une série complète de points de repère basés sur des
données probantes et centrés sur le patient. Ces points de repère sont publiés
dans le rapport de la SCC intitulé Accès universel, à quand? Traiter le bon
patient au bon moment, (voir : www.ccs.ca). Ils ont aussi été publiés dans le
rapport du mois d'août 2005 de l'ATA, Il est grand temps d'agir!

    L'expérience du patient

    Les points de repère de la SCC concernant l'accès aux soins reflète les
nombreuses étapes que les patients doivent traverser pour recevoir des
services et des interventions en soins de santé cardiovasculaire. L'expérience
du patient comporte de nombreuses étapes, et non pas seulement une (comme
l'accès au pontage coronarien). L'expérience du patient débute dès sa première
visite chez un praticien en soins de santé primaires, puis elle se poursuit
lors de la visite chez un spécialiste, et ensuite lors des nombreuses étapes
supplémentaires comme les bilans, les interventions et les chirurgies jusqu'à
ce que la réhabilitation soit complétée et que le patient puisse reprendre une
vie saine et productive. A moins que l'on ne s'occupe de toutes les étapes de
soins d'un patient, ce dernier ne reçoit pas les meilleurs soins. C'est la
raison pour laquelle la SCC insiste sur le fait que tous ses points de repère
doivent être adoptés afin que la stratégie ait un impact positif sur l'accès
des patients aux soins cardiovasculaires. Voilà ce que représente l'ensemble
global des soins cardiaques pour les patients.
    Selon la SCC, les temps d'attente pour la plupart, sinon tous les autres
secteurs de soins, font aussi partie de l'expérience du patient (et non
seulement une seule intervention ou un seul service).
    Même s'il s'agit d'une intervention qui peut sauver des vies et qui est
très importante pour certains patients, le pontage coronarien est une
procédure utilisée pour un faible pourcentage des patients qui ont accès aux
soins cardiaques au Canada. La majorité des patients requièrent d'autres
services. L'angioplastie, par exemple, une intervention qui consiste à ouvrir
une artère à l'aide d'un ballon via un cathéter, est deux fois plus courante
que le pontage coronarien, et elle n'est pas du tout mentionnée dans le
bulletin de l'ATA. Le fait de concentrer uniquement sur le temps d'attente
pour les pontages coronariens (comme le font les gouvernements) ne réduira pas
le temps d'attente pour consulter un cardiologue ou pour obtenir les autres
bilans nécessaires (comme l'épreuve à l'effort, l'échocardiogramme ou un
cathétérisme cardiaque) ou une procédure thérapeutique pour d'autres
conditions cardiaques.
    La SCC est partenaire dans le développement de la Stratégie en santé
cardiovasculaire visant à combattre les maladies cardiovasculaires au Canada.
Voir : www.phac-aspc.gc.ca




Renseignements :

Renseignements: Louise Marcus, directrice, politiques de la
santé/défense Société canadienne de cardiologie, (877)/(613) 569-3407, poste
412, Portable: (613) 222-2812

Profil de l'entreprise

SOCIETE CANADIENNE DE CARDIOLOGIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.