BP se joint à Irving Oil dans le cadre du projet de raffinerie Eider Rock



    SAINT JOHN, N.-B., le 17 mars /CNW/ - BP, importante société pétrolière
internationale, et Irving Oil, raffineur et distributeur régional, ont signé
un protocole d'entente prévoyant leur collaboration dans la prochaine phase
des travaux d'ingénierie et de conception ainsi que de faisabilité de la
raffinerie proposée Eider Rock, à Saint John, au Nouveau-Brunswick. La part de
financement consentie par BP à cette étape de l'étude s'élèvera à 40 M$ US, et
les deux sociétés analyseront aussi la possibilité de créer une coentreprise
en vue de construire la raffinerie, si une telle décision était prise.
    En 2006, Irving Oil avait procédé à de premières études de faisabilité et
à une consultation publique non officielle et, depuis janvier 2007, s'affaire
à obtenir les permis nécessaires et procède à une consultation publique et à
des études d'ingénierie liées à ce projet de raffinerie d'une capacité de
300 000 barils par jour. Celle-ci serait située à proximité de la raffinerie
existante d'Irving Oil, elle aussi d'une capacité de 300 000 barils par jour,
et du terminal de brut en eau profonde Irving Canaport, qui accueille des
navires très gros porteurs de brut et se trouve à 65 milles (105 km) de la
frontière américaine.
    La prochaine phase des études d'ingénierie et de faisabilité et des
travaux de conception, combinée aux demandes de permis et aux consultations
populaires, représentera un investissement de plus de 100 M$ US au cours des
12 à 15 prochains mois.
    "Nous sommes ravis qu'une société de la trempe de BP estime que notre
région et ce projet sont susceptibles de répondre aux besoins en
approvisionnement fiable et sécuritaire en produits raffinés pour le nord-est
des Etats-Unis", a déclaré Kenneth Irving. "BP apporte une expertise
internationale et un approvisionnement en brut, mais ce qui nous a vraiment
attirés dans cette collaboration avec BP était sa compatibilité culturelle
avec notre société et notre conviction commune selon laquelle le monde a
changé pour ce qui est du bilan environnemental et de la sécurité de
l'approvisionnement. Les convictions que nous partageons quant à l'avenir de
l'énergie rendent ce projet encore plus pertinent."
    "Ce projet de raffinerie intéresse énormément BP à cause de sa situation
géographique, soit à proximité des marchés du nord-est des Etats-Unis où
l'offre en produits affiche des déficits de plus en plus importants", relève
Iain Conn, chef de la direction des secteurs raffinage et commercialisation de
BP. "BP tient beaucoup à développer des projets qui amélioreront la sécurité
énergétique du Canada et des Etats-Unis. La réputation d'Irving Oil pour les
activités de raffinage sur la côte n'est plus à faire. Les deux sociétés ont
l'habitude de collaborer, et nous sommes ravis d'entreprendre conjointement
les études de faisabilité de ce projet prometteur."
    "Ce projet stimulerait encore plus le développement du Nouveau-Brunswick,
à titre de plaque tournante de l'énergie, et du secteur du raffinage sur la
côte est", estime Kevin Scott, directeur de l'expansion de la raffinerie,
Irving Oil. "Nous suivrons le rigoureux processus de délivrance de permis de
nos gouvernements fédéral et provincial et nous continuerons de consulter la
population pour faire en sorte que, si ce projet voit le jour, elle en soit
fière."
    La décision finale relative à l'investissement ne sera pas prise avant
2009 et, bien que le coût final ne pourra être connu avant la fin des travaux
d'ingénierie et de conception, on s'attend à ce que la raffinerie coûte au
moins 7 G$ US. Si les approbations sont obtenues et que la décision d'investir
est prise, la préparation du site commencerait en 2010 et la construction en
tant que telle, en 2011. Enfin, la raffinerie serait mise en marche en 2015.
Irving Oil s'est engagée à utiliser la meilleure technologie, celle qui aura
fait ses preuves, pour créer une raffinerie dont la qualité sur le plan de
l'environnement et l'efficience économique seraient sans pareilles.

    BP

    BP, l'une des plus importantes sociétés pétrolières et gazières au monde,
est présente dans plus de 100 pays sur six continents. Les principales
activités de la société sont l'exploration et la production de pétrole et de
gaz; le raffinage, la fabrication et la commercialisation de produits
pétroliers et pétrochimiques; le transport et la commercialisation du gaz
naturel; ainsi que BP Alternative Energy, une entreprise dynamique dans les
secteurs de l'énergie renouvelable et à faible teneur en carbone et des
technologies énergétiques de prochaine génération. Veuillez consulter les
sites www.bp.com et www.bpalternativenergy.com pour obtenir de plus amples
renseignements.

    Irving Oil

    Irving Oil, raffineur et détaillant régional, a développé depuis
longtemps des relations et des partenariats à long terme. La société est
présente sur les marchés du nord-est des Etats-Unis et de l'est du Canada et
exploite à Saint John, au Nouveau-Brunswick, la plus grande raffinerie au
Canada. Cette raffinerie d'une capacité de 300 000 barils par jour est située
à proximité de diverses sources de pétrole brut et est la plus rapprochée du
nord-est des Etats-Unis. Elle fournit 75 % des exportations canadiennes de
produits pétroliers aux Etats-Unis, 45 % de tous les produits blancs au nord
de New York et 20 % de toutes les importations américaines d'essence et de
diesel. Irving Oil et Repsol YPF sont en voie de terminer la construction du
premier terminal canadien de regazéification de gaz naturel liquéfié. Le
terminal Canaport GNL, dont la capacité initiale de distribution s'élèvera à
un milliard de pieds cubes par jour, devrait être opérationnel d'ici la fin de
la présente année. Ses essences propres ont permis à Irving Oil de devenir la
première société pétrolière à recevoir le prix d'excellence de la qualité de
l'air décerné par l'Environmental Protection Agency (EPA). Pour obtenir de
plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.irvingoil.com.


    
               BP se joint à Irving Oil dans le cadre du projet
                           de raffinerie Eider Rock


    - Irving Oil et BP ont signé un protocole d'entente en vue de faire
      progresser les travaux d'ingénierie et de conception du projet de
      raffinerie de base Eider Rock, à Saint John, au Nouveau-Brunswick, et
      dont la capacité atteindrait 300 000 barils par jour.

    - Les deux sociétés combinent leur expertise en technique et en
      ingénierie de même que leur savoir-faire commercial pour évaluer le
      projet. Les travaux d'ingénierie et de conception permettront de mieux
      définir l'importance et les coûts du projet. La part de financement de
      BP à cette étape de l'étude sera de 40 M$ US.

    - On prévoit que l'investissement dans la raffinerie proposée atteindrait
      au moins 7 G$, ce qui en ferait le plus important investissement du
      secteur privé de l'histoire du Canada atlantique.

    - La raffinerie proposée exporterait la plus grande partie de ses
      produits vers le nord-est des Etats-Unis, où le secteur des transports
      consomme 1,7 million de barils par jour, dont plus de un million
      provient de l'extérieur de la région.

    - La raffinerie proposée serait située à proximité de la raffinerie
      existante d'Irving, d'une capacité elle aussi de 300 000 barils par
      jour, du terminal d'arrivée de brut en eau profonde Irving Canaport et
      du terminal d'arrivée et de regazéification Canaport GNL actuellement
      en construction et se trouvant à quelque 100 kilomètres de la frontière
      américaine.

    - La raffinerie Eider Rock est conçue pour traiter du pétrole brut
      provenant entre autres du bassin de l'Atlantique et de l'Est du Canada
      ainsi que de l'étranger. Comme le brut lourd canadien n'est pas
      transporté jusqu'à la côte Atlantique, on ne prévoit pas qu'il fasse
      partie de l'approvisionnement de la raffinerie.

    - La mise en chantier de ce projet, qui s'inscrit bien dans les actifs
      actuels des deux sociétés, constituerait la première raffinerie
      importante construite en près de vingt-cinq ans en Amérique du Nord.
      Irving Oil et BP commercialisent du carburant au Canada et dans le
      nord-est des Etats-Unis.

    - Les sociétés décideront en 2009 si elles constitueront une coentreprise
      en vue de la construction de la raffinerie. Si les approbations sont
      obtenues et que la décision d'investir est prise, la préparation du
      site commencerait en 2010 et la construction en tant que telle, en
      2011. La raffinerie serait mise en marche en 2015.

    - En 2006, Irving Oil avait procédé à des premières études de faisabilité
      et à une consultation publique non officielle. En 2007, elle a
      entrepris d'autres études d'ingénierie et une nouvelle consultation
      publique; elle a aussi lancé le processus d'évaluation environnementale
      en déposant le projet auprès des gouvernements fédéral et provincial.

    - Eider Rock créerait 5 000 emplois dans le secteur de la construction
      ainsi que 1 000 emplois permanents après sa mise en service. Pour faire
      en sorte que les retombées d'Eider Rock soient partagées par la
      population et la région, Irving s'est lancée dans une consultation
      publique pour déterminer les avantages qu'elles en retireraient dans
      des domaines comme la formation et l'éducation, la disponibilité de la
      main-d'oeuvre, l'expansion des entreprises, les infrastructures et
les
      besoins généraux de la collectivité.

    - La raffinerie proposée est assujettie à un processus complet
      d'évaluation environnementale et d'octroi de permis en vertu du
      Règlement sur les études d'impact sur l'environnement du Nouveau-
      Brunswick et de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale. La
      construction et l'exploitation de la raffinerie proposée respecteraient
      scrupuleusement les exigences réglementaires. Irving Oil s'est engagée
      à utiliser la meilleure technologie, qui aura fait ses preuves, pour
      créer une raffinerie dont la qualité sur le plan de l'environnement et
      l'efficience économique seraient sans pareilles.

    - BP, qui prévoit des investissements importants en coentreprise avec
      Husky Oil dans le raffinage du brut lourd canadien et dans l'expansion
      de sa capacité de raffinage à ses raffineries de Whiting, en Indiana,
      et de Toledo, en Ohio, envisage aussi de se lancer dans une
      coentreprise avec Irving Oil.
    

    Veuillez cliquer ici pour consulter un plan de Saint John, au
Nouveau-Brunswick, et du site à l'étude pour la deuxième raffinerie d'Irving
Oil :

    http://files.newswire.ca/693/Refinery.doc




Renseignements :

Renseignements: Jennifer Parker, Irving Oil, (506) 202-2992; BP, bureau
de presse, Londres, +44 (0)207 496 4358; BP, bureau de presse canadien, (403)
233-1033; BP, bureau de presse, Chicago, (630) 821-3212

Profil de l'entreprise

Irving Oil Operations Ltd.

Renseignements sur cet organisme

BP

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.