Budget fédéral 2008 - Réaction du CNCS-FEUQ - Un budget minimaliste et sans grandes ambitions pour la recherche universitaire



    MONTREAL, le 27 fév. /CNW Telbec/ -Le président du Conseil national des
cycles supérieurs (CNCS) de la Fédération étudiante universitaire du Québec
(FEUQ), M. Frédéric Lalande, a réagi aujourd'hui aux annonces contenues dans
le budget fédéral 2008 en ce qui a trait au financement de la recherche
universitaire. Le CNCS-FEUQ constate avec déception qu'Ottawa continue, depuis
maintenant trois exercices budgétaires, de négliger le soutien à la recherche
universitaire et à la formation aux cycles supérieurs.
    "Le gouvernement conservateur dit vouloir créer de la richesse et
soutenir une économie au prise avec de grands défis, mais occulte complètement
l'importance de miser sur un soutien à la recherche et à l'innovation dans le
cadre universitaire", déplore Frédéric Lalande, président du CNCS-FEUQ.
    Il est triste de constater combien le financement des organismes
subventionnaires fédéraux de recherche universitaire et du Programme des coûts
indirects de la recherche ne sont toujours pas des enjeux à l'ordre du jour de
ce gouvernement. Ces deux programmes ne jouiront que d'une maigre augmentation
de leur budget de 80 et 15 millions de dollars respectivement. De plus, la
ventilation des sommes creusera encore un peu plus l'écart entre le Conseil de
recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), les Instituts
de recherches en santé du Canada (IRSC) et le Conseil de recherches en
sciences humaines du Canada (CRSH).
    Face à la hauteur des surplus fédéraux, le CNCS-FEUQ se désole de
constater l'absence de réinvestissement dans les transferts dédiés à
l'éducation postsecondaire. Rappelons qu'avant l'engagement d'injecter
800 millions, le manque à gagner était de 4,9 milliards de dollars par année à
l'échelle canadienne.
    "Nous sommes amers de cette absence de réinvestissement qui une fois de
plus, témoigne de la mauvaise foi de ce gouvernement qui pourtant, en mai
dernier, lançait sa stratégie intitulée Réaliser le potentiel des sciences et
de la technologie au profit du Canada, visant à positionner le Canada comme un
des chefs de file du savoir à l'échelle mondiale", s'indigne Frédéric Lalande.
    Néanmoins, à l'heure où le CNCS-FEUQ s'interroge sur le devenir de la
formation doctorale au Québec, il est intéressant de constater que le fédéral
mise sur la valorisation de cette formation. La création de nouvelles Bourses
d'études supérieures du Canada destinées aux meilleurs étudiants canadiens et
étrangers au doctorat contribuera à assurer une relève hautement qualifiée et
innovante dans un contexte économique incertain, une initiative qui devrait
inspirer le Québec. D'autres mesures en phase avec l'internationalisation de
la mission universitaire seront susceptibles de profiter aux étudiants et
méritent d'être soulignées, notamment en ce qui a trait la création des
Chaires de recherche d'excellence mondiale du Canada, au soutien à la mobilité
internationale et à la modernisation du système d'immigration.

    Le Conseil national des cycles supérieurs de la Fédération étudiante
universitaire du Québec représente près de 30 000 étudiantes et étudiants des
cycles supérieurs des universités du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, attaché de presse, FEUQ, (514) 396-3380,
cell.: (514) 212-5457

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme

CONSEIL NATIONAL DES CYCLES SUPERIEURS - FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (CNCS-FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.