BUDGET 2008-2009 - Communiqué no 3 de 6 - Discours sur le budget 2008-2009 - DEVELOPPER LE SAVOIR ET LES COMPETENCES DES QUEBECOIS



    QUEBEC, le 13 mars /CNW Telbec/ - Lors de la présentation du Budget
2008-2009, la ministre des Finances, ministre des Services gouvernementaux,
ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du
Conseil du trésor, Mme Monique Jérôme-Forget, a fait observer que, d'ici 2011,
le Québec devra combler 700 000 emplois. Tout en soulignant que l'éducation
est la première clé de notre réussite et qu'elle demeure le premier moyen de
faire reculer la pauvreté, elle a annoncé un ensemble de mesures visant à
faire face aux défis qui nous attendent.

    Investir dans l'éducation supérieure

    Le budget prévoit des investissements supplémentaires importants en
éducation supérieure afin de permettre à nos universités, nos cégeps et nos
écoles techniques de continuer à jouer un rôle stratégique dans notre société.
A cette fin, il prévoit :

    
    - un investissement additionnel de 250 millions de dollars sur cinq ans
      dans les universités;
    - des investissements supplémentaires de 150 millions de dollars sur
      cinq ans pour le développement de la formation professionnelle et
      technique et pour l'établissement de nouveaux ponts entre les
      entreprises et les centres de formation.

    Mettre en oeuvre le Pacte pour l'emploi

    Face à l'enjeu croissant des pénuries de main-d'oeuvre, le Budget
2008-2009 donne le coup d'envoi à une initiative sans précédent de formation,
soit :

    - la mise en oeuvre du Pacte pour l'emploi qui permettra d'offrir une
      formation aux travailleurs qui veulent parfaire leurs compétences.
      Cette initiative permettra également d'accompagner les chômeurs vers
      l'acquisition de nouvelles qualifications. Elle vise de plus à soutenir
      les prestataires de l'aide sociale qui veulent retourner en emploi et,
      finalement, à lever les obstacles à l'embauche des nouveaux arrivants.
      Le gouvernement y investit, avec le présent budget, 196 millions de
      dollars sur cinq ans.

    "Les cibles de ce pacte sont précises : réduire de 50 000 le nombre de
prestataires de l'aide sociale et offrir une formation à 250 000 travailleurs
de plus. Mon collègue ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale
dévoilera prochainement l'ensemble des mesures du Pacte pour l'emploi", a
précisé la ministre des Finances.

    Permettre aux nouveaux arrivants de participer pleinement à l'essor du
    Québec

    "L'immigration contribue grandement à accroître notre richesse collective.
L'immigration enrichit nos vies, notre culture. Elle ouvre nos horizons", a
affirmé la ministre Jérôme-Forget. Dans un contexte de pénurie de
main-d'oeuvre où la concurrence sera vive entre les pays d'accueil pour
attirer une main-d'oeuvre qualifiée, la ministre annonce :

    - une hausse de 20 % des crédits accordés à l'immigration. Les programmes
      d'intégration au marché du travail et d'apprentissage seront grandement
      renforcés.

    "Il ne s'agit pas seulement d'accueillir les nouveaux arrivants en
s'assurant que leurs besoins essentiels soient comblés. Il faut également les
accompagner dans leurs démarches d'intégration à la société québécoise. Ma
collègue ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles détaillera
l'utilisation de crédits supplémentaires de 20 millions de dollars sur deux
ans", a-t-elle mentionné.

    Promouvoir l'usage du français au travail

    "Comme le dit le premier ministre : "La langue française est le coeur
de notre identité et le premier instrument de notre liberté." Le gouvernement
entend assurer la protection et la promotion de la langue française au Québec,
renforcer son usage public, valoriser sa maîtrise et améliorer sa qualité. Le
français, c'est la langue de l'école, du commerce, du travail. C'est la langue
du Québec", a insisté la ministre Jérôme-Forget.
    Ainsi, afin de valoriser le français comme langue d'usage au travail et de
faciliter l'intégration des immigrants dans les entreprises, le budget prévoit
:

    - la création d'un nouveau crédit d'impôt remboursable pour la
      francisation, auquel auront droit toutes les entreprises, y compris
      celles de 50 employés et moins;
    - l'ajout d'une somme de 10 millions de dollars sur deux ans pour faire
      la promotion de la langue française.
    

    "En investissant dans le savoir, en orientant vers le travail tous ceux
qui le peuvent, en favorisant l'intégration des nouveaux arrivants et en
renforçant l'usage du français comme langue de travail, nous affirmons notre
ambition : que chaque Québécois participe à notre réussite et que notre
réussite devienne elle-même le premier levier de l'affirmation de notre
identité", a conclu la ministre Jérôme-Forget.
    -%SU: TAX
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Catherine Poulin, Attachée de presse, Cabinet de la
ministre des Finances, des Services gouvernementaux, responsable de
l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, (418)
643-5270, (514) 873-5363, www.finances.gouv.qc.ca

Profil de l'entreprise

CABINET DE LA MINISTRE DES FINANCES, MINISTRE DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX, MINISTRE RESPONSABLE DE L'ADMINISTRATION GOUVERNEMENTALE, PRESIDENTE DU CONSEIL DU TRESOR

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.