Budget Leitão 2017-2018 - Le gouvernement du Québec mise sur le potentiel de la relève et de l'innovation pour consolider sa stratégie numérique

QUÉBEC, le 28 mars 2017 /CNW Telbec/ - Présente au huis clos, l'Association québécoise des technologies (AQT) considère que le budget déposé aujourd'hui témoigne d'une volonté gouvernementale de miser sur l'innovation, l'éducation, la main-d'œuvre ainsi que l'entrepreneuriat.

Disposant d'une marge de manœuvre, le ministre Leitão annonce des intentions visant à renforcer le positionnement du Québec en matière d'innovation avec la volonté d'exploiter le potentiel de l'intelligence artificielle et des technologies pour accroître la compétitivité des entreprises québécoises.

L'AQT, résume les faits saillants qui auront un impact sur la croissance des entreprises des TIC et souligne les enjeux qui mériteront un suivi.

Intelligence artificielle
Par l'annonce d'un investissement de 100 M$ sur 5 ans pour la création d'une surpergrappe en intelligence artificielle, le gouvernement affirme le leadership que doit prendre le Québec sur ce sujet.

L'AQT salue cette annonce, très prometteuse, en réitérant toutefois que l'État doit prévoir l'implication des PME en technologies du Québec au sein de l'écosystème de l'IA. Des mécanismes favorisant la collaboration avec les PME québécoises sont nécessaires afin que ces avancées technologiques soient commercialisées par des PME technologiques établies, comptant sur des réseaux de distribution sur la scène locale comme internationale. L'AQT poursuivra son implication sur le sujet.

Relève entrepreneuriale
Tel que le demandait l'AQT dans ses recommandations prébudgétaires, le gouvernement annonce un nouveau programme qui permettra à des groupes d'employés de procéder au rachat de l'entreprise pour laquelle ils travaillent. L'enveloppe de 50 M$ annoncée aujourd'hui devrait permettre le financement des conditions très avantageuses d'environ 100 projets. Ce programme sera administré par Investissement Québec.

Miser sur l'immigration et le perfectionnement de la main-d'œuvre
Pour affronter les défis de main-d'œuvre, le gouvernement annonce des investissements de 290 M$ sur 5 ans. Les mesures susceptibles d'intéresser les PME en technologie sont les suivantes : 27 M$ sur 5 ans pour appuyer les entreprises dans la gestion de la main-d'œuvre ainsi qu'un investissement additionnel de 10 M$ accordé à Emploi Québec afin de lui permettre de soutenir les entreprises dans le développement des compétences de leurs travailleurs qualifiés. Reconnaissant que la main d'œuvre immigrante est essentielle pour affronter les changements démographiques, le présent budget comprend 179 M$ afin, notamment, d'augmenter l'attractivité du Québec pour les candidats et étudiants étrangers et investir sur leur employabilité.

Accélérer le virage numérique
L'AQT salue la déduction qui vise à encourager les investissements dans les technologies numériques. Cette déduction additionnelle de 35% de la déduction pour amortissement représentera un investissement additionnel de 165 M$ au cours des 5 prochaines années de la part du Gouvernement, et ce, pour les investissements effectués avant le 1er avril 2019. Par cette mesure, le gouvernement entend soutenir les entreprises qui investiront dans leur modernisation. Les dépenses admissibles comprennent les équipements, mais aussi du matériel informatique et les logiciels.

Renforcer l'action internationale
En matière d'exportation, le budget 2016-17 du gouvernement annonçait une enveloppe de 32,5 M$ sur trois ans avec l'objectif de soutenir environ 250 projets. Le présent budget annonce des crédits additionnels de 10 M$ au ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et 50 M$ au ministère des Relations internationales et de la Francophonie afin de renforcer l'action internationale et la promotion du Québec à l'étranger. L'AQT aurait espéré un accroissement de l'aide directe aux entreprises, soit par un accompagnement accru ou encore par une participation plus active aux investissements effectués par les entreprises.

Le crédit pour le développement des affaires électroniques (CDAE) et le crédit RS&DE
Alors que l'AQT demandait un élargissement des critères d'admissibilité pour soutenir les nouvelles technologies telles que les logiciels embarqués pour le CDAE ainsi que l'ajout de deux ressources consacrées à la commercialisation, elle constate que le gouvernement n'apporte aucune bonification à ces deux mesures fiscales. Rappelons que l'ajout du seuil d'admissibilité de 50 000 $ non remboursable en 2015 pénalise les petites entreprises. Alors qu'il existe un réel enjeu de financement, cette coupure a un impact direct sur la capacité des entreprises de se financer. Nous sommes d'avis que ce seuil d'admissibilité aurait pu être un seuil minimum sans être retranché de la réclamation.

Les détails sur la stratégie québécoise de la recherche et innovation sont attendus
Le Plan économique du Québec annonce des investissements de 305 M$ afin d'encourager l'innovation et la relève scientifique. La ministre Dominique Anglade devrait en révéler la teneur sous peu alors que son ministère dévoilera la nouvelle stratégie québécoise de la recherche et innovation. L'AQT ayant participé aux consultations de cette stratégie souhaite que le gouvernement priorise les initiatives à haut potentiel de commercialisation.

En matière de marchés publics, le gouvernement annonce que la mise en œuvre du Passeport entreprises se poursuit et qu'il intégrera les recommandations du comité de travail sur l'entrepreneuriat et les jeunes entreprises, présidé par M. Robert Poeti, député de Marguerite-Bourgeoys. L'AQT suit ce sujet de près et poursuit son implication afin d'améliorer l'accessibilité des PME aux appels d'offres des marchés publics.

« Par ce budget, nous croyons que le gouvernement consolide sa stratégie numérique. Nous jugeons que les répercussions engendrées par celui-ci s'annoncent positives, » déclare Nicole Martel, PDG de l'AQT, « cependant, le présent budget comprend très peu d'indications quant au déploiement concret des programmes annoncés. L'AQT entend demeurer proactive afin de s'assurer que les conditions économiques sont gagnantes pour ses membres. »

Pour connaître les détails du Budget 2017-2018 du Québec, veuillez consulter la version complète en ligne.

À propos de l'AQT
L'Association québécoise des technologies (AQT) contribue, à l'échelle du Québec, au rayonnement des entreprises de l'industrie des technologies de l'information et des communications (TIC), en tant que représentante sectorielle. Elle appuie plus de 1500 dirigeants d'entreprises dans le développement de leurs compétences et dans la croissance de leur organisation et favorise l'évolution des pratiques commerciales en représentant l'ensemble de l'industrie auprès d'instances et organismes décisionnels. Organisme à but non lucratif et autofinancé, l'AQT constitue aujourd'hui le plus grand réseau d'affaires des TIC au Québec avec 500 entreprises membres. Pour en savoir plus : www.aqt.ca.

 

SOURCE Association québécoise des technologies (AQT)

Renseignements : Jean-Marc Simard, directeur des communications et affaires publiques, 514 874-2667, poste 118

LIENS CONNEXES
www.aqt.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.