Budget Flaherty 2009-2010 - La CSD déplore le fait que ce budget n'aide pas les plus vulnérables



    MONTREAL, le 27 janv. /CNW/ - Selon la Centrale des syndicats
démocratiques (CSD), le budget que vient de présenter le gouvernement de
Stephen Harper rate encore une fois la cible. Il ne réussit ni à venir en aide
aux plus vulnérables ni à relancer solidement l'économie.
    D'une part, en ne mettant pas sur pied le Programme de soutien du revenu
pour les travailleuses et les travailleurs âgés (PSRPTA) réclamé par les
centrales syndicales québécoises, le gouvernement Harper continue de faire
comme si les travailleurs pouvaient se trouver un emploi à tout âge, comme si
les mesures actives convenaient à tout le monde. "Or, ce dont ont besoin les
travailleuses et les travailleurs âgés qui perdent leur emploi et dont les
compétences acquises sont trop éloignées de celles requises aujourd'hui sur le
marché du travail, c'est d'un programme qui leur offrira un soutien du revenu
décent qui leur permettra de rester dans leur coin de pays et stimuler
l'économie locale par leurs dépenses", a déclaré François Vaudreuil, président
de la CSD.
    Le gouvernement Harper ne bonifie que superficiellement le régime
d'assurance-emploi en prolongeant la période de prestations de cinq semaines.
"Ce n'est pas mauvais en soi, mais en quoi cela aide-t-il tous ceux et toutes
celles qui ne réussissent pas à travailler assez d'heures pour avoir accès aux
prestations. Il aurait fallu que le gouvernement réduise considérablement le
nombre d'heures de travail pour se qualifier au régime", a expliqué M.
Vaudreuil.
    Le soutien offert au secteur forestier (170 millions $ sur deux ans),
très important au Québec, est sans commune mesure avec ce qui est annoncé pour
l'industrie automobile et le Sud de l'Ontario (3,7 milliards $). "Le
gouvernement Harper envoie donc le signal qu'il a abandonné les travailleurs
de la forêt, ce que nous trouvons déplorable", a continué M. Vaudreuil.
    Seuls les investissements en formation trouvent grâce à nos yeux.
    D'autre part, pour ce qui de la relance de l'économie, en s'entêtant à
accorder des baisses d'impôt, le gouvernement Harper se prive de revenus de
manière permanente, des revenus qui auraient été mieux utilisés en dépenses
d'infrastructures, tous les économistes s'entendent là-dessus.
    Il est aussi désolant de constater que, pour les Conservateurs,
l'environnement est considéré comme un obstacle à l'économie plutôt qu'un
tremplin vers l'économie de demain. Les investissements en environnement sont
ridiculement bas et inclus des mesures qui vont même à l'encontre de la
protection de l'environnement.
    De plus, le gouvernement Harper a choisi de ne pas répondre aux demandes
unanimes de l'Assemblée nationale du Québec en matière de péréquation,
accentuant ainsi la pression sur les finances publiques du Québec qui a des
responsabilités fiscales encore plus grandes que celles d'Ottawa.
    Enfin, la volonté réaffirmée du gouvernement Harper de laisser le
règlement de l'équité salariale aux aléas de la négociation collective est
aussi à déplorer. L'équité est un droit, pas une matière à négocier.




Renseignements :

Renseignements: Jacques Désy, Communications CSD, (514) 231-1273;
Source: CSD


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.