Budget 2014-2015 du gouvernement Couillard - Productivité de l'État et croissance de l'économie manufacturière : la combinaison est gagnante

QUÉBEC, le 4 juin 2014 /CNW Telbec/ - Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ), présent aujourd'hui au huis clos du premier budget du gouvernement Couillard, a analysé les mesures annoncées par le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão. Avec une détermination marquée par des mesures relativement musclées pour éliminer le déficit structurel du Québec, MEQ entrevoit le début d'une solution pour sortir la province de son impasse budgétaire. Le ministre des Finances a traité le déficit structurel en coupant dans les dépenses et a assorti son plan d'assainissement avec les mesures d'une vision économique qui reconnaît pleinement la priorité manufacturière. « C'est précisément cette logique que MEQ préconise. L'impasse budgétaire ne nous permet pas d'attendre pour s'engager dans une meilleure performance économique. Globalement, les actions et les cibles semblent bien choisies, » a indiqué Audrey Azoulay, directrice Affaires publiques et relations gouvernementales de MEQ. 

Équilibre budgétaire : l'État est pauvre, les restrictions deviennent les seules solutions
Le ministre des Finances a souhaité sortir le Québec très rapidement des déficits structurels, en plaçant la croissance des dépenses à un niveau inférieur à celle des revenus, avec un retour à l'équilibre dès 2015-2016. Le gouvernement a centré l'essentiel des efforts budgétaires au niveau des postes de dépenses, avec des restrictions qui semblent généralisées, touchant également l'aide aux entreprises. « Il n'y a pas de solution magique : les sources de revenus sont saturées. À court comme à long terme, la productivité au sein de l'appareil gouvernemental doit devenir une culture. Le budget de M. Leitão semble répondre à cet impératif, » a indiqué Mme Azoulay.

La faisabilité du plan reste à valider
Selon l'Association, la situation financière du Québec reste cependant beaucoup trop grave pour valider la qualité du plan budgétaire 2014-2015 sur papier. Il convient d'attendre l'année prochaine pour vérifier sa crédibilité. En effet, le glissement des dépenses constaté au cours des dernières années, les multiples besoins du Québec en éducation, en santé ou en infrastructures, l'impact des changements démographiques et l'intensité de la concurrence internationale sur notre économie, sont autant de facteurs combinés qui nous incitent à la prudence. MEQ reconnaît néanmoins que ce document budgétaire contient une information davantage transparente avec un plan d'action relativement clair, ce qui facilitera très certainement la rigueur que le gouvernement devra s'imposer au cours des prochaines années.

Une baisse des impôts sur les revenus pour les PME manufacturière : une mesure directe sur notre compétitivité
Le gouvernement Couillard a décidé d'envoyer un signal très positif au secteur manufacturier en réduisant l'imposition des PME manufacturières de 8 % à 4 % sur la première tranche de 500 000 dollars de revenus. MEQ est ravi d'une telle mesure : elle replace le Québec à niveau par rapport au taux statutaire appliqué dans les autres provinces canadiennes. « Il s'agissait d'un écart de compétitivité très lourd pour le manufacturier québécois. La politique fiscale est au cœur de la politique économique. Cette mesure est tout simplement excellente, » selon Mme Azoulay

La relance du Plan Nord et l'exploitation de nos ressources naturelles
Le gouvernement du Québec valide dans ce budget sa volonté de mettre en place des actions très structurantes pour l'économie. La relance du Plan Nord et la stabilisation des paramètres du régime minier devrait permettre à l'exploitation des ressources naturelles de contribuer davantage à la création de richesse. Le gouvernement souhaite également mieux tirer partie des opportunités économiques liées aux hydrocarbures et crée, ainsi, Capital Mine Hydrocarbures. Pour MEQ, l'exploitation des ressources naturelles reste, globalement, un pilier de l'économie québécoise et le gouvernement souhaite faire valoir cette différence pour construire notre prospérité future.

Stratégie maritime : un maillon important de l'internationalisation des entreprises
Le gouvernement a intégré à son budget les premières lignes de sa Stratégie maritime, un autre projet économique qui peut s'avérer très structurant pour l'économie et qui bénéficiera très certainement au secteur manufacturier dont l'internationalisation dépend grandement des infrastructures de transport. « Il faut être prêt à l'ouverture imminente des marchés avec l'Europe. La stratégie maritime peut faire du Québec une plateforme du commerce internationale en Amérique du Nord. Notre Association compte beaucoup sur cette stratégie, » a précisé Mme Azoulay.

Autres mesures économiques : des plus et des moins
Le gouvernement a réduit d'environ 20 % la plupart des crédits d'impôts dédiés à l'aide aux entreprises. Alors que la plupart des juridictions concurrentes offrent des mesures d'aide très agressives, les mesures incitatives à l'investissement doivent être diminuées avec prudence. La situation financière du Québec est néanmoins difficile et MEQ considère que, compte tenu des ambitions économiques du gouvernement, ces coupures sont relativement raisonnables. MEQ espère que la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise permettra en bout de ligne de poursuivre en faveur d'une meilleure compétitivité fiscale pour les entreprises du Québec. Par ailleurs, le gouvernement a proposé de réduire la cotisation au Fonds des services de santé pour rendre les PME plus innovantes dans les secteurs des sciences naturelles et appliquées. « Cette mesure n'est pas accessible à toutes les entreprises, mais le gouvernement semble y associer les ponctions fiscales sur la masse salariale à une taxe sur le capital humain. Cette reconnaissance est très rassurante, » a ajouté pour conclure Mme Azoulay.

À propos de MEQ
Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) est une association dont la mission est d'améliorer l'environnement d'affaires et d'aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux grâce à son leadership, son expertise, son réseau et la force de ses membres. Les cinq piliers de son action sont : représentation politique, information stratégique, occasions d'affaires, meilleures pratiques et réseautage. MEQ est une division de Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association commerciale et industrielle au pays fondée en 1871. meq.ca

SOURCE : Manufacturiers et exportateurs du Québec

Renseignements : Valérie Gonzalo, Communications et relations publiques, Cell. : 514-626-6976 / gonzalo@videotron.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.