Budget Flaherty - Pour la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), "L'argent sonnant du déséquilibre fiscal n'est pas un règlement!"



    MONTREAL, le 19 mars /CNW Telbec/ - La question du déséquilibre fiscal
intéresse la CSD depuis fort longtemps. D'ailleurs, en juin 2002, les délégués
des syndicats affiliés à la Centrale, présents à l'Assemblée plénière, avaient
pris position à la suite de la présentation du président de la Commission sur
le déséquilibre fiscal, Yves Séguin. Ils avaient alors adoptés une résolution
en faveur de la réalisation de l'ensemble des recommandations du rapport de la
commission sur le déséquilibre fiscal.
    "Quand nous affirmons que "l'argent sonnant n'est pas un règlement!",
c'est tout simplement parce que l'annonce faite par le ministre Flaherty ne
contient aucun mécanisme pour se prémunir dans l'avenir contre toute nouvelle
cause de déséquilibre fiscal. Sans mécanisme réel de règlement, le transfert
de points d'impôt par exemple, rien ne nous garantit que le gouvernement
fédéral, celui en place ou un autre, ne pourrait revenir sur sa décision.
Evidemment, les montants d'argent à recevoir par Québec sont très appréciés,
mais n'oublions pas que cet argent appartient au Québec, qu'il revient au
Québec et qu'il sera géré par le parti politique qui sera au pouvoir lundi
prochain", a expliqué Claude Faucher, vice-président de la CSD.

    Très peu pour le secteur manufacturier...
    Le ministre Flaherty dit vouloir aider le secteur manufacturier canadien,
mais il recourt à une solution minimaliste, celle d'amortir sur deux ans
l'investissement des entreprises dans les machines et le matériel. "Y a-t-il
quelqu'un qui croit que cette mesure, si elle avait existé il y a un mois,
aurait permis à Shermag de garder deux de ses usines ouvertes?" a demandé
Claude Faucher.
    S'il veut réellement aider le secteur manufacturier, que le gouvernement
Harper ait recours aux mesures de sauvegarde permises par l'Organisation
mondiale du commerce (OMC) pour sauver les emplois dans l'industrie de la
bicyclette et celle du vêtement. Grâce à une mesure de sauvegarde, un
gouvernement a le droit d'imposer temporairement une surtaxe sur les produits
importés pour donner plus de temps à son industrie de se repositionner sur le
marché. "Le Tribunal canadien du commerce extérieur trouvait la mesure
justifiée pour l'industrie de la bicyclette l'an dernier, mais le ministre
Flaherty, lui, a décidé que ce n'était pas une bonne chose, au nom d'une
idéologie non interventionniste qui coûte des emplois au pays" a ajouté M.
Faucher.

    Et les travailleurs âgés...
    Il n'y a rien non plus dans ce budget pour les travailleurs âgés qui
perdent leur emploi, mais qui sont à toutes fins pratiques non reclassables
ailleurs. La CSD revendique depuis plusieurs années la mise sur pied d'un
programme de soutien du revenu pour les travailleuses et les travailleurs âgés
victimes d'un licenciement collectif ou d'une fermeture d'entreprise, mais le
gouvernement fédéral fait toujours la sourde oreille sous prétexte qu'il
s'agit d'une mesure passive. "Les gens que nous visons par ce programme sont
ceux qui n'ont aucune chance de trouver un autre emploi, les aider ne viendra
donc aucunement accroître les problèmes de pénurie de main-d'oeuvre que
certains secteurs vivent déjà" a précisé M. Faucher.




Renseignements :

Renseignements: Jacques Désy, Communications CSD, (514) 899-1070 poste
227, Cell. : (514) 231-1273; Source CSD


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.