Budget fédéral 2008 - Réaction de la FECQ - La balle est entre les mains de Québec



    MONTREAL, le 27 fév. /CNW Telbec/ - Suite au dépôt, hier, du budget
fédéral, la Fédération étudiante collégiale du Québec exprime sa grande
inquiétude face à l'abolition du programme de la Fondation canadienne des
bourses du millénaire. En effet, l'entente entre la Fondation et le
gouvernement du Québec garantissait que les sommes attribuées allaient servir
à diminuer le plafond des prêts étudiants et à augmenter les services directs.
Dorénavant, Québec n'aura plus l'obligation d'affecter ces sommes en
éducation. La balle est donc entre les mains de Québec, seul responsable de la
juste attribution de ces sommes : "le gouvernement provincial doit s'engager à
ne pas accentuer l'endettement étudiant et le sous-financement postsecondaire"
explique Mme Geneviève Bond-Roussel, présidente de la FECQ. On se rappellera
que l'an dernier, le gouvernement Charest avait dilapidé près d'un milliard de
dollars en baisse d'impôt, la plupart de cette somme provenant de fonds
fédéraux.
    La situation est la même quant à l'investissement de 123 millions sur
4 ans dans le Programme canadien de prêt étudiant, "L'argent est là, mais nous
n'avons aucune garantie qu'elle ira en éducation postsecondaire. Notre
inquiétude sera la même tant qu'il n'y aura pas de garantie de la part du
gouvernement québécois sur l'utilisation de ces fonds pour les étudiants du
Québec" souligne Mme Bond-Roussel.
    La FECQ est aussi déçue par le manque d'effort en matière de transferts
fédéraux en éducation postsecondaire pour se rétablir au niveau des
années 90: "C'est décevant de voir que malgré un pas dans la bonne direction
dans le budget de l'année dernière, le fédéral arrête ici ses efforts malgré
un consensus de tous les acteurs en éducation postsecondaire" ajoute la
présidente. Rappelons qu'avant l'injection des 800 millions, le manque à
gagner était de 4,9 milliards de dollars par année à l'échelle du pays.
    Enfin, la FECQ se désole que l'initiative québécoise dans le réseau des
cégeps demeure ignorée. En effet, alors que les chaires de recherche des
universités bénéficieront de nouvelles sommes fédérales, les Centres
collégiaux de transferts technologiques (CCTT) sont totalement laissés pour
compte. Ces centres, rattachés à un cégep, visent la recherche, l'innovation
et le transfert technologique aux petites entreprises. "Le gouvernement manque
une bonne occasion de favoriser l'innovation, le développement des PME, et de
reconnaître la spécificité québécoise" a déploré Mme Bond-Roussel.




Renseignements :

Renseignements: Edouard Reinach, attaché de presse, FECQ., (514)
622-8179

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS FACE AU BUDGET FEDERAL 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.