Budget 2008-2009 du Québec - Plusieurs intentions louables à l'égard des aînés appuyées par des mesures mitigées



    QUEBEC, le 13 mars /CNW Telbec/ - L'Association des retraitées et
retraités de l'enseignement du Québec (A.R.E.Q.) salue plusieurs intentions
louables à l'égard des aînés dans le budget 2008-2009 du gouvernement du
Québec, notamment au chapitre des soins à domicile et du soutien aux proches
aidants. Ces intentions s'appuient cependant sur des mesures mitigées en
raison de leur application relativement complexe, notamment des crédits
d'impôts modulés qui n'auront de réelle portée que si le gouvernement les
publicise, les simplifie et les rend pleinement accessibles.

    Soins à domicile : engagement significatif
    ------------------------------------------

    L'A.R.E.Q. salue d'emblée l'ajout de 80 M$ par an pour financer les soins
à domicile, où les besoins sont majeurs et largement connus. "Il s'agit d'un
engagement significatif qui mérite d'être souligné. Nos membres et des
centaines d'autres personnes qui ont participé à la Consultation publique sur
les conditions de vie des aînés ont souligné l'importance de permettre aux
personnes qui le souhaitent de rester le plus longtemps possible dans leur
milieu. Le gouvernement répond donc positivement à cette demande", a déclaré
le premier vice-président de l'A.R.E.Q., M. Robert Gaulin.
    Cependant, comme le rappelait le coprésident de la Consultation, le
Dr Réjean Hébert, les besoins réels en matière de soins à domicile se
chiffrent à environ 500 millions de dollars, soit six fois plus que l'effort
annoncé. De plus, compte tenu de l'ampleur du rattrapage à effectuer et du
phénomène de vieillissement, il est surprenant que le gouvernement ne prévoit
pas une augmentation graduelle, année après année, des montants consentis.

    Proches aidants : effort très prudent
    -------------------------------------

    L'A.R.E.Q. salue par ailleurs la bonification des mesures de répit
destinées aux proches aidants. Encore là, l'effort est excessivement prudent,
pour reprendre les propos de la ministre des Finances. "Verser 10 $ par
semaine à une personne qui offre du répit ne constitue pas un incitatif très
fort, c'est le moins qu'on puisse dire", mentionne M. Gaulin. Celui-ci exprime
aussi des réserves au sujet de la modulation des crédits d'impôt en fonction
d'un revenu familial excédant 50 000$. "Des milliers de proches aidants seront
pénalisés par cette décision. Nous aurions préféré une aide accessible
également à tous."
    De fait, la création même de ce nouveau crédit d'impôt pourrait avoir des
effets mitigés. "Bien souvent, le problème avec les crédits d'impôts, c'est
que les personnes aînées et leur entourage sont mal informées, ou encore elles
se heurtent à la rigidité de l'administration. Alors, quand le gouvernement
nous parle de bonification ou de simplification, nous sommes généralement
sceptiques", a souligné M. Gaulin
    A cet égard, rappelons qu'il y a quelques semaines à peine, le ministre
du Revenu, Jean-Marc Fournier, avouait candidement que des milliers de
personnes aînées ayant subi une réduction à l'égard du crédit d'impôt pour
maintien à domicile étaient en fait victimes d'une querelle d'interprétation
entre fonctionnaires sur l'admissibilité de certaines dépenses. L'A.R.E.Q.
invite donc le gouvernement à clarifier au maximum les règles et pratiques
pour éviter que des sommes apparemment disponibles ne soient tout bonnement
pas accordées.

    Retraite progressive : voeux pieux?
    ----------------------------------

    Enfin, en ce qui concerne la retraite progressive, notamment dans le
secteur public, l'A.R.E.Q. se montre favorable à l'amorce de discussions.
"Tout le monde aime la tarte aux pommes. Or, depuis plusieurs années, le
gouvernement parle de la retraite progressive sans vraiment afficher toute la
volonté nécessaire pour passer de la parole aux actes. Et cette volonté passe
par des incitatifs appropriés", a concu M. Gaulin.

    Profil de l'A.R.E.Q.

    Fondée en 1961, l'A.R.E.Q. est la plus importante association québécoise
de personnes retraitées du secteur public. Elle regroupe plus de
51 000 membres provenant des milieux de l'éducation, du loisir, de la culture,
des communications, de la santé et des services sociaux, des services de garde
ainsi que de la fonction publique. Elle est affiliée à la Centrale des
syndicats du Québec (CSQ).




Renseignements :

Renseignements: Dominic Provost, conseiller en communication, Cell.:
(418) 929-4082, provost.dominic@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.