Budget fédéral: la FEUQ déplore le manque de vision en éducation postsecondaire



    OTTAWA, le 27 janv. /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, la Fédération étudiante
universitaire du Québec (FEUQ) a pris acte du budget fédéral. Malheureusement,
force est de constater que les étudiants sont parmi les grands oubliés de cet
exercice.
    Au Québec et au Canada il y a un consensus. Il y a un manque à gagner de
3,5 milliards de dollars dans les transferts fédéraux pour l'éducation
postsecondaire pour retrouver le niveau de 1994. "Le budget d'aujourd'hui
ramènera ce manque à gager à 3,2 milliards de dollars. C'est insuffisant alors
que les dépenses en éducation sont dans les provinces. Donnons aux provinces
les moyens d'exercer leurs compétences en matière d'éducation", a affirmé
David Paradis, président de la FEUQ.
    "L'injection de milliards dans les infrastructures universitaires et
collégiales ne contribuera en rien à régler ce problème. En attribuant les
sommes sur présentation de projets et de manière aléatoire, contrairement aux
transferts aux provinces, rien ne garantit que les institutions
postsecondaires québécoises recevront leur juste part. Au lieu de régler le
sous-financement, le gouvernement Harper empiète dans un champs de compétences
des provinces", a déploré M. Paradis.
    De plus, le gouvernement ne bonifie que temporairement le programme de
Bourses d'études supérieures du Canada de 87,5 millions de dollars par
l'entremise des organismes subventionnaires fédéraux. "Ne soyons pas dupes, il
y a une iniquité entre les disciplines. Les sciences humaines sont encore
négligées. Alors que le Conseil de recherche en sciences humaines se voit
accorder 17,5 millions de dollars sur trois ans, les deux autres conseils
subventionnaires reçoivent le double" a continué David Paradis.
    "L'amélioration des infrastructures ne saurait à elle seule régler tous
les problèmes que vivent nos collèges et nos universités. L'embauche de
professeurs, l'accessibilité aux études, des bibliothèques bien garnies sont
d'autres éléments clés de la recherche et de l'innovation, moteurs de
l'économie. Pour nous, comme pour les autres acteurs de l'éducation au Québec,
la solution au sous-financement universitaire passe nécessairement par un
rétablissement des transferts fédéraux à la hauteur de 1994. La FEUQ
recommande aux partis d'amender le budget en rétablissant les transferts au
niveau de 1994. En absence de mesures importantes en ce sens, la FEUQ ne peut
que recommander aux partis d'opposition de battre le présent budget", a conclu
le président de la FEUQ, David Paradis.

    Depuis près de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants
universitaires du Québec. Composée de 15 associations membres et forte de plus
de 120 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec.
www.feuq.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, attaché de presse de la FEUQ, (514)
396-3380, cell.: (514) 212-5457

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme

BUDGET FEDERAL 2009

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.